Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

La serra de Montsant

La serra de Montsant

En Catalogne, la serra de Montsant constitue un petit paradis pour les amateurs de randonnées vertigineuses. Situées à l'ouest de Barcelone et proches de Siurana, célèbre site d'escalade très fréquenté, ces falaises sont beaucoup plus calmes, surtout l'hiver, où les températures descendent rarement en dessous des 15 °. L'ensoleillement y est appréciable, et l'environnement dominant les doux vallonnements des vignobles du Priorat reste sauvage. Le parc naturel basé à La Morera-de-Montsant vous donne toutes les indications pour choisir l'un des nombreux chemins qui parcourent ces vires, ces couloirs et ces crêtes. Point besoin de topo, un balisage efficace et discret étant en place. Les Catalans nomment "graus" ces sentiers escarpés qui se faufilent dans les falaises, parfois à l'aide d'échelons et de câbles, mais aucun matériel n'est nécessaire, les itinéraires utilisant les faiblesses naturelles du terrain. Les vires sont particulièrement belles, nombreuses et confortables. Au cours d'une de nos incursions dans ce merveilleux terrain de jeu, nous nous sommes amusés à visiter celles qui partent sur les côtés. Toutes n'aboutissent pas, mais elles sont souvent longues et spectaculaires tout en restant aisément praticables. Comme on ne s'en lasse pas, nous y sommes retournés en 2019 pour voir les graus les plus à l'est, au-dessus de Cornudella. J'ai donc rajouté quelques images des graus del Tres Esglaons et de la Montserrat, qui valent également une visite.

La longue barre sud de la serra de Montsant au-dessus des vignobles du Priorat.

La longue barre sud de la serra de Montsant au-dessus des vignobles du Priorat.

En route pour le grau dels Barrots qui se faufile astucieusement dans ces falaises.

En route pour le grau dels Barrots qui se faufile astucieusement dans ces falaises.

En haut d'un profond couloir, une vire à gauche permet de sortir en pleine paroi...

En haut d'un profond couloir, une vire à gauche permet de sortir en pleine paroi...

...sur le "Mirador de la Falconera". Somptueux ! Bien visible en bas à gauche, le village de La Morera-de-Montsant.

...sur le "Mirador de la Falconera". Somptueux ! Bien visible en bas à gauche, le village de La Morera-de-Montsant.

Il faut revenir pour traverser le couloir grâce à un bloc muni de barres de fer.

Il faut revenir pour traverser le couloir grâce à un bloc muni de barres de fer.

Après le mirador dels Barrots, un passage très étroit domine le cirque où est tracé un autre grau : celui de Carasclet.

Après le mirador dels Barrots, un passage très étroit domine le cirque où est tracé un autre grau : celui de Carasclet.

Une superbe vire mène ensuite jusque sur la crête.

Une superbe vire mène ensuite jusque sur la crête.

La même vire vue du grau de Carasclet. Cherchez le personnage.

La même vire vue du grau de Carasclet. Cherchez le personnage.

Nous nous amusons sur les vires qui partent à droite de Carasclet. Pas déçus !

Nous nous amusons sur les vires qui partent à droite de Carasclet. Pas déçus !

Il existe plusieurs étages de vires. Notez les deux randonneurs perchés sur le mirador dels Barrots à gauche.

Il existe plusieurs étages de vires. Notez les deux randonneurs perchés sur le mirador dels Barrots à gauche.

On trouve une bonne trace sur chacune de ces vires.

On trouve une bonne trace sur chacune de ces vires.

Cul-de-sac.

Cul-de-sac.

La serra de Montsant
Après un long parcours de crête, descente par le grau de Carabassal, bien équipé mais sans excès.

Après un long parcours de crête, descente par le grau de Carabassal, bien équipé mais sans excès.

Les vires du Carabassal. Nous avons parcouru les graus les plus spectaculaires, mais Il y en a d'autres à perte de vue...

Les vires du Carabassal. Nous avons parcouru les graus les plus spectaculaires, mais Il y en a d'autres à perte de vue...

Juste à côté et à l'est de la Serra de Montsant se trouvent les montagnes de Prades, également riches en belles escalades et en randonnées pittoresques. Le site le plus connu est Siurana, mais il serait dommage de se limiter à ce seul endroit par ailleurs très (trop) touristisé. À voir en cliquant sur le lien ci-dessous.

En 2019, nous sommes retournés dans cet endroit merveilleux, mais du côté oriental. Le village de Cornudella de Montsant est très animé le matin, car il sert de base aux nombreux grimpeurs qui montent pour la plupart à Siurana. Mais les  plus malins vont justement à la Serra de Montsant à partir du monastère de Sant Joan del Codolar, accessible par une minuscule route. De là, un grau assez raide et tourmenté monte jusqu'à la Roca Corbatera (1163 m). En suivant l'éblouissante crête vers l'ouest, on trouve un autre grau (de la Montserrat) qui revient au pied des falaises. On rencontre là quelques grimpeurs plus discrets qu'à Siurana, ainsi que des slackliners. Je joins ci-dessous quelques images de cette partie très esthétique.

Au départ du monastère de Sant Joan del Codolar. Le grau dels Tres Esglaons se faufile dans les barres rocheuses en face.

Au départ du monastère de Sant Joan del Codolar. Le grau dels Tres Esglaons se faufile dans les barres rocheuses en face.

Curieux arbres monumentaux au monastère.

Curieux arbres monumentaux au monastère.

Le grau dels Tres Esglaons, équipé juste ce qu'il faut.

Le grau dels Tres Esglaons, équipé juste ce qu'il faut.

Mais globalement, il s'agit de crapahut classique.

Mais globalement, il s'agit de crapahut classique.

Vue vers les falaises plus à l'ouest dont on longera la crête avant de revenir à leur pied par le grau de la Montserrat.

Vue vers les falaises plus à l'ouest dont on longera la crête avant de revenir à leur pied par le grau de la Montserrat.

Des slackliners nous ont fait le spectacle.

Des slackliners nous ont fait le spectacle.

Descente par le grau de la Montserrat.

Descente par le grau de la Montserrat.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article