Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

La traversée des Grands Ducs

La traversée la moins connue des falaises Soubeyranes à La Ciotat, et la plus spectaculaire

Je l'avoue, j'ai un faible pour les Soubeyranes, qui seraient les plus hautes falaises maritimes d'Europe. La mer, le grès multicolore et l'ambiance vertigineuse y composent un cocktail détonnant. J'y ai grimpé, mais je préfère encore arpenter les vires qui les traversent sur plusieurs kilomètres, car c'est encore le meilleur moyen de se glisser entre la mer et le ciel. Les grimpeurs ont découvert les possibilités de ce petit univers tardivement (dans les années 1980), du moins par rapport aux Calanques de Marseille toutes proches. Ils y ont tracé et équipé des approches acrobatiques qui constituent autant de randonnées spectaculaires. La traversée des Grands Ducs décrite ici est peu connue par rapport au célèbre passage à Philémon (nom d'un braconnier qui arpentait ces vires au début du xxe siècle). Elle est même plutôt dévalorisée dans les différents topos que j'ai lus, alors qu'en fait, elle déroule mieux que le pas de la Chèvre, la vire à Philémon ou les Immortelles, à la suite desquels on peut l'enchaîner. Elle est en outre bien équipée. Certes, on évolue dans une falaise surplombante par endroit, et on se demande bien par où on a pu passer lorsqu’on se retourne. Mais c’est justement là tout l’intérêt de ce périple maritime hors du commun. Elle peut se faire de façon indépendante, et c'est ainsi qu'elle est décrite ici depuis La Ciotat. Je ne vous conseille pas de la tenter dans l'autre sens, ce qui imposerait quelques petites escalades pas très agréables ni bien assurées.

L'intégralité des traversées Émigrés - Pas de la Chèvre - Philémon - Immortelles - Grands Ducs est décrite dans mon dernier ouvrage "Randonnées insolites et spectaculaires" 

Topo directement visible par simple clic sur le doc pdf GRANDSDUCS ci-dessous  (carte également visible à la suite des photos) 

Après la villa Teychené, la rampe diagonale qui permet d'accéder au palmier.

Après la villa Teychené, la rampe diagonale qui permet d'accéder au palmier.

Au bas du couloir sous le palmier, le départ de la vire, pour l'instant assez large.

Au bas du couloir sous le palmier, le départ de la vire, pour l'instant assez large.

Non non, ne cherchez pas : vous êtes bien passés à travers les surplombs de cette falaise... en marchant.

Non non, ne cherchez pas : vous êtes bien passés à travers les surplombs de cette falaise... en marchant.

Du grès, des galets, du sable... Et au final, un vrai trottoir.

Du grès, des galets, du sable... Et au final, un vrai trottoir.

Non loin de la sortie. On devine en léger contrebas la vire où l'on se trouvait quelques minutes auparavant.

Non loin de la sortie. On devine en léger contrebas la vire où l'on se trouvait quelques minutes auparavant.

En rouge, l'accès aux Grands Ducs et la traversée. En jaune, la vire des Immortelles. En pointillés noirs, le passage à Philémon et sa continuation au NW jusqu'aux Émigrés.

En rouge, l'accès aux Grands Ducs et la traversée. En jaune, la vire des Immortelles. En pointillés noirs, le passage à Philémon et sa continuation au NW jusqu'aux Émigrés.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article