Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Le trou Noir

Un site insolite qui domine le Voironnais, une vire vertigineuse et une des plus belles grottes de Chartreuse*

Le trou Noir est connu depuis longtemps. Il a même été habité et cette photo datée de 1900 montre des archéologues qui ont exhumé de nombreuses poteries.

Le trou Noir est connu depuis longtemps. Il a même été habité et cette photo datée de 1900 montre des archéologues qui ont exhumé de nombreuses poteries.

Situé dans la falaise au-dessus de La Buisse et dominant le Voironnais, ce site est bien connu des anciens. Il fut même assez fréquenté au début du 20e siècle après que des fouilles eurent révélé les témoignages d'une vie active en ce lieu. Pendant la Préhistoire, l'Antiquité et le Moyen Âge, ce genre d'endroit était particulièrement recherché, car il offrait eau et protection naturelle à proximité d'une forêt dans laquelle les hommes trouvaient de quoi se nourrir et se chauffer. La magnifique grotte, malheureusement appelée "trou Noir" (elle mérite mieux) est le point d'orgue de cette petite balade à faire l'après-midi (ou le matin en été). C'est l'une des plus belles de Chartreuse*, et ses splendeurs ne vous seront révélés que si vous avez des lampes très puissantes, vu la hauteur de plafond. Il est inutile d'envisager cette sortie à la lueur d'un portable...  La vire sur laquelle elle s'ouvre ne peut laisser non plus indifférent. Il est en effet assez rare de trouver un tel "trottoir" en plein milieu d'une falaise. Grâce à lui, on peut aller jusqu'au bord d'un grand couloir, où des sentiers aujourd'hui balayés par des coulées de boue dues aux orages permettaient un autre accès. J'ai retrouvé les traces de ces sentiers qui viennent du plateau ou montent depuis la Tençon, mais je ne peux les conseiller vu leur état pitoyable, bien que j'indique la possibilité de retour par les Combes et le Bret.

Merci de ne pas dégrader le site en gravant des inscriptions ou des noms sur le rocher, notamment dans la grotte. Dans celle-ci, merci également de ne pas toucher aux concrétions et de remporter vos déchets. Prenez soin de laisser le site tel que vous l'avez trouvé.

* À noter que la proue du Grand Ratz est rattachée par les géologues au Jura, et non à la Chartreuse. Mais sa proximité avec cette dernière et le fait que la commune de Saint-Julien qui s'y trouve ait fusionné avec Pommiers-la-Placette (et se nomme désormais La Sure-en-Chartreuse) nous incitent à considérer cet endroit plus cartusien que jurassien.

Merci à Robert Berger qui m'a fait découvrir cette curiosité, et à Bob Keller qui a retrouvé des éléments historiques la concernant.

Topo et carte visibles par simple clic sur le doc PDF. TROU NOIR ci-dessous :

Depuis le Grand Ratz, le sentier descendant dans la falaise mène à une vire étroite équipée de cordes fixes.

Depuis le Grand Ratz, le sentier descendant dans la falaise mène à une vire étroite équipée de cordes fixes.

Mieux vaut s'assurer sur les cordes fixes, au moins avec une longe autour de la taille, surtout par temps humide..

Mieux vaut s'assurer sur les cordes fixes, au moins avec une longe autour de la taille, surtout par temps humide..

Le trou lui-même s'atteint par une sorte d'antichambre formant une petite arche.

Le trou lui-même s'atteint par une sorte d'antichambre formant une petite arche.

Avec un bon éclairage, on peut s'enfoncer facilement dans la grotte sur une centaine de mètres. L'avant-dernière salle est particulièrement belle, et même unique en Chartreuse. Ces coulées stalagmitiques exubérantes font près de 30 m de hauteur..

Avec un bon éclairage, on peut s'enfoncer facilement dans la grotte sur une centaine de mètres. L'avant-dernière salle est particulièrement belle, et même unique en Chartreuse. Ces coulées stalagmitiques exubérantes font près de 30 m de hauteur..

Mais les différentes salles offrent toutes quelques belles concrétions.

Mais les différentes salles offrent toutes quelques belles concrétions.

Retour vers l'extérieur.

Retour vers l'extérieur.

La vire continue après le trou Noir, passe devant une autre grotte et, par de belles et confortables terrasses, permet d'aller jusqu'au couloir où il existait sans doute jadis un autre chemin d'accès.

La vire continue après le trou Noir, passe devant une autre grotte et, par de belles et confortables terrasses, permet d'aller jusqu'au couloir où il existait sans doute jadis un autre chemin d'accès.

Après la seconde grotte, on arrive sous une troisième, plus haute et inaccessible (c'est cette grande draperie en haut de la photo que l'on voit depuis la vallée et que la plupart des gens confondent avec le trou noir). Une petite lucarne en dessous s'atteint au prix d'une escalade facile. Elle a été explorée également par les spéléos, mais devient vite étroite.

Après la seconde grotte, on arrive sous une troisième, plus haute et inaccessible (c'est cette grande draperie en haut de la photo que l'on voit depuis la vallée et que la plupart des gens confondent avec le trou noir). Une petite lucarne en dessous s'atteint au prix d'une escalade facile. Elle a été explorée également par les spéléos, mais devient vite étroite.

Retour par la vire. À gauche, Voiron.

Retour par la vire. À gauche, Voiron.

Le trou Noir

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christophe 05/04/2020 19:14

Sortie faite quelques jours avant le confinement, très sympa. A noté la présence d'inscriptions plutôt anciennes au fond de la grotte (j'en ai trouvé une de 1899, sans chercher trop longtemps)

Flysch 31/01/2020 11:34

Petite sortie réalisé ce mercredi, malgré les pluies récentes. Ça passe sans problème à condition d’être vigilant.
La descente dans le couloir est rendue plus facile par la présence d'une main courante improvisée avec ce qui ressemble à du fil agricole (orange et vert).

J'avais une petite corde de 30m pour m'assurer dans les passages les plus glissant. Aussi, un casque n'est pas du luxe dans ce couloir : j'ai failli prendre des pierres alors que j'étais au milieu du couloir; pierres que j'ai moi-même déstabilisé au début de la descente.

L'idée de remonter le couloir pour voir où il se rend me tentait bien mais j'étais seul avec mon chien. Impossible donc de m'assurer dans la montée, dommage. Quelqu'un sait où il débouche ?

Merci Pascal pour cette jolie découverte !

Pascal Sombardier 31/01/2020 16:28

Pas de quoi. En ce qui concerne le couloir, je l'ai remonté et je le déconseille. C'est un toboggan boueux et dangereux. On arrive sur la piste au bord du plateau du Ratz tout simplement.

Michel PEYBERNES 23/09/2019 14:23

Descente par l'itinéraire décrit, remontée en escaladant entre arbres, terre, pierres et eboulis fuyants, le couloir Sud équipé de vielles cordes en coton et nylon. On a complété par une assurance avec corde 30m pour notre petite fille de 10 ans. Méfiance sur tout l'itinéraire.
Bernard et Christelle qui habitent au Bourget du lac nous ont fait découvrir grâce au site, cet itinéraire à 1 km de chez nous.
Merci Pascal, cela devient assez frequenté. Mais qui a ose le passage?

Pascal Sombardier 25/09/2019 16:24

Je ne sais pas et c’est dommage si c’est mal fait, parce que j’avais remonté ce couloir, et je l’avais de toute façon trouvé glissant, désagréable et exposé aux chutes de pierres. Même s’il est un peu équipé, je ne le conseillerais pas.

lolo 15/08/2018 07:40

Petite ballade très agreable et aerienne au dessus de la Buisse , belles grottes surtout la premiere. Je suis aller jusqu'au bout ,le couloir de descente a l'air jouable mais bien galere! dommage j'avais pas la corde pour le rappel donc fait en aller retour , tres sympa

Maurits 21/03/2018 12:20

Merci Pascal. Salutations de Pays-Bas (y)