Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

La rampe ouest de Chalves

Les Rochers de Chalves constituent le prolongement sud de la Grande Sure. Leur accès par le sentier des Bannettes est facile et classique, mais le sommet offre bien d'autres possibilités, dont certaines bénéficient d'une ambiance aérienne et de quelques raffinements très alpins. Mon ouvrage "Chartreuse inédite" avait popularisé l'arête sud, une escalade très facile sur un bon rocher de type lapiaz. J'évoquais en passant l'existence d'une vire des Chasseurs" en contrebas en précisant que, celle-ci étant interrompue, il fallait gagner la vire en dessous par deux rappels. En fait, Laurent "Bacalao" Jacquet me fit remarquer que c'était là une inutile complication, puisque cette vire inférieure pouvait se prendre dès sa naissance, juste au-dessus de l'Ouillon. Comme sa consœur, il s'agit plus d'une rampe que d'une vire, les pentes qui la constituent étant assez raides, même si celle-ci est presque plus aisée. Mais il s'agit tout de même d'un parcours assez engagé se déroulant en plein milieu d'une falaise verticale et donc souvent exposé au-dessus d'un vide impressionnant.

Topo détaillé, carte et tracé sur photo par simple clic sur le doc PDF  ci-dessous :

Le tracé rouge indique la rampe ouest. La "vire des Chasseurs", visible sous l'arête sud, et qui n'existe en fait pas vraiment, se situe au-dessus et s'interrompt rapidement.

Le tracé rouge indique la rampe ouest. La "vire des Chasseurs", visible sous l'arête sud, et qui n'existe en fait pas vraiment, se situe au-dessus et s'interrompt rapidement.

Dans le pas du Sappey.

Dans le pas du Sappey.

Arrivée à l'Ouillon, devant le versant ouest de Chalves. Les rampes supérieure (vire des Chasseurs) et inférieure sont bien visibles.

Arrivée à l'Ouillon, devant le versant ouest de Chalves. Les rampes supérieure (vire des Chasseurs) et inférieure sont bien visibles.

La photo classique de l'Ouillon.

La photo classique de l'Ouillon.

La "poire" de calcaire, un des reliefs remarquables du parcours.

La "poire" de calcaire, un des reliefs remarquables du parcours.

Des pentes herbeuses bien raides tout au long.

Des pentes herbeuses bien raides tout au long.

En bas, l'Ouillon émerge de la brume.

En bas, l'Ouillon émerge de la brume.

Après les premières pentes herbeuses raides et larges, la rampe devient plus étroite.

Après les premières pentes herbeuses raides et larges, la rampe devient plus étroite.

L'un des derniers passages avant la crête.

L'un des derniers passages avant la crête.

Du sommet des rochers de Chalves, le chemin qui descend vers les Bannettes.

Du sommet des rochers de Chalves, le chemin qui descend vers les Bannettes.

Durant le début de la descente, on a tout loisir de contempler le versant traversé par la rampe ouest. Au pied de l'arête sud, l'Ouillon est toujours à la limite de la brume automnale.

Durant le début de la descente, on a tout loisir de contempler le versant traversé par la rampe ouest. Au pied de l'arête sud, l'Ouillon est toujours à la limite de la brume automnale.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article