Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Le Bersaio (2386 m)

De l'autre côté du col de Larche, le val Stura est bordé de montagnes somptueuses sur près de 80 km. La région, située dans le prolongement de notre haute Ubaye, est non seulement magnifique, mais intéressante à plus d'un titre sur le plan historique. Elle faisait partie de l'Occitanie, laquelle recouvrait la moitié sud de la France (langue d'Oc), l'ouest de l'Italie, le sud de la Suisse et le nord-est de l'Espagne. Les noms sont ici souvent indiqués dans les deux langues, l'italien et l'occitan, et le drapeau occitan est partout présent. Sur les cartes, on trouve par exemple, sur le sommet tout proche de l'Omo, le sentier des Fleurs sous les noms de sentiero dei Fiori, et de Viol des Fiour. L'autre aspect historique marquant est la présence de nombreuses pistes, sentes et fortifications militaires un peu partout dans les montagnes, mais aussi dans les villages. Les énormes galeries de Vinadio comptent ainsi parmi les plus spectaculaires des Alpes et méritent un détour.

Quant à cet itinéraire, que l'on peut qualifier de hors norme, il m'a été signalé par Pascal Vassy, membre fondateur du GEMSA, club grenoblois qui prend ses quartiers d'hiver dans l'auberge della Pace à Sambuco. Rafaele, gendre du patron de cette "annexe" du GEMSA, lui avait parlé d'une randonnée (si, si...) qui montait "all'interno della montagna", ce qui laisse perplexe quand on regarde depuis la vallée cette énorme muraille (le couloir n'apparaît que sous un certain éclairage). Il y avait là suffisamment de quoi m'allécher, et après quelques années d'interrogations, cela fut fait avec Michel Rousseau en cette fin d'octobre 2018.

Alors, dire qu'il s'agit d'une randonnée serait mentir. Les 80 premiers mètres sont en effet très raides et relèvent plus de l'escalade, même si on reste dans le 3e degré. Mais il faut reconnaître que l'ensemble déroule bien, et il est surprenant de gravir ainsi sans grand effort une paroi de 500 mètres. Nous avons trouvé sur le Net l'appellation de canalone (couloir) San Giuliano, mais un seul récit (hivernal) de l'ascension, et bizarrement aucun à ski, alors que des rappels dans la partie basse pourraient laisser penser que cela a été fait... 

Le topo est simple. Du centre de Sambuco, il faut suivre les panneaux "Gran Serre Bianco". Une bonne piste en lacet mène à la dernière maison habitée du hameau. À gauche de celle-ci, on passe sous des ruines et il faut continuer sur le chemin jusqu'à trouver une sente qui repart à droite dans un champ. Elle traverse ensuite la forêt puis le pierrier sous le canalone, et va dans la forêt de l'autre côté. Après quelques lacets, retraverser à gauche sous le canalone. Des pentes herbeuses très raides mènent au pied du ressaut d'escalade. La suite, évidente, est à voir sur les photos qui suivent. La dénivellation totale est de 1200 m, dont 500 dans le couloir lui-même. La descente s'effectue sur un excellent sentier particulièrement agréable et panoramique. Il nous offrit les plus belles lumières et les plus vives couleurs de l'automne.

Le Bersaio vu de Sambuco avec le tracé du canalone San Giuliano (photo et tracé de Rafaele, gendre de Bartolomeo, patron de l'albergo della Pace à Sambuco).

Le Bersaio vu de Sambuco avec le tracé du canalone San Giuliano (photo et tracé de Rafaele, gendre de Bartolomeo, patron de l'albergo della Pace à Sambuco).

L'albergo della Pace sur la place de Sambuco, annexe du GEMSA, les Grenoblois appréciant particulièrement le ski de rando dans le val Stura (et la cuisine de Bartolomeo...).

L'albergo della Pace sur la place de Sambuco, annexe du GEMSA, les Grenoblois appréciant particulièrement le ski de rando dans le val Stura (et la cuisine de Bartolomeo...).

En bleu, le tracé de l'approche qui passe par le Serre Bianco, dont on voit la seule maison encore debout.

En bleu, le tracé de l'approche qui passe par le Serre Bianco, dont on voit la seule maison encore debout.

Michel Rousseau dans l'approche matinale sous le Bersaio, dont le couloir est bien visible. Jusqu'au Serre Bianco, on marche sur une bonne piste. Après les ruines, il faut traverser à gauche pour trouver une sente qui revient sous la paroi.

Michel Rousseau dans l'approche matinale sous le Bersaio, dont le couloir est bien visible. Jusqu'au Serre Bianco, on marche sur une bonne piste. Après les ruines, il faut traverser à gauche pour trouver une sente qui revient sous la paroi.

La fin de l'approche se déroule dans des gradins herbeux très raides.

La fin de l'approche se déroule dans des gradins herbeux très raides.

Les 80 premiers mètres se grimpent facilement (3b) grâce à un rocher prisu et solide, mais où il vaudrait quand même mieux assurer un second peu à l'aise.

Les 80 premiers mètres se grimpent facilement (3b) grâce à un rocher prisu et solide, mais où il vaudrait quand même mieux assurer un second peu à l'aise.

Après un premier ressaut d'une trentaine de mètres, il faut traverser à droite pour gravir le second.

Après un premier ressaut d'une trentaine de mètres, il faut traverser à droite pour gravir le second.

À la fin des ressauts, une petite traversée à gauche permet de prendre pied dans un goulet derrière un pin.

À la fin des ressauts, une petite traversée à gauche permet de prendre pied dans un goulet derrière un pin.

Après la petite escalade du début, on débouche dans le couloir proprement dit. La progression est plus classique et relativement aisée, à part quelques courts ressauts.

Après la petite escalade du début, on débouche dans le couloir proprement dit. La progression est plus classique et relativement aisée, à part quelques courts ressauts.

Une progression entrecoupée de petits ressauts faciles comme celui-ci.

Une progression entrecoupée de petits ressauts faciles comme celui-ci.

La corde n'est plus nécessaire, les passages étant peu exposés.

La corde n'est plus nécessaire, les passages étant peu exposés.

Où l'on mesure toute la profondeur de cette entaille haute de 500 mètres.

Où l'on mesure toute la profondeur de cette entaille haute de 500 mètres.

Une succession de passages rocheux faciles entrecoupés de pierriers et de pentes herbeuses.

Une succession de passages rocheux faciles entrecoupés de pierriers et de pentes herbeuses.

Arrivée sous le collu de sortie vers 2200 m.

Arrivée sous le collu de sortie vers 2200 m.

Ce collu donne sur l'autre versant, très ensoleillé. Il ne reste plus qu'à remonter facilement les 200 derniers mètres jusqu'au sommet.

Ce collu donne sur l'autre versant, très ensoleillé. Il ne reste plus qu'à remonter facilement les 200 derniers mètres jusqu'au sommet.

Le sommet (2386 m) est orné d'une croix, et, comme il se doit en Italie, d'une boîte aux lettres où tout un chacun est invité à communiquer ses impressions.

Le sommet (2386 m) est orné d'une croix, et, comme il se doit en Italie, d'une boîte aux lettres où tout un chacun est invité à communiquer ses impressions.

La descente se déroule sur un bon sentier, jamais raide, toujours bon, et surtout dans un paysage à couper le souffle.

La descente se déroule sur un bon sentier, jamais raide, toujours bon, et surtout dans un paysage à couper le souffle.

Depuis le sentier de descente, on devine au centre la bergerie de Gias Mure et la piste qui descend du col routier de Valcavera.

Depuis le sentier de descente, on devine au centre la bergerie de Gias Mure et la piste qui descend du col routier de Valcavera.

Arrivée dans le vallon della Madonna.

Arrivée dans le vallon della Madonna.

Le torrent della Madonna a creusé une profonde entaille.

Le torrent della Madonna a creusé une profonde entaille.

Vasques et cascades se succèdent tout au long de cette descente enchanteresse.

Vasques et cascades se succèdent tout au long de cette descente enchanteresse.

Dernier coup d'œil sur le Bersaio depuis Sambuco.

Dernier coup d'œil sur le Bersaio depuis Sambuco.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article