Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Saint-Jeannet : la voie Rouge

Je suis retourné récemment au Baou de Saint-Jeannet, lieu magique qui domine la baie de Nice, et où j'avais grimpé dans les années 1980. Il faut dire que nous étions tous estomaqués à l'époque par les prouesses filmées de Patrick Bérhault, qui franchissait sans effort apparent d'impressionnants surplombs. "Dévers" a beaucoup contribué à l'avénement de l'escalade libre et aujourd'hui, grimper ici devient une sorte de pèlerinage, ainsi qu'un hommage à ce personnage attachant et humble, quoique génial, qu'était Patrick.

Mais on peut aussi simplement s'y balader, et je dois dire qu'en matière de randonnée du vertige, on trouve rarement ailleurs un enchaînement de passages d'escalade facile aussi ludique, sur du bon rocher. On est en plus face à la mer. J'évoque ici la voie "normale" (ou voie Rouge) qui peut paraître un peu courte, et je préconise donc un détour initial par les cavernes de la Grande face, sur des sentiers de grimpeurs qui permettent de rendre visite aux sites d'escalade immortalisés par Bérhault. Ce détour (tracé en pointillés sur un panneau au parking) demande un peu d'intuition et ne conviendra peut-être pas aux randonneurs classiques. La voie normale, plus facile à suivre en raison d'un balisage efficace, ne dépasse pas le 3, mais doit être considérée comme de l'escalade et les randonneurs doivent s'y faire accompagner d'une personne expérimentée. L'ensemble représente 350 m de dénivelé et 4 à 5 h. La difficulté est soutenue. Il est déconseillé de descendre par le même chemin (dangereux). De toute façon, un bon sentier ramène au village par les versants nord et est.

Il existe plein d'autres possibilités sur le Baou et les alentours. 

À consulter : le site Guides 06 d'un spécialiste (http://www.guides06.com/baou-de-saint-jeannet-la-voie-rouge/ qui donne de précieux conseils.

À voir, le film Dévers, où Patrick Bérhault révolutionna l'escalade au début des années 1980 : https://www.youtube.com/watch?v=vffob8zj32E

Saint-Jeannet dominé par le Baou. À gauche, la Grande face et la vire par laquelle on revient des cavernes. Au centre, les 4 ressauts où se déroule la voie normale, ou voie Rouge (appelée ainsi car balisée en rouge)..

Saint-Jeannet dominé par le Baou. À gauche, la Grande face et la vire par laquelle on revient des cavernes. Au centre, les 4 ressauts où se déroule la voie normale, ou voie Rouge (appelée ainsi car balisée en rouge)..

En rouge, la voie normale se faufile dans les 4 ressauts. On peut y aller directement depuis le centre du village, ou bien, comme cela est préconisé dans les photos suivantes, faire un détour par Notre-Dame-des-Champs et les cavernes de la Grande face. Dans ce cas, on rejoint la voie normale par la vire au pied de la Grande face, comme l'indique le tracé jaune.

En rouge, la voie normale se faufile dans les 4 ressauts. On peut y aller directement depuis le centre du village, ou bien, comme cela est préconisé dans les photos suivantes, faire un détour par Notre-Dame-des-Champs et les cavernes de la Grande face. Dans ce cas, on rejoint la voie normale par la vire au pied de la Grande face, comme l'indique le tracé jaune.

Pour rejoindre Notre-Dame-des-Champs, il faut traverser tout le village, dominé par le Baou, et ce n'est pas le moindre des plaisirs de cette balade.

Pour rejoindre Notre-Dame-des-Champs, il faut traverser tout le village, dominé par le Baou, et ce n'est pas le moindre des plaisirs de cette balade.

Après une montée en diagonale à gauche depuis Notre-Dame-des-Champs, on trouve un raide couloir qui se grimpe facilement.,

Après une montée en diagonale à gauche depuis Notre-Dame-des-Champs, on trouve un raide couloir qui se grimpe facilement.,

La première caverne. Derrière le mur qui la défend, on trouve un agréable abri bien plane. C'est là que Patrick Bérhault fut filmé dans le toit de "Bernard éteint la bougie", où il se pendait par les pieds pour réorganiser ses dégaines.

La première caverne. Derrière le mur qui la défend, on trouve un agréable abri bien plane. C'est là que Patrick Bérhault fut filmé dans le toit de "Bernard éteint la bougie", où il se pendait par les pieds pour réorganiser ses dégaines.

La caverne de la Dominante, la plus grande, s'atteint par une corde fixe sur la gauche d'un grand mur. Les voies d'escalade y sont maintenant nombreuses et impressionnantes par leur dévers.

La caverne de la Dominante, la plus grande, s'atteint par une corde fixe sur la gauche d'un grand mur. Les voies d'escalade y sont maintenant nombreuses et impressionnantes par leur dévers.

Il existe une troisième caverne à gauche de la Dominante, également pourvue d'un petit mur.

Il existe une troisième caverne à gauche de la Dominante, également pourvue d'un petit mur.

La traversée au pied de la Grande face permet de revenir vers la voie normale.

La traversée au pied de la Grande face permet de revenir vers la voie normale.

La voie normale arrive à ce niveau depuis le village. On retrouve donc ici des marques rouges.

La voie normale arrive à ce niveau depuis le village. On retrouve donc ici des marques rouges.

La voie normale (ou voie Rouge) est une suite de gradins rocheux et de vires boisées, jamais trop difficile, mais nécessitant toutefois l'emploi d'une corde pour les personnes ayant peu l'expérience de l'escalade et impérativement pour les enfants.

La voie normale (ou voie Rouge) est une suite de gradins rocheux et de vires boisées, jamais trop difficile, mais nécessitant toutefois l'emploi d'une corde pour les personnes ayant peu l'expérience de l'escalade et impérativement pour les enfants.

Aucune difficulté à trouver l'itinéraire, bien  (et discrètement) balisé en rouge.

Aucune difficulté à trouver l'itinéraire, bien (et discrètement) balisé en rouge.

Traversée vers la Tête de Lion, au-dessus du premier ressaut.

Traversée vers la Tête de Lion, au-dessus du premier ressaut.

L'escalade utilise des couloirs entre les falaises de chaque ressaut, mais cela reste assez raide et ardu.

L'escalade utilise des couloirs entre les falaises de chaque ressaut, mais cela reste assez raide et ardu.

Une escalade ludique, mais qui ne doit pas être prise à la légère.

Une escalade ludique, mais qui ne doit pas être prise à la légère.

Ça passe toujours mieux qu'on ne croit.

Ça passe toujours mieux qu'on ne croit.

Le passage clé, le plus délicat, exige quelques rudiments d'escalade (3b).

Le passage clé, le plus délicat, exige quelques rudiments d'escalade (3b).

Réta au-dessus de Saint-Jeannet. Au loin, Nice et la mer.

Réta au-dessus de Saint-Jeannet. Au loin, Nice et la mer.

Le dernier passage avant la sortie, quelques mètres à gauche du sommet.

Le dernier passage avant la sortie, quelques mètres à gauche du sommet.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article