Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Le passage du Versoud

Le passage du Versoud est l'un des plus improbables du Vercors, qui en recèle pourtant plus d'un. On pourra toujours le chercher depuis la vallée de l'isère, il reste indiscernable, car très étroit et dissimulé dans un repli des trois étages de falaises qui caractérisent ce versant nord-ouest du massif. Il a sans doute été très parcouru à une époque, étant donnée la présence des hameaux du Rivet et de Fessole situés sur le plateau qui prolonge celui des Écouges au nord, et avec lequel il constituait un axe de communication depuis la vallée. Il reste assez facile et sa remontée est aujourd'hui utilisé par les rares canyonistes qui descendent la cascade en rappel ou par les randonneurs qui effectuent la boucle décrite par Antoine Salvi depuis Saint-Gervais. Cette dernière est intéressante et peut inclure le pas de la Porte, qui s'est un peu délabré ces derniers temps, mais son inconvénient est de rester à l'écart de l'imposante cascade du Versoud, l'une des plus grandes de la région. Le parcours proposé ici permet au contraire d'en jouir pleinement à la suite d'une approche qui utilise un ancien chemin, lequel s'explique sans doute par la présence de plateformes charbonnières encore visibles et reste entretenu par les chasseurs locaux. Après l'émouvant Rivet, chargé d'histoire, le retour par le balcon boisé de la Fessie est un grand moment de solitude, qui n'est encore rien comparé à un raccourci que j'utilise à la descente par la Pointière, rocher remarquable isolé au milieu d'une forêt où l'on se sent bien petit...

Étant retourné régulièrement dans ces endroits perdus et sauvages, je présente ci-dessous des photos du parcours prises à différentes saisons.

La carte détaillée et la description de l'itinéraire sont disponibles par simple clic sur le document PDF ci-dessous : 

La cascade du Versoud, bien visible, est l'une des plus grandes de la région. Comment imaginer qu'un passage relativement aisé puisse se faufiler dans les falaises juste à sa droite ?

La cascade du Versoud, bien visible, est l'une des plus grandes de la région. Comment imaginer qu'un passage relativement aisé puisse se faufiler dans les falaises juste à sa droite ?

Le passage du Versoud
La cabane de Brondelière, habitable (!), donne le la de cette pérégrination vertacomicorienne hors des normes et du temps.

La cabane de Brondelière, habitable (!), donne le la de cette pérégrination vertacomicorienne hors des normes et du temps.

Le chemin reliant Brondelière au Versoud réserve quelques vues spectaculaires sur les monts du Lignet, surtout en hiver et lors de l'apparition du soleil.

Le chemin reliant Brondelière au Versoud réserve quelques vues spectaculaires sur les monts du Lignet, surtout en hiver et lors de l'apparition du soleil.

Traversée du torrent du Versoud, sous la cascade homonyme, une des plus grandes du Vercors.

Traversée du torrent du Versoud, sous la cascade homonyme, une des plus grandes du Vercors.

Ambiance très différente au printemps.

Ambiance très différente au printemps.

Mine de rien, ce passage du Versoud représente 300 mètres de dénivellation, bien raides en plus !

Mine de rien, ce passage du Versoud représente 300 mètres de dénivellation, bien raides en plus !

Arrivée dans le passage le plus étroit du couloir.

Arrivée dans le passage le plus étroit du couloir.

Sortie sur le plateau. À gauche, l'oratoire du Versoud.

Sortie sur le plateau. À gauche, l'oratoire du Versoud.

De l'oratoire, la piste des Écouges mène en quelques minutes au Rivet.

De l'oratoire, la piste des Écouges mène en quelques minutes au Rivet.

Le hameau du Rivet et ses étonnants et énormes bâtiments.

Le hameau du Rivet et ses étonnants et énormes bâtiments.

La chapelle et le belvédère du Rivet.

La chapelle et le belvédère du Rivet.

La piste entre le Rivet et la Fessie se faufile entre deux falaises. Une ambiance forestière exceptionnelle et particulièrement sauvage.

La piste entre le Rivet et la Fessie se faufile entre deux falaises. Une ambiance forestière exceptionnelle et particulièrement sauvage.

Au cours d'une petite digression très sauvage destinée à raccourcir la descente, arrivée sur le promontoire à l'ouest de la Pointière, rocher qui porte bien son nom.

Au cours d'une petite digression très sauvage destinée à raccourcir la descente, arrivée sur le promontoire à l'ouest de la Pointière, rocher qui porte bien son nom.

Descente dans le bois du Fayaret, sous les falaises contournées précédemment.

Descente dans le bois du Fayaret, sous les falaises contournées précédemment.

Après le Cuchet, dernière vision du passage du Versoud.

Après le Cuchet, dernière vision du passage du Versoud.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gérard Barré 01/03/2019 10:16

Bonjour Pascal,
J'avais moi aussi complètement oublié le topo d'Antoine, pourtant nous en avions reparlé il n'y a pas si longtemps. Sur le Géoportail la 1/50000e des années 50 ne mentionne pas non plus la Pointière.Avec les conditions rencontrées, je ne m'imagine pas du tout descendre le Passage du Versoud…
Bien cordialement, Gérard Barré

Gérard Barré 27/02/2019 11:42

Bonjour Pascal,
Itinéraire repris hier (26/02/19), malheureusement trop tôt dans la saison. 30 à 40 cm de neige dans le Passage du Versoud… Du Rivet, l'interdiction de la traversée par la Fessie est justifiée par les nombreuses coulées d'avalanche constatées à traverser – enfin, c'est mon avis. Heureusement, "tout" semblait être déjà descendu. Aucune chute de pierre n'a été constatée. Le raccourci de la Pointière, suivi scrupuleusement est très aventureux et superbe – merci pour ta description.
Bien cordialement, Gérard Barré

Pascal SOMBARDIER 01/03/2019 08:10

Antoine Salvi, que je cite plus haut pour un circuit au sud, nous fait savoir qu'il avait trouvé le passage de la Pointière il y a 40 ans, et avait décrit ce parcours en sens inverse dans son ouvrage "Vercors Nord", que j'ai. J'ai vérifié, c'est bien le même (mais le nom Pointière n'apparaît pas). Si je l'avais vu avant, cela m'aurait sans doute évité du travail de recherche (-; J'avoue que je préfère malgré tout remonter le passage du Versoud plutôt que le descendre.