Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

La crête d'Aujour

 

On n'imagine pas que les petites montagnes situées entre Gap et Sisteron puissent offrir des randonnées à la fois sportives et insolites. Il faut pour s'en convaincre rendre visite à la montagne d'Aujour, bien visible depuis la route entre Serres et Sisteron, ainsi que depuis le centre de cette si belle petite ville. Les reliefs au milieu desquels on évolue lors de cette balade originale et parfois aérienne n’ont rien à envier à ceux du Dévoluy tout proche : zones arides alternant avec forêts profondes, crêtes effilées entrecoupées de failles mystérieuses, chaos de blocs, défilés encaissés... L'endroit semble avoir échappé aux vicissitudes du monde moderne, et l'on appréciera son calme et sa solitude. La culture des arbres fruitiers, prépondérante ici, a nécessité la construction d'un petit barrage. Lors de ce périple, on croise la réserve d'eau destinée à l'irrigation ainsi créée (le lac de Peyssier). C'est l'une des surprises rencontrées, au même titre que le défilé du Gouravour, les trompes du Fay et la grande faille sous le sommet. La vue sur les Alpes du sud y est incomparable, surtout vers les Écrins et le Dévoluy. Les photos ci-dessous ont été prises lors de saisons différentes, mais je dois dire que j'ai préféré l'ambiance lors d'hivers peu neigeux, les chaleurs de l'été étant difficilement supportables.

 

Topo détaillé par simple clic sur le lien PDF ci-dessous : 

La curieuse zone aride au sud de la tête de Pré Maroua.

La curieuse zone aride au sud de la tête de Pré Maroua.

La première crête avant le col de l'Armande.

La première crête avant le col de l'Armande.

Après le col de l'Armande, on longe le pied de grandes barres rocheuses.

Après le col de l'Armande, on longe le pied de grandes barres rocheuses.

Même en hiver, il fait très chaud dans cette face sud.

Même en hiver, il fait très chaud dans cette face sud.

En plein hiver, le thermomètre indiquait ici 30°...

En plein hiver, le thermomètre indiquait ici 30°...

Progression sous les belles barres de la face sud, peu avant le changement d'étage.

Progression sous les belles barres de la face sud, peu avant le changement d'étage.

C'est là qu'il faut grimper à l'étage supérieur.

C'est là qu'il faut grimper à l'étage supérieur.

Après le petit passage permettant de quitter le pied de la falaise, on progresse près de la crête.

Après le petit passage permettant de quitter le pied de la falaise, on progresse près de la crête.

Petits gradins interrompant la crête.

Petits gradins interrompant la crête.

La crête peu avant le sommet.

La crête peu avant le sommet.

Du sommet, vue sur le plateau de Bure à droite, et le Grand Ferrand à gauche.

Du sommet, vue sur le plateau de Bure à droite, et le Grand Ferrand à gauche.

Le sommet et la vue éblouissante vers les Alpes du Sud.

Le sommet et la vue éblouissante vers les Alpes du Sud.

Arrivée dans la faille d'Aujour, souvent remplie tardivement de neige.

Arrivée dans la faille d'Aujour, souvent remplie tardivement de neige.

La  neige contribue à l'esthétique du passage sans en augmenter la difficulté.

La neige contribue à l'esthétique du passage sans en augmenter la difficulté.

La même faille en été.

La même faille en été.

Les chaos de blocs dans la descente sur le lac de Peyssier.

Les chaos de blocs dans la descente sur le lac de Peyssier.

Dernier regard sur le sommet au milieu des "terres bleues" du versant est.

Dernier regard sur le sommet au milieu des "terres bleues" du versant est.

Le lac de Peyssier.

Le lac de Peyssier.

Dernier regard vers le sommet depuis la cabane de Peyssier.

Dernier regard vers le sommet depuis la cabane de Peyssier.

Attention à la piste dans le fond du vallon avant le Fay ! En hiver, elle peut se recouvrir de glace vive.

Attention à la piste dans le fond du vallon avant le Fay ! En hiver, elle peut se recouvrir de glace vive.

La crête d'Aujour
Les trompes du Fay, étonnants amplificateurs destinés aux fêtes musicales du hameau.

Les trompes du Fay, étonnants amplificateurs destinés aux fêtes musicales du hameau.

Dernière surprise : le défilé du Gouravour.

Dernière surprise : le défilé du Gouravour.

La crête d'Aujour

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Joel 09/04/2019 16:42

Aller en randonnée sous une température de 30 degrés, cela doit être très sportif et très éprouvant. Ce genre de parcours n’est certainement pas réservé aux débutants. Je pense qu’il faut avoir de l’expérience et être habitué au trekking.