Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

La crête des Grandes Pennes

Arches et canyon de Comberoufle - Canyon des Gueulards

Le sud-ouest du Vercors est trompeur. Lorsqu'on regarde ces reliefs vallonnés et paisibles en apparence depuis le hameau de la Vacherie, on se dit qu'il n'y a rien là d'extraordinaire. Et puis, on pénètre dans de profonds canyons, des vallées cachées et verdoyantes, on évolue sur des crêtes effilées et des promontoires aériens, le tout parsemé d'arches qui figurent parmi les plus belles curiosités naturelles du massif. C'est Christophe Maiter qui a mis ce site en valeur, comme bien d'autres dans la région autour de Valence, trouvant des tunnels et des arches dans les endroits les plus improbables, imaginant ce circuit reliant les merveilles locales dont le fleuron est le canyon des Gueulards, connu de longue date, mais atteint ici d'une manière originale et logique. La crête des Grandes Pennes m'a particulièrement plu par son élan et les vues qu'elle réserve sur la crête de la Sausse et le roc de Toulau, dont je décris les circonvolutions dans mon ouvrage Vercors secret, où le canyon des Gueulards était également évoqué, mais d'une manière plus classique. 

Carte et topo détaillé par simple clic sur le doc PDF ci-dessous

Bruno Gerelli et Bob Keller sur la piste de l'approche avant d'entrer dans le canyon de Comberoufle.

Bruno Gerelli et Bob Keller sur la piste de l'approche avant d'entrer dans le canyon de Comberoufle.

Descente du canyon de Comberoufle vers l'arche.

Descente du canyon de Comberoufle vers l'arche.

L'arche du Canyon de Comberoufle.

L'arche du Canyon de Comberoufle.

La même vue de dessous.

La même vue de dessous.

Le très secret tunnel de Comberoufle, remarquable par ses quatre ouvertures latérales qui s'ajoutent aux entrées inférieures et supérieures.

Le très secret tunnel de Comberoufle, remarquable par ses quatre ouvertures latérales qui s'ajoutent aux entrées inférieures et supérieures.

En haut à gauche du canyon de Comberoufle, l'arche des Coquins, d'un accès rendu difficile par la végétation.

En haut à gauche du canyon de Comberoufle, l'arche des Coquins, d'un accès rendu difficile par la végétation.

L'arche des Coquins, plus haute que large.

L'arche des Coquins, plus haute que large.

Sortie du canyon et entrée dans le bucolique vallon de Comberoufle.

Sortie du canyon et entrée dans le bucolique vallon de Comberoufle.

Curieux arbre aux multiples troncs en haut du vallon de Comberoufle.

Curieux arbre aux multiples troncs en haut du vallon de Comberoufle.

Le comité d'accueil à l'arrivée sur la crête des Pennes.

Le comité d'accueil à l'arrivée sur la crête des Pennes.

Entre Petites et Grandes Pennes, la double arche de la Portière.

Entre Petites et Grandes Pennes, la double arche de la Portière.

Sur la magnifique arête des Grandes Pennes. Au fond au centre, les crêtes de la Sausse, et à droite, le roc de Toulau.

Sur la magnifique arête des Grandes Pennes. Au fond au centre, les crêtes de la Sausse, et à droite, le roc de Toulau.

Après le point culminant des Grandes Pennes (1260 m), descente vers le pas de Gardy.

Après le point culminant des Grandes Pennes (1260 m), descente vers le pas de Gardy.

Rétro-projecteur vers le chemin parcouru sur la crête.

Rétro-projecteur vers le chemin parcouru sur la crête.

Arrivée à l'entrée du canyon des Gueulards, dans une curieuse jungle licheneuse.

Arrivée à l'entrée du canyon des Gueulards, dans une curieuse jungle licheneuse.

Le début du canyon des Gueulards.

Le début du canyon des Gueulards.

L'arche du Canyon des Gueulards.

L'arche du Canyon des Gueulards.

La même arche vue de l'intérieur.

La même arche vue de l'intérieur.

Le passage équipé d'échelons.

Le passage équipé d'échelons.

Curieuse texture du rocher.

Curieuse texture du rocher.

Ambiance "mousseuse".

Ambiance "mousseuse".

La deuxième partie du canyon devient plus évasée et tranquille.

La deuxième partie du canyon devient plus évasée et tranquille.

On ne trouve l'eau que vers la fin.

On ne trouve l'eau que vers la fin.

La passerelle qui marque la sortie du canyon.

La passerelle qui marque la sortie du canyon.

La crête des Grandes Pennes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sébastien 28/05/2019 16:42

Bonjour,
on est allé faire un tour dans le secteur ce dimanche, en suivant ce topo.
Il y a pas mal de passages sympathiques, mais il y a aussi plusieurs passages bien "végétal" où l'on sent bien le buis. Pantalon conseillé...