Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

La Momie du Vercors

Quand on a vu la Momie du Vercors depuis la plaine de Romans, cela devient une obsession, une psychose soigneusement entretenue par les artistes et randonneurs locaux qui l'ont mise en scène ICI (trop drôle !). Il existe un moyen agréable et court d'aller sur son nez, sa tête, sa poitrine et ses pieds en partant du versant est. Des topos préconisent la montée droit depuis Izerette sur le versant ouest. C'est possible, mais raide et pénible, alors qu'on trouve sur le versant de Léoncel des sentes de chasseurs bien tracées, quoique ne figurant pas sur les cartes. La progression près des crêtes bénéficie d'une taille de buis bienvenue, et les visions vertigineuses sur les falaises de l'Épenet et de Musan ainsi que sur la plaine de Romans procurent un grand moment de bonheur et de solitude. Ajoutez à cela le caractère ludique de plusieurs petites barres rocheuses à escalader sans se faire peur, des terrasses idéales pour le farniente ou le pique-nique, une descente qui ne risque pas de faire mal aux genoux... Voilà une balade somme toute gentille malgré ses aspects spectaculaires. Petite précision : il n'y a pas de passages "sanglier" à quatre pattes dans les buis. Si vous avez été dans cette situation, c'est que vous n'avez pas pris le bon itinéraire.

Voir tracés sur carte et topo détaillé par simple clic sur le doc PDF ci-dessous

La Momie du Vercors couchée pour l'éternité.

La Momie du Vercors couchée pour l'éternité.

Après la forêt, arrivée dans la brèche du Cou de la Momie entourée d'impressionnantes falaises. La Tête est à gauche et la Poitrine à droite.

Après la forêt, arrivée dans la brèche du Cou de la Momie entourée d'impressionnantes falaises. La Tête est à gauche et la Poitrine à droite.

Progression aisée sur la crête de la Poitrine.

Progression aisée sur la crête de la Poitrine.

Le Nez de la Momie vu depuis la Poitrine (photo P. Vassy).

Le Nez de la Momie vu depuis la Poitrine (photo P. Vassy).

Avant le sommet de la Poitrine, quelques petites barres rocheuses bon-enfant opposent une dernière résistance.

Avant le sommet de la Poitrine, quelques petites barres rocheuses bon-enfant opposent une dernière résistance.

Même pas peur !

Même pas peur !

Le superbe promontoire avant le sommet.

Le superbe promontoire avant le sommet.

Option à faire avant de monter à la Poitrine, l'ascension de la Tête. On peut escalader au passage le Nez, mais cela reste réservé aux personnes ayant des rudiments d'escalade.

Option à faire avant de monter à la Poitrine, l'ascension de la Tête. On peut escalader au passage le Nez, mais cela reste réservé aux personnes ayant des rudiments d'escalade.

Descente de la Tête par sa crête sud.

Descente de la Tête par sa crête sud.

Au-delà de la Poitrine, pour la descente, on retrouve une belle forêt de hêtres aérée et agréable jusqu'à la prairie de Bouvaret.

Au-delà de la Poitrine, pour la descente, on retrouve une belle forêt de hêtres aérée et agréable jusqu'à la prairie de Bouvaret.

La prairie de Bouvaret.

La prairie de Bouvaret.

Petit plus après l'effort, la visite de l'abbaye de Léoncel.

Petit plus après l'effort, la visite de l'abbaye de Léoncel.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CHABERT Joël 16/06/2019 16:23

Bonjour,
Ce lieu est magnifique et révèle, lui aussi, plein de possibilités.Pour rajouter un peu de dénivelée, il est possible de faire une incursion en face ouest de la Tête. Depuis le Cou, se rendre sur la Tête, puis descendre au Col entre les deux Soeurs. Au lieu de prendre le sentier horizontal pour revenir au Cou, s'engager en face ouest et descendre au mieux pour rejoindre le pierrier qu'il convient de descendre bien à droite. En pied de face, une sente serpente le long du rocher (sente ouverte par les grimpeurs: on passe d'ailleurs au départ du "grand dièdre") avant de déboucher sur une vire (sur laquelle demeure un reste de corde des années 70!). Il faut descendre quelques mètres en diagonale ( exposé et non protégé) et suivre la vire sur 100 à 150m pour arriver dans un couloir assez terreux qu'on remonte facilement jusqu'au Cou. Voici donc une option supplémentaire qui se voit bien sur la photo de la Momie: la vire traverse à l'horizontale à 40 ou 50 m du bas de la paroi. Je pense que les sentes sont encore visibles, car cela fait maintenant plusieurs années que je n'ai pas fait cette ballade.
Cordialement,
J. CHABERT