Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Les dessous du Grand Renaud

Sauvages, perdus, fascinants, grandioses... Autant de superlatifs pour désigner les alentours de Villard-Notre-Dame, qui me sont toujours apparus comme l'un des endroits les plus mystérieux et les plus intéressants de l'Oisans. Rien que le village et la route improbable qui y mène valent le déplacement. Les versants proches qui s'étendent au-dessus de Venosc ont été pour moi les plus fertiles en découvertes, et aussi ceux qui m'ont donné le plus de fil à retordre, notamment pour retrouver une liaison très ancienne entre les deux villages. L'aventure décrite ici est beaucoup moins engagée, bien qu'utilisant également des portions d'anciens chemins connus des seuls chasseurs de chamois. La cabane qu'ils ont réhabilitée est idéalement placée pour l'observation des reliefs tourmentés qui la dominent. J'avoue que nous n'étions pas fiers en amorçant la descente dans le cirque du Lauzon sans savoir s'il y aurait au moins une petite trace, et si le chemin indiqué sur la carte dans le bois de Moularet existait vraiment. Et puis ce fut un vrai bonheur : un peu de recherche, mais aidée par la logique (et quelques cairns), des surprises, mais des bonnes, une ambiance sauvage, mais toujours agréable et sans danger... Que demander de plus ? Une montée au caillasseux Grand Renaud ? Ou plutôt vers une mystérieuse croix bien visible de la cabane et juchée sur un petit sommet à l'ouest de Côte Dure ?...

Topo et carte par simple clic sur le doc PDF  ci-dessous : 

Le village perché de Villard-Notre-Dame. Au fond, l'Alpe d'Huez.

Le village perché de Villard-Notre-Dame. Au fond, l'Alpe d'Huez.

Les dessous du Grand Renaud
Au début sur la piste avec le Grand Renaud en ligne de mire. Le cirque du Lauzon, dominant le bois de Moularet, est à gauche.

Au début sur la piste avec le Grand Renaud en ligne de mire. Le cirque du Lauzon, dominant le bois de Moularet, est à gauche.

Sur la piste, des charolaises placides nous tiennent compagnie. Au fond, le Grand Renaud. Pierre Grosse est sans doute le nom donné au sommet pointu et sombre à gauche, juste derrière lequel se cache la cabane des chasseurs.

Sur la piste, des charolaises placides nous tiennent compagnie. Au fond, le Grand Renaud. Pierre Grosse est sans doute le nom donné au sommet pointu et sombre à gauche, juste derrière lequel se cache la cabane des chasseurs.

De la croix du Carrelet, vue sur le plateau du lac Fourchu et le Grand Galbert. À gauche, Villard-Reymond et à droite, la plaine du Bourg-d'Oisans.

De la croix du Carrelet, vue sur le plateau du lac Fourchu et le Grand Galbert. À gauche, Villard-Reymond et à droite, la plaine du Bourg-d'Oisans.

Sur la crête de la Croix de la Garde. Vers 2200 m, il faudra bifurquer sur la sente que l'on devine au-dessus des ravins à gauche.

Sur la crête de la Croix de la Garde. Vers 2200 m, il faudra bifurquer sur la sente que l'on devine au-dessus des ravins à gauche.

À gauche, Villard-Reymond, et au fond, l'Alpe d'Huez et les Grandes Rousses.

À gauche, Villard-Reymond, et au fond, l'Alpe d'Huez et les Grandes Rousses.

Début de la sente transversale. Il faut rester juste au-dessus des ravins.

Début de la sente transversale. Il faut rester juste au-dessus des ravins.

La sente traverse aisément les ravins noirâtres aperçus de loin.

La sente traverse aisément les ravins noirâtres aperçus de loin.

Au niveau de Pierre Grosse, il faut quitter la sente qui monte vers le Grand Renaud et traverser le "ruisseau" de la Pisse.

Au niveau de Pierre Grosse, il faut quitter la sente qui monte vers le Grand Renaud et traverser le "ruisseau" de la Pisse.

La cabane de Pierre Grosse. Au fond, les trois pics de Belledonne.

La cabane de Pierre Grosse. Au fond, les trois pics de Belledonne.

La cabane des chasseurs, bien cachée, offre un repos bien mérité.

La cabane des chasseurs, bien cachée, offre un repos bien mérité.

Début de la descente dans le sauvage vallon du Lauzon. Tout au fond, les aiguilles d'Arves.

Début de la descente dans le sauvage vallon du Lauzon. Tout au fond, les aiguilles d'Arves.

Le lac minuscule qui a sans doute donné son nom au vallon (lauzon signifiant "petit lac").

Le lac minuscule qui a sans doute donné son nom au vallon (lauzon signifiant "petit lac").

Grand replat lors de la descente de la croupe sous le petit lac.

Grand replat lors de la descente de la croupe sous le petit lac.

L'énorme cairn qui marque le début de la descente dans le bois de Moularet.

L'énorme cairn qui marque le début de la descente dans le bois de Moularet.

Vue sur les ravins au-dessus desquels on a traversé quelques heures plus tôt.

Vue sur les ravins au-dessus desquels on a traversé quelques heures plus tôt.

Les dalles dans le ruisseau du Villard, peu avant la remontée sur l'autre rive.

Les dalles dans le ruisseau du Villard, peu avant la remontée sur l'autre rive.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article