Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Les 1000 secrets du Petit Obiou

Le Petit Obiou vit dans l'ombre de son grand frère, mais c'est une montagne fascinante à bien des égards par ses reliefs et son extrême sauvagerie. L'article qui suit en présente quelques facettes, les moins connues, puisqu'on ne parle généralement que de la cheminée de la face est qui permet de rejoindre le col de l'Obiou de façon détournée tout en échappant à la foule. Dans mon dernier ouvrage sur le massif, je n'évoque moi-même guère d'autres itinéraires, sinon l'accès à cette cheminée par le pré Chevalier, ainsi que les escaliers de la Fuvelle. C'est déjà assez engagé, mais les petites fantaisies ci-dessous le sont parfois plus... Voilà pourquoi je me contente de les illustrer et de donner des détails uniquement sur ce que nous avons appelé la voie "normale", qui reste raisonnable pour un montagnard averti tout en présentant l'avantage de mener au sommet. La spectaculaire descente dans les tuyaux d'orgue - simple option - sera le point... d'orgue de cette ascension atypique qui se déroule dans un décor de science-fiction.

Topo de la voie normale du Petit Obiou par simple clic sur le doc PDF ci-dessous : 

Du col des Faïsses, le Petit Obiou ne se détache pas devant le Grand, sauf si on bénéficie d'un jeu d'ombres et de lumières. Le Petit est en effet touché par l'ombre d'un nuage, alors que le Grand reste au soleil.

Du col des Faïsses, le Petit Obiou ne se détache pas devant le Grand, sauf si on bénéficie d'un jeu d'ombres et de lumières. Le Petit est en effet touché par l'ombre d'un nuage, alors que le Grand reste au soleil.

Mais la principale caractéristique du Petit Obiou, c'est sa face est, là où se trouvent les grandes orgues, un relief unique dans les Alpes françaises.

Mais la principale caractéristique du Petit Obiou, c'est sa face est, là où se trouvent les grandes orgues, un relief unique dans les Alpes françaises.

Le passant ne connaît souvent que l'autre versant, celui qui borde la voie normale du Grand Obiou.

Le passant ne connaît souvent que l'autre versant, celui qui borde la voie normale du Grand Obiou.

Sans brume, on y voit un peu pus clair. Le Petit Obiou est à gauche, et le Grand à droite. Les prétendants à ce dernier grimpent dans la dépression entre les deux : la combe du Petit-Obiou.

Sans brume, on y voit un peu pus clair. Le Petit Obiou est à gauche, et le Grand à droite. Les prétendants à ce dernier grimpent dans la dépression entre les deux : la combe du Petit-Obiou.

La face nord-ouest du Petit Obiou (à gauche) est un mur haut de près de 400 m, redoutable par sa verticalité et son rocher pourri. Deux voies d'escalade, très peu reprises, y ont pourtant été tracées.

La face nord-ouest du Petit Obiou (à gauche) est un mur haut de près de 400 m, redoutable par sa verticalité et son rocher pourri. Deux voies d'escalade, très peu reprises, y ont pourtant été tracées.

Pour l'heure, je vous propose ce que nous appellerons la voie normale, un itinéraire que François Lannes et moi avons découvert après observation à la jumelle, et qui semblait improbable, mais reste assez facile. Elle aurait été ouverte dans les années 1930, mais on n'a aucun détail sur cette ascension qui était tombée dans l'oubli. Même les chasseurs de chamois locaux que j'ai interrogés ne la connaissaient pas.

Pour l'heure, je vous propose ce que nous appellerons la voie normale, un itinéraire que François Lannes et moi avons découvert après observation à la jumelle, et qui semblait improbable, mais reste assez facile. Elle aurait été ouverte dans les années 1930, mais on n'a aucun détail sur cette ascension qui était tombée dans l'oubli. Même les chasseurs de chamois locaux que j'ai interrogés ne la connaissaient pas.

L'approche utilise un "escalier dévoluard" bien typique taillé par les orages dans le pré du Chourum.

L'approche utilise un "escalier dévoluard" bien typique taillé par les orages dans le pré du Chourum.

Après, il faut se fier à son intuition pour louvoyer dans les gradins rocheux et les piles d'assiettes (voir topo PDF).

Après, il faut se fier à son intuition pour louvoyer dans les gradins rocheux et les piles d'assiettes (voir topo PDF).

François heureux en haut du grand entonnoir de caillasses.

François heureux en haut du grand entonnoir de caillasses.

Tellement heureux que lui et moi y retournerons en compagnie de Raf Rodon et Patrick Adam pour équiper un rappel dans la brèche derrière le sommet et descendre dans les tuyaux d'orgue.

Tellement heureux que lui et moi y retournerons en compagnie de Raf Rodon et Patrick Adam pour équiper un rappel dans la brèche derrière le sommet et descendre dans les tuyaux d'orgue.

La partie finale utilise un couloir assez raide qui longe une belle aiguille.

La partie finale utilise un couloir assez raide qui longe une belle aiguille.

Et la sortie se fait dans une faille en rocher meilleur.

Et la sortie se fait dans une faille en rocher meilleur.

Comme on le voit depuis le Grand Obiou, le Petit est percé. À droite, on voit aussi la brèche dans laquelle nous descendrons en rappel (et où nous nous sommes amusés à installer une tyrolienne, pour le fun).

Comme on le voit depuis le Grand Obiou, le Petit est percé. À droite, on voit aussi la brèche dans laquelle nous descendrons en rappel (et où nous nous sommes amusés à installer une tyrolienne, pour le fun).

Mais avant la brèche, nous n'avons pu résister à l'envie d'aller voir ce trou qui transperce le sommet, au prix d'un rappel dont nous ne savons pas encore par quoi il va se poursuivre..

Mais avant la brèche, nous n'avons pu résister à l'envie d'aller voir ce trou qui transperce le sommet, au prix d'un rappel dont nous ne savons pas encore par quoi il va se poursuivre..

Un peu décevant ce trou, plus étroit qu'on ne croyait. Et de l'autre côté, nous trouvons des gradins qui nous permettent de regagner tranquillement le sommet.

Un peu décevant ce trou, plus étroit qu'on ne croyait. Et de l'autre côté, nous trouvons des gradins qui nous permettent de regagner tranquillement le sommet.

Une autre fois, avec Éric Babbini, nous irons dans la redoutable face nord-ouest, car le topo de la voie du Bicentenaire (de Napoléon) indique une belle arche à un relais (dans le rond rouge de gauche). Nous la trouverons, ainsi qu'une autre plus à droite.

Une autre fois, avec Éric Babbini, nous irons dans la redoutable face nord-ouest, car le topo de la voie du Bicentenaire (de Napoléon) indique une belle arche à un relais (dans le rond rouge de gauche). Nous la trouverons, ainsi qu'une autre plus à droite.

Ce n'est pas le plus simple...

Ce n'est pas le plus simple...

Trouver des promontoires aussi avancés sur le vide, inattendus au milieu d'une telle paroi : immense joie !

Trouver des promontoires aussi avancés sur le vide, inattendus au milieu d'une telle paroi : immense joie !

Quant à l'arche attendue, elle nous... attendait. Ce sera l'arche du Bicentenaire (de la naissance de Napoléon), du nom de la voie où elle se trouve, ouverte en 1969 donc.

Quant à l'arche attendue, elle nous... attendait. Ce sera l'arche du Bicentenaire (de la naissance de Napoléon), du nom de la voie où elle se trouve, ouverte en 1969 donc.

Mais l'arche inattendue nous a paru presque plus belle. Nous l'appellerons "l'arche Napoléon".

Mais l'arche inattendue nous a paru presque plus belle. Nous l'appellerons "l'arche Napoléon".

Vous le voyez, Pat de Gap, lézarder sur le rocher ?

Vous le voyez, Pat de Gap, lézarder sur le rocher ?

Juchés sur ces promontoires en plein milieu de la paroi, nous faisons face au Grand Obiou dont la diagonale de la voie normale apparaît clairement sous la falaise. Les randonneurs qui s'y trouvent n'en croient pas leurs yeux. La grotte des Jalabres s'ouvre à gauche du grand porche que l'on voit au centre.

Juchés sur ces promontoires en plein milieu de la paroi, nous faisons face au Grand Obiou dont la diagonale de la voie normale apparaît clairement sous la falaise. Les randonneurs qui s'y trouvent n'en croient pas leurs yeux. La grotte des Jalabres s'ouvre à gauche du grand porche que l'on voit au centre.

Cette grotte des Jalabres comporte une salle si immense que l'on peut dire que l'Obiou est creux. La coulée stalagmitique derrière Marianna fait plus de 20 mètres de haut, et le personnage en bleu à droite donne l'échelle de la salle.

Cette grotte des Jalabres comporte une salle si immense que l'on peut dire que l'Obiou est creux. La coulée stalagmitique derrière Marianna fait plus de 20 mètres de haut, et le personnage en bleu à droite donne l'échelle de la salle.

Mais revenons au Petit Obiou, car en face des Jalabres, sous nos pieds donc, s'ouvre la grotte du Petit-Obiou, indiquée comme telle sur la carte (avec un hypothétique lac qui semble être une petite mare à l'entrée). Cette grotte, facilement accessible depuis la voie normale du Grand Obiou, se caractérise par un épais mur de glace permanent non loin à l'intérieur.

Mais revenons au Petit Obiou, car en face des Jalabres, sous nos pieds donc, s'ouvre la grotte du Petit-Obiou, indiquée comme telle sur la carte (avec un hypothétique lac qui semble être une petite mare à l'entrée). Cette grotte, facilement accessible depuis la voie normale du Grand Obiou, se caractérise par un épais mur de glace permanent non loin à l'intérieur.

Retour au sommet du Petit Obiou. Voici la fameuse brèche dans laquelle on peut donc descendre en rappel. Mais sur cette photo, on voit Pat qui s'amuse (?!) sur une tyrolienne que je lui ai installée. Simple fantaisie !

Retour au sommet du Petit Obiou. Voici la fameuse brèche dans laquelle on peut donc descendre en rappel. Mais sur cette photo, on voit Pat qui s'amuse (?!) sur une tyrolienne que je lui ai installée. Simple fantaisie !

Bref, nous descendons enfin en rappel dans la brèche et les fameux tuyaux d'orgue.

Bref, nous descendons enfin en rappel dans la brèche et les fameux tuyaux d'orgue.

Une vue éloignée de ces bien-nommés tuyaux d'orgue.

Une vue éloignée de ces bien-nommés tuyaux d'orgue.

Et une vue rapprochée...

Et une vue rapprochée...

Le dernier rappel nous ramènera sur la sente plus classique de la cheminée du Petit Obiou.

Le dernier rappel nous ramènera sur la sente plus classique de la cheminée du Petit Obiou.

Les derniers pas de désescalade avant le retour à la "civilisation".

Les derniers pas de désescalade avant le retour à la "civilisation".

Il ne faudrait pas oublier que le Petit Obiou présente bien d'autres possibilités tout aussi extraordinaires sur le plan de l'ambiance et des curiosités. Notamment sur son grand versant sud-est, au pré Chevalier par exemple.

Il ne faudrait pas oublier que le Petit Obiou présente bien d'autres possibilités tout aussi extraordinaires sur le plan de l'ambiance et des curiosités. Notamment sur son grand versant sud-est, au pré Chevalier par exemple.

C'est l'occasion d'une randonnée jubilatoire qui permet d'aller jusque sous les tuyaux d'orgue et de sortir éventuellement par la cheminée du Petit Obiou.

C'est l'occasion d'une randonnée jubilatoire qui permet d'aller jusque sous les tuyaux d'orgue et de sortir éventuellement par la cheminée du Petit Obiou.

Avant la traversée vers la cheminée, on longe une belle arête qui domine le terrifiant couloir sud.

Avant la traversée vers la cheminée, on longe une belle arête qui domine le terrifiant couloir sud.

C'est au-dessus de ce couloir sud que nous avons découvert un tunnel qui permet de lui rendre visite. Quelques rappels ont toutefois été nécessaires pour en rejoindre le fond.

C'est au-dessus de ce couloir sud que nous avons découvert un tunnel qui permet de lui rendre visite. Quelques rappels ont toutefois été nécessaires pour en rejoindre le fond.

Le fond du couloir sud, un abominable déversoir de caillasses en tout genre. L'un de mes plus horribles souvenirs. À éviter...

Le fond du couloir sud, un abominable déversoir de caillasses en tout genre. L'un de mes plus horribles souvenirs. À éviter...

En revanche, à gauche de ce couloir sud, le grand escalier de la Fuvelle est un itinéraire magnifique qui permet de grimper jusqu'au col de l'Obiou par les contreforts sud du Petit. Il s'agit de cette traînée blanche au centre. Cette découverte m'a paru si belle et spectaculaire que je l'ai décrite dans mes ouvrages et elle est devenue depuis assez classique.

En revanche, à gauche de ce couloir sud, le grand escalier de la Fuvelle est un itinéraire magnifique qui permet de grimper jusqu'au col de l'Obiou par les contreforts sud du Petit. Il s'agit de cette traînée blanche au centre. Cette découverte m'a paru si belle et spectaculaire que je l'ai décrite dans mes ouvrages et elle est devenue depuis assez classique.

Après le franchissement de la barre rocheuse, il ne reste plus qu'à grimper les marches de l'escalier droit au-dessus.

Après le franchissement de la barre rocheuse, il ne reste plus qu'à grimper les marches de l'escalier droit au-dessus.

Les reliefs autour de cet escalier sont saisissants. Un petit détour sur cette épaule herbeuse permet de dominer la grande falaise de la Roche Pertusa.

Les reliefs autour de cet escalier sont saisissants. Un petit détour sur cette épaule herbeuse permet de dominer la grande falaise de la Roche Pertusa.

C'est de là que nous avons exploré cette "boutonnière" haute de 75 m dans la face sud-est (lieu appelé à tort Roche Pertusa sur IGN. Le "pertusa" est d'après les chasseurs le trou en forme d'hippocampe qui perce une barre rocheuse située plus bas, et dans lequel nous étions allés auparavant).

C'est de là que nous avons exploré cette "boutonnière" haute de 75 m dans la face sud-est (lieu appelé à tort Roche Pertusa sur IGN. Le "pertusa" est d'après les chasseurs le trou en forme d'hippocampe qui perce une barre rocheuse située plus bas, et dans lequel nous étions allés auparavant).

Dernier coup d'œil vers les Ombres et Lapras, où nous attendent d'autres petites fantaisies...

Dernier coup d'œil vers les Ombres et Lapras, où nous attendent d'autres petites fantaisies...

Quelques liens permettent de compléter cette approche d'une montagne à nulle autre pareille. Cet article concerne le Petit Obiou, mais le Grand n'est pas en reste comme on pourra le voir sur mes pages Dévoluy et dans plusieurs de mes ouvrages (cités plus bas). Petite précision, quand je dis que j'ai gravi une vingtaine d'itinéraires différents sur l'Obiou, ce qui a été repris par la presse et sur divers sites, j'inclus le Petit Obiou dans ces ascensions.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

NoMaD 18/05/2020 09:52

Bonjour,
Merci d'avoir partagé le topo Altituderando ! Il est tout à fait normal d'avoir indiqué mes sources dans ce dernier.
En tout cas, grand merci à vous pour cette découverte grandiose !

michel mange 10/11/2019 10:21

Il va falloir que j'y aille faire un tour dommage que ce ne soit pas à coté

Pascal Sombardier 10/11/2019 10:57

Pour le Valentinois que tu es, en passant le col de Cabre, puis Veynes, Saint-Disdier, ce n'est pas si loin, surtout que tu peux monter jusqu'au col des Faïsses en prenant une piste 1 km avant la Posterle, qui est presque meilleure que celle des Payas (c'est ce que je fais).

Hugues 09/11/2019 19:40

Sublime, je decouvre la voie "normale" du petit obiou

Laurent Jacquet 09/11/2019 18:43

Pas sympa de publier ça juste au moment ou les premiers flocons bloquent toute incursion dans le secteur jusqu'en juin ou juillet l'année prochaine ! C'est vraiment magnifique , et j'attends , avec impatience , de pouvoir y aller . Merci pour ce topo , pour le moins , atypique . Fantastique Dévoluy ......

Pascal Sombardier 09/11/2019 19:57

Je pense qu'avec quelques centimètres de neige, ce doit être encore plus beau. Il faut prévoir les crampons, et ce sera peut-être même plus facile ainsi.