Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Les montagnes de Prades

Cette région magique est peu connue des Français, sinon des grimpeurs, car les falaises de Siurana offrent quelques-unes des plus belles voies d'Europe. Mais on peut aussi randonner dans ces reliefs pittoresques et colorés, truffés de vires et de grottes où subsistent des traces d'habitations anciennes. On est là tout près de la Serra de Montsant, et comme sur celle-ci, on pourra parcourir des graus spectaculaires, des cingles vertigineux, des endroits cachés qui surprennent par leur beauté et leur sauvagerie. Ces pérégrinations gagneront à être complétées par la visite de sites historiques majeurs, dont le monastère de Poblet, l'un des plus importants et des plus visités d'Espagne.

J'ai eu les infos sur ce massif en discutant avec des locaux, par des topos d'escalade ou de via ferrata, mais surtout grâce à ces cartes pas chères que l'on trouve dans les librairies des villes proches (Montblanc, Reus, Tarragona...). La 1/15 000e n'est pas indispensable, car elle reprend les détails de la 1/25 000e. Toutefois, comme tout est écrit et tracé très petit, il n'est pas mauvais de l'avoir. Il faut vraiment s'arracher les yeux pour trouver les curiosités et les graus, qui sont bien symbolisés, mais trèèès discrètement.

J'ai eu les infos sur ce massif en discutant avec des locaux, par des topos d'escalade ou de via ferrata, mais surtout grâce à ces cartes pas chères que l'on trouve dans les librairies des villes proches (Montblanc, Reus, Tarragona...). La 1/15 000e n'est pas indispensable, car elle reprend les détails de la 1/25 000e. Toutefois, comme tout est écrit et tracé très petit, il n'est pas mauvais de l'avoir. Il faut vraiment s'arracher les yeux pour trouver les curiosités et les graus, qui sont bien symbolisés, mais trèèès discrètement.

Les montagnes de Prades sont en bleu, juste à l'est de la Serra de Montsant et à la latitude de Barcelone.

Les montagnes de Prades sont en bleu, juste à l'est de la Serra de Montsant et à la latitude de Barcelone.

Une vue des falaises de Siurana depuis le sommet du village. On voit bien la principale caractéristique de ce relief : deux étages, l'un en roche rouge, l'autre jaune, et ce sur 15 km de large.

Une vue des falaises de Siurana depuis le sommet du village. On voit bien la principale caractéristique de ce relief : deux étages, l'un en roche rouge, l'autre jaune, et ce sur 15 km de large.

Malgré la proximité de villes moyennes comme Tarragona, Reus, Falset, Alcover, Montblanc, ces montagnes sont couvertes de profondes forêts et très peu habitées. Ce caractère sauvage est propice à la faune (ils se font la gueule, ces deux-là ?).

Malgré la proximité de villes moyennes comme Tarragona, Reus, Falset, Alcover, Montblanc, ces montagnes sont couvertes de profondes forêts et très peu habitées. Ce caractère sauvage est propice à la faune (ils se font la gueule, ces deux-là ?).

Montblanc est la ville la plus importante au nord du massif. Dans les falaises qui la dominent se dresse un grand monastère (Sant Joàn de la Muntanya). Cette grotte de Nialo située juste à côté a servi de refuge à Elionor d'Urgell, peut-être une des dernières monarques de la Catalogne indépendante (ce serait d'actualité).

Montblanc est la ville la plus importante au nord du massif. Dans les falaises qui la dominent se dresse un grand monastère (Sant Joàn de la Muntanya). Cette grotte de Nialo située juste à côté a servi de refuge à Elionor d'Urgell, peut-être une des dernières monarques de la Catalogne indépendante (ce serait d'actualité).

Dans les falaises qui dominent le monastère se trouve une curieuse via ferrata, sans doute due à des bricoleurs de génie.

Dans les falaises qui dominent le monastère se trouve une curieuse via ferrata, sans doute due à des bricoleurs de génie.

Cette ferrata utilise des vires d'une grande pureté en balcon au-dessus de Montblanc.

Cette ferrata utilise des vires d'une grande pureté en balcon au-dessus de Montblanc.

Au nord du massif, le monastère de Poblet est l'un des plus importants d'Europe. Il se visite, et c'est à ne manquer sous aucun prétexte.

Au nord du massif, le monastère de Poblet est l'un des plus importants d'Europe. Il se visite, et c'est à ne manquer sous aucun prétexte.

L'intérieur du monastère de Poblet. Simple aperçu...

L'intérieur du monastère de Poblet. Simple aperçu...

En partant de Poblet, on peut circuler sur des pistes de plusieurs dizaines de kilomètres dans une épaisse forêt. Où que l'on aille, on débouchera toujours au sommet de cette falaise, sublime balcon ouvert au sud vers la plaine du Priorat.

En partant de Poblet, on peut circuler sur des pistes de plusieurs dizaines de kilomètres dans une épaisse forêt. Où que l'on aille, on débouchera toujours au sommet de cette falaise, sublime balcon ouvert au sud vers la plaine du Priorat.

Des sentiers un peu sioux se faufilent dans la végétation pour aller sur des graus secrets. Ici, le grau dels Escaladors, une vire d'où l'on voit la Méditerranée au loin.

Des sentiers un peu sioux se faufilent dans la végétation pour aller sur des graus secrets. Ici, le grau dels Escaladors, une vire d'où l'on voit la Méditerranée au loin.

Un balcon lumineux et inattendu.

Un balcon lumineux et inattendu.

Il y eut apparemment sur cette vire un véritable village d'éleveurs. Il n'en reste aujourd'hui que ces quelques murs.

Il y eut apparemment sur cette vire un véritable village d'éleveurs. Il n'en reste aujourd'hui que ces quelques murs.

Petite pause à Tarragona lors de l'Épiphanie, qui est ici la vraie fête de Noël et pour laquelle les Catalans dépensent une folle énergie.

Petite pause à Tarragona lors de l'Épiphanie, qui est ici la vraie fête de Noël et pour laquelle les Catalans dépensent une folle énergie.

Au sud du massif, au-dessus de Vilaplana, les falaises rouges et jaunes sont sillonnées de ce qu'on appelle ici des "cingles", soit des vires (mot proche du provençal cengle, et des sangles de Chartreuse). Le cingle de Pataco est le plus spectaculaire, car il passe sur une dalle très fine qui s'avance au-dessus du vide (photo). On prie pour qu'elle ne se casse pas en deux...

Au sud du massif, au-dessus de Vilaplana, les falaises rouges et jaunes sont sillonnées de ce qu'on appelle ici des "cingles", soit des vires (mot proche du provençal cengle, et des sangles de Chartreuse). Le cingle de Pataco est le plus spectaculaire, car il passe sur une dalle très fine qui s'avance au-dessus du vide (photo). On prie pour qu'elle ne se casse pas en deux...

Sur le grau (sentier escarpé et parfois équipé) de Pataco.

Sur le grau (sentier escarpé et parfois équipé) de Pataco.

Une via ferrata a été installée parmi les tours qui surplombent le cingle. Était-ce une bonne idée ? Le parcours était déjà suffisamment gazeux comme cela.

Une via ferrata a été installée parmi les tours qui surplombent le cingle. Était-ce une bonne idée ? Le parcours était déjà suffisamment gazeux comme cela.

Des graus parcourent ces cingles. On peut ainsi faire divers circuits en utilisant les graus de Pataco, de Trencanous et du cingle Clos, qui va jusqu'au bout de la falaise.

Des graus parcourent ces cingles. On peut ainsi faire divers circuits en utilisant les graus de Pataco, de Trencanous et du cingle Clos, qui va jusqu'au bout de la falaise.

Le rocher est vraiment de cette couleur... Et couvert de spits.

Le rocher est vraiment de cette couleur... Et couvert de spits.

À l'ouest du massif, depuis  la Serrat dels Colls près d'Arboli, on voit les rochers qui supportent le village de Siurana, auquel nous allons monter par un sentier diagonal taillé dans les falaises : le grau de la Trona. Comme partout dans les montagnes de Prades, celles-ci présentent deux étages géologiques bien distincts : un rouge et un jaune.

À l'ouest du massif, depuis la Serrat dels Colls près d'Arboli, on voit les rochers qui supportent le village de Siurana, auquel nous allons monter par un sentier diagonal taillé dans les falaises : le grau de la Trona. Comme partout dans les montagnes de Prades, celles-ci présentent deux étages géologiques bien distincts : un rouge et un jaune.

Comme partout dans le massif, on commence par les rochers rouges.

Comme partout dans le massif, on commence par les rochers rouges.

Étonnant auvent naturel sur le grau de la Trona.

Étonnant auvent naturel sur le grau de la Trona.

Les montagnes de Prades
Les petites voies de Siurana sont très fréquentées tout au long de l'année. Un peu trop...

Les petites voies de Siurana sont très fréquentées tout au long de l'année. Un peu trop...

Le grau de la Trona est facile quoique taillé dans une falaise verticale.

Le grau de la Trona est facile quoique taillé dans une falaise verticale.

Des grimpeurs partout...

Des grimpeurs partout...

Siurana est un minuscule village, mais très visité. Le bâtiment le plus haut a été aménagé en bar dont on voit ici la terrasse. Au fond, la Serra de Montsant.

Siurana est un minuscule village, mais très visité. Le bâtiment le plus haut a été aménagé en bar dont on voit ici la terrasse. Au fond, la Serra de Montsant.

Il faut dire que le village est non seulement remarquable par sa situation perchée, mais il est en outre très beau.

Il faut dire que le village est non seulement remarquable par sa situation perchée, mais il est en outre très beau.

Les montagnes de Prades
Le bar de Siurana, la plus belle terrasse d'Espagne.

Le bar de Siurana, la plus belle terrasse d'Espagne.

L'intérieur du bar est creusé à même le rocher.

L'intérieur du bar est creusé à même le rocher.

Retour sur le grau de la Trona.

Retour sur le grau de la Trona.

Les montagnes de Prades

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

REMI VOUTAT 23/11/2019 11:40

Salut Pascal,
Toujours aussi chouette Siurana. Sinon aussi, du grès rouge sublime dans le coin:
Ermitage de la Mare de Déu de la Roca
Rémi de Charmes sur Rhone

Pascal Sombardier 23/11/2019 12:33

Oui, merci de la précision. En effet, je suis allé dans d'autres coins de la Catalogne plus au nord, et j'ai vu qu'on y retrouvait ces curieuses "tranches napolitaines" colorées. Elles sont particulièrement belles autour du lac de Sàu près de Tavertet. Il y a là une randonnée en balcon au-dessus du lac de toute beauté sur les cingles de Tavertet (la balconada del Puig de la Força). J'en publierai peut-être un jour quelques photos.