Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Le Haut Bouffet par la crête du Vallon

Un petit ruisseau sympathique serpente dans la grande pelouse du vallon des Aiguilles, le secteur le plus vert du Dévoluy. Mais comme toujours dans ce massif, on reste entouré de reliefs déchiquetés et spectaculaires dont il est impossible de détacher le regard. La randonnée proposée ici débute par un sentier classique très fréquenté depuis le col du Festre, puis utilise une arête peu connue qui permet d'admirer de haut cette étendue verdoyante et humide exceptionnelle, dominée au nord par les arêtes de la Rama et la tête de Vachères. La crête du Vallon, qui reste accessible, présente l'intérêt de pouvoir être prolongée jusqu'au Haut Bouffet, qui jouit d'une position centrale très panoramique. Vu depuis l'autre versant, ce petit sommet élancé (2161 m) apparaît comme la plus effilée des Aiguilles de la Jarjatte, au point qu'on l'appelle tout simplement "l'Aiguille" de ce côté. Le retour de ce périple par la pelouse des Aiguilles est un grand moment de relaxation et de beauté pure.

Et merci à Bernard Mazas pour l'idée de l'accès par la crête.

Topo détaillé et carte par simple clic sur le doc PDF ci-dessous :

 La pelouse du vallon des Aiguilles. Au fond, la crête de la Rama, très classique à ski l'hiver.

La pelouse du vallon des Aiguilles. Au fond, la crête de la Rama, très classique à ski l'hiver.

Sur la crête peu après le col de Darne. Au fond, le plateau de Bure.

Sur la crête peu après le col de Darne. Au fond, le plateau de Bure.

Au début de la crête du Vallon, nous rencontrons quelques moutons. À droite, la Tête de Vachères. Au centre, la petite pointe verte du Haut Bouffet, objectif du jour.

Au début de la crête du Vallon, nous rencontrons quelques moutons. À droite, la Tête de Vachères. Au centre, la petite pointe verte du Haut Bouffet, objectif du jour.

À gauche la Tête et le Roc de Garnesier dominent le sauvage vallon de l'Abéou. Ils sont séparés par le col de Corps. Il va falloir éviter la section effilée de la crête par la gauche.

À gauche la Tête et le Roc de Garnesier dominent le sauvage vallon de l'Abéou. Ils sont séparés par le col de Corps. Il va falloir éviter la section effilée de la crête par la gauche.

La partie effilée de l'arête s'évite par un passage dans les pentes herbeuses du versant sud, après quoi il faudra rejoindre la crête par un couloir facile.

La partie effilée de l'arête s'évite par un passage dans les pentes herbeuses du versant sud, après quoi il faudra rejoindre la crête par un couloir facile.

Une fois revenu sur la crête, on a le Haut Bouffet en ligne de mire.

Une fois revenu sur la crête, on a le Haut Bouffet en ligne de mire.

Il faudra juste descendre un peu à un collu avant d'attaquer la rude montée finale.

Il faudra juste descendre un peu à un collu avant d'attaquer la rude montée finale.

La dernière côte avant le sommet. À droite en contrebas, le col des Aiguilles.

La dernière côte avant le sommet. À droite en contrebas, le col des Aiguilles.

Par dessus le col des Aiguilles, vue sur le Serre Long devant la Tête de Vachères.

Par dessus le col des Aiguilles, vue sur le Serre Long devant la Tête de Vachères.

Le sommet du Haut Bouffet, débonnaire de ce côté, ce qui n'est pas le cas de l'autre (versant Jarjatte, voir photo suivante).

Le sommet du Haut Bouffet, débonnaire de ce côté, ce qui n'est pas le cas de l'autre (versant Jarjatte, voir photo suivante).

Cette vue des Aiguilles prise de la Jarjatte met en évidence le petit Haut Bouffet entre la Tête de Vachères à gauche et le Roc de Garnesier.

Cette vue des Aiguilles prise de la Jarjatte met en évidence le petit Haut Bouffet entre la Tête de Vachères à gauche et le Roc de Garnesier.

Du sommet, vue sur le Roc de Garnesier et son effrayante arête nord-ouest, particulièrement délitée.

Du sommet, vue sur le Roc de Garnesier et son effrayante arête nord-ouest, particulièrement délitée.

La face sud de la Tête de Vachères depuis le sommet du Haut Bouffet.

La face sud de la Tête de Vachères depuis le sommet du Haut Bouffet.

Retour par le vallon des Aiguilles, où l'herbe laisse parfois la place aux marnes bleutées.

Retour par le vallon des Aiguilles, où l'herbe laisse parfois la place aux marnes bleutées.

Dernier coup d'œil sur le Haut Bouffet depuis la pelouse du vallon des Aiguilles au retour. On devine la sente que l'on vient d'utiliser et qui traverse sous les falaises jusque près du col des Aiguilles à droite. En arrière plan, le Roc de Garnesier.

Dernier coup d'œil sur le Haut Bouffet depuis la pelouse du vallon des Aiguilles au retour. On devine la sente que l'on vient d'utiliser et qui traverse sous les falaises jusque près du col des Aiguilles à droite. En arrière plan, le Roc de Garnesier.

Le bucolique vallon des Aiguilles devant le col homonyme.

Le bucolique vallon des Aiguilles devant le col homonyme.

Un ruisseau peuplé de tritons serpente paresseusement dans le vallon, où de nombreux campeurs viennent planter leurs tentes.

Un ruisseau peuplé de tritons serpente paresseusement dans le vallon, où de nombreux campeurs viennent planter leurs tentes.

Le moment de délassement promis...

Le moment de délassement promis...

Les itinéraires classiques de ce secteur du Dévoluy sont présentés dans un ouvrage que j'ai réalisé récemment, où vous trouverez notamment la Rama, la Tête de Garnesier, le vallon et le col des Aiguilles classiques, le vallon de l'Abéou, etc. : 

En prime, cette jolie vidéo que Maurits Paardekooper a faite sur la crête du Vallon : 

Ce blog propose plusieurs autres itinéraires en Dévoluy (différents de ceux qui sont dans le bouquin présenté ci-dessus). Dans ce secteur, la Tête de Vachères face ouest est à voir ici, mais c'est une autre paire de manches :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article