Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Balcons de la Bourne : l'intégrale

Une des plus belles randonnées du cœur-Vercors est restée longtemps inconnue. Le superbe balcon sud de la haute Bourne ne figure en effet ni sur les cartes, ni dans la plupart des topos. Bernard Jalliffier a été, me semble-t-il, le premier à en parler dans ses ouvrages, et son parcours classique est aujourd'hui assez fréquenté. Mais suivant ma néfaste habitude, j'ai cherché des rallonges, des variantes, des petites curiosités... Cette façon de pimenter la chose m'a conduit à vous proposer cette combinaison de trois superbes itinéraires en balcon, sans doute la plus belle façon de découvrir l'un des sites les plus pittoresques de nos Préalpes. Le premier est inédit, puisque je me suis attaché à retrouver l'ancien chemin des gorges qui était usité avant la construction de la route au début du 20e siècle. 

Après le pas de la Ferrière, la magique Balme Noire apporte une note druidique. Et pour ceux qui auraient encore un peu de vigueur, il reste une dernière option : la vire de la Haute-Valette. Je présentais celle-ci comme accès inédit à la Balme Noire dans Vercors secret, mais dans l'autre sens. À noter qu'on peut faire un huit en traversant d'abord le plateau de la Ferrière jusqu'au pas des Rages depuis la Balme Noire, et en revenant par cette vire, dans le sens indiqué sur Vercors secret donc.

Comme on le voit, tout est possible. On peut enchaîner plusieurs parties ou n'en faire qu'une seule, s'échapper en plusieurs endroits, revenir à pied ou en auto-stop... Le terrain de jeu est infini dans ces reliefs mystérieux. À noter que le balcon sud domine des falaises sublimes qui figureraient sans doute parmi les plus intéressantes du massif sur le plan de l'escalade si leur propriétaire ne les avait interdites.

Topo détaillé et tracés sur carte par simple clic sur le doc PDF "Bourne-balcons" ci-dessous :

Le début du balcon est se fait le long de barres rocheuses particulièrement esthétiques.

Le début du balcon est se fait le long de barres rocheuses particulièrement esthétiques.

Mais le chemin reste agréable de bout en bout.

Mais le chemin reste agréable de bout en bout.

Le Nose de Baca, une petite curiosité à trouver dans le coin...

Le Nose de Baca, une petite curiosité à trouver dans le coin...

Au deuxième belvédère, d'où l'on a une vue saisissante sur les falaises de la Ferrière et la petite vire qui permet de rejoindre le balcon sud.

Au deuxième belvédère, d'où l'on a une vue saisissante sur les falaises de la Ferrière et la petite vire qui permet de rejoindre le balcon sud.

La petite vire, plus impressionnante que difficile.

La petite vire, plus impressionnante que difficile.

Au début de la petite vire.

Au début de la petite vire.

Heureusement, il existe deux cheminements différents à la fin de la petite vire. Celui du haut est le plus délicat.

Heureusement, il existe deux cheminements différents à la fin de la petite vire. Celui du haut est le plus délicat.

Petite escalade facile pour accéder à la variante délicate de la petite vire.

Petite escalade facile pour accéder à la variante délicate de la petite vire.

La variante inférieure de la petite vire se termine par ces escaliers naturels qui permettent de rejoindre la variante supérieure et le balcon sud.

La variante inférieure de la petite vire se termine par ces escaliers naturels qui permettent de rejoindre la variante supérieure et le balcon sud.

Arrivée sur le somptueux balcon sud de la haute Bourne.

Arrivée sur le somptueux balcon sud de la haute Bourne.

Du balcon sud, vue sur le chaînon Crête des Crocs - Rocher de l'Ours - Cornafion.

Du balcon sud, vue sur le chaînon Crête des Crocs - Rocher de l'Ours - Cornafion.

Sur la très belle première partie dégagée du balcon sud, au-dessus des gorges de la Bourne. À droite, les Moucherolle.

Sur la très belle première partie dégagée du balcon sud, au-dessus des gorges de la Bourne. À droite, les Moucherolle.

Après une chute de neige et vues du fond des gorges de la Bourne, les falaises de la Ferrière, en haut desquelles évolue le balcon sud.

Après une chute de neige et vues du fond des gorges de la Bourne, les falaises de la Ferrière, en haut desquelles évolue le balcon sud.

Le chemin, toujours excellent, s'approche parfois du vide.

Le chemin, toujours excellent, s'approche parfois du vide.

La partie centrale étroite du balcon sud.

La partie centrale étroite du balcon sud.

La deuxième partie dégagée du balcon sud, aussi belle que la première.

La deuxième partie dégagée du balcon sud, aussi belle que la première.

Derniers regards vers l'ouest avant de pénétrer dans la forêt. À gauche, le petit pilier au pied duquel se blottit la Balme Noire.

Derniers regards vers l'ouest avant de pénétrer dans la forêt. À gauche, le petit pilier au pied duquel se blottit la Balme Noire.

Au pas de la Ferrière, où l'on trouve la piste reliant le Haut Méaudret à la Haute Valette avant de descendre à la Balme Noire.

Au pas de la Ferrière, où l'on trouve la piste reliant le Haut Méaudret à la Haute Valette avant de descendre à la Balme Noire.

Balcons de la Bourne : l'intégrale

La Balme Noire

Arrivée à la Balme Noire, un endroit magique.

Arrivée à la Balme Noire, un endroit magique.

L'entrée de la vaste galerie de la Balme Noire, longue d'une centaine de mètres.

L'entrée de la vaste galerie de la Balme Noire, longue d'une centaine de mètres.

La Balme Noire présente une galerie dont le volume permet l'accès aux randonneurs même sans lampe. Au-delà de 80 mètres, il faut se baisser puis ramper dans la boue, ce qui est nettement moins agréable...

La Balme Noire présente une galerie dont le volume permet l'accès aux randonneurs même sans lampe. Au-delà de 80 mètres, il faut se baisser puis ramper dans la boue, ce qui est nettement moins agréable...

Près de l'entrée, cette coulée de calcite bleutée est une vraie porcelaine. De l'eau y ruisselle généralement, suffisamment pour remplir une gourde.

Près de l'entrée, cette coulée de calcite bleutée est une vraie porcelaine. De l'eau y ruisselle généralement, suffisamment pour remplir une gourde.

Tout le monde s'accorde pour dire que, si la grotte n'a rien de remarquable à part sa taille, le plus joli réside dans les éclairages des feuillages de l'entrée, très changeants selon les saisons.

Tout le monde s'accorde pour dire que, si la grotte n'a rien de remarquable à part sa taille, le plus joli réside dans les éclairages des feuillages de l'entrée, très changeants selon les saisons.

Les esprits curieux remarqueront la taille et la rectitude des fayards qui se dressent devant l'entrée.

Les esprits curieux remarqueront la taille et la rectitude des fayards qui se dressent devant l'entrée.

Au-delà de la Balme Noire, on peut aller voir cette grande terrasse dominée par d'énormes surplombs. Un endroit magique de plus...

Au-delà de la Balme Noire, on peut aller voir cette grande terrasse dominée par d'énormes surplombs. Un endroit magique de plus...

Sur le chemin d'accès à la Balme Noire depuis le pont de Valchevrière, une option possible pour une simple visite, malheureusement dévalorisée par un balisage outrancier.

Sur le chemin d'accès à la Balme Noire depuis le pont de Valchevrière, une option possible pour une simple visite, malheureusement dévalorisée par un balisage outrancier.

La vire de la Haute-Valette

Vue sur les rochers de la Ferrière et la partie nord de la vire de la Haute-Valette (en rouge) depuis les gorges de la Bourne. En jaune, le sentier classique du pas des Rages.

Vue sur les rochers de la Ferrière et la partie nord de la vire de la Haute-Valette (en rouge) depuis les gorges de la Bourne. En jaune, le sentier classique du pas des Rages.

Juste avant de plonger vers la vire de la Haute-Valette, on trouve de jolis promontoires dominant les gorges de la Bourne.

Juste avant de plonger vers la vire de la Haute-Valette, on trouve de jolis promontoires dominant les gorges de la Bourne.

Sur la vire de la Haute-Valette, bordée presque tout le long de barres rocheuses.

Sur la vire de la Haute-Valette, bordée presque tout le long de barres rocheuses.

Au milieu de la vire, magistral promontoire sur les gorges. En bas, le hameau de Basse-Valette.

Au milieu de la vire, magistral promontoire sur les gorges. En bas, le hameau de Basse-Valette.

Douche rafraîchissante au pied de la cascade des Rages.

Douche rafraîchissante au pied de la cascade des Rages.

La cascade des Rages ne présente généralement qu'un maigre filet d'eau.

La cascade des Rages ne présente généralement qu'un maigre filet d'eau.

Sur le chemin tout en clair-obscur du pas des Rages qui relie la Haute Valette à la Basse.

Sur le chemin tout en clair-obscur du pas des Rages qui relie la Haute Valette à la Basse.

Si l'on remonte au pas des Rages, le chemin est spectaculaire. Quand on pense que c'était l'accès principal au hameau de la Haute Valette...

Si l'on remonte au pas des Rages, le chemin est spectaculaire. Quand on pense que c'était l'accès principal au hameau de la Haute Valette...

Petite curiosité au passage si l'on revient par le pas des Rages : les ruines du hameau de la Haute-Valette, encore actif au début du vingtième siècle.

Petite curiosité au passage si l'on revient par le pas des Rages : les ruines du hameau de la Haute-Valette, encore actif au début du vingtième siècle.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article