Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Croix du Nivolet et alentours

Trou et cascade de la Doriaz, grotte à Carret, pas de l'Échelle, la Cheminée, via ferrata de Carret et du Pt'chi

Ce secteur des Bauges situé au-dessus de Chambéry s'avère particulièrement riche en parcours originaux et en curiosités de toute sorte. Une seule visite ne suffira pas pour en découvrir tous les attraits. On y croisera plusieurs cascades cristallines, des passages ancestraux munis de vieux équipements, des grottes dont la plus belle, pourvue de superbes concrétions et d'une rivière souterraine, est accessible aux randonneurs sportifs... On aura également rendez-vous avec l'histoire à la grotte à Carret. À la fin du 19e siècle, Jules Carret, médecin et député de la Savoie, cède à la mode de l'archéologie. Il achète l'immense cavité et fait construire ce blockhaus assez laid où l'on peut toujours se rendre aujourd'hui. Creusant jusqu'à 17 m de profondeur, il découvre quelques ossements et objets datant de la préhistoire et, en 1887, un squelette humain. L'histoire ne dit pas si c'est lui qui aménagea tout un parcours sur les vires au-dessus - autour desquelles évolue aujourd'hui la ferrata du Pt'chi - et notamment un accès à la grotte de l'Œil par une série de barres de fer dont on peut voir les restes en se penchant (voir photos ci-dessous). Cette ferrata présente donc un intérêt historique en plus d'un caractère sportif indéniable, qui n'a cependant rien à voir avec les excès de celle de la Grotte à Carret, l'une des plus difficiles de France. 

Le choix d'un itinéraire permettant de rejoindre le plateau est donc cornélien : pas moins de deux via ferrata, pas de l'Échelle, Cheminée... en plus de digressions comme le trou de la Doriaz (prononcer Doria), qui reste à mon sens le clou du spectacle.

 

Topo détaillé et carte par simple clic sur le doc PDF ci-dessous :

Au départ sur le plateau, près de la grange de la Paleu. Au fond, le Margériaz.

Au départ sur le plateau, près de la grange de la Paleu. Au fond, le Margériaz.

La cascade inférieure de la Doriaz, située sur le chemin classique.

La cascade inférieure de la Doriaz, située sur le chemin classique.

La cascade supérieure, qui sort du réseau souterrain de la Doriaz. On passe normalement derrière sans se mouiller.

La cascade supérieure, qui sort du réseau souterrain de la Doriaz. On passe normalement derrière sans se mouiller.

La grotte à Carret, flanquée de son étrange blockhaus à gauche, haut lieu de l'histoire régionale.

La grotte à Carret, flanquée de son étrange blockhaus à gauche, haut lieu de l'histoire régionale.

Sur le côté de la grotte à Carret, on peut observer des ferratistes qui bataillent avec l'un des passages équipés les plus déversants de France.

Sur le côté de la grotte à Carret, on peut observer des ferratistes qui bataillent avec l'un des passages équipés les plus déversants de France.

Le pas de l'Échelle

Une fois la visite de la Doriaz et de la grotte à Carret effectuée, on redescend légèrement pour continuer vers le Nivolet et les Grands Prés.

Une fois la visite de la Doriaz et de la grotte à Carret effectuée, on redescend légèrement pour continuer vers le Nivolet et les Grands Prés.

Les Grands Prés, sous les falaises qui soutiennent l'énorme croix du Nivolet.

Les Grands Prés, sous les falaises qui soutiennent l'énorme croix du Nivolet.

Le classique pas de l'Échelle avec encore un peu de neige. Plus facile qu'on ne pourrait le croire.

Le classique pas de l'Échelle avec encore un peu de neige. Plus facile qu'on ne pourrait le croire.

En haut du pas de l'Échelle.

En haut du pas de l'Échelle.

Arrivée à 1545 m à la croix, haute de 17 mètres.

Arrivée à 1545 m à la croix, haute de 17 mètres.

Diverses croix furent érigées sur cette sommité parfaitement visible de Chambéry. En 1861, au lendemain du rattachement de la Savoie à la France, on inaugura une première grande croix métallique. Pliée par une tempête en 1909, elle fut remplacée par une autre haute de plus de 20 m et pesant 70 tonnes, car en béton armé. Endommagée à plusieurs reprises, elle dut être refaite en 1960 pour le centenaire du rattachement de la Savoie, et en 1989 pour les JO d'Albertville. Elle mérite donc une visite non seulement pour sa taille (17 m) et le panorama, mais aussi pour cette histoire mouvementée.

Diverses croix furent érigées sur cette sommité parfaitement visible de Chambéry. En 1861, au lendemain du rattachement de la Savoie à la France, on inaugura une première grande croix métallique. Pliée par une tempête en 1909, elle fut remplacée par une autre haute de plus de 20 m et pesant 70 tonnes, car en béton armé. Endommagée à plusieurs reprises, elle dut être refaite en 1960 pour le centenaire du rattachement de la Savoie, et en 1989 pour les JO d'Albertville. Elle mérite donc une visite non seulement pour sa taille (17 m) et le panorama, mais aussi pour cette histoire mouvementée.

On trouve généralement beaucoup de monde près de la croix, l'accès direct par le plateau étant assez simple.

On trouve généralement beaucoup de monde près de la croix, l'accès direct par le plateau étant assez simple.

Option trou de la Doriaz

Pour cette petite digression, on quitte donc assez rapidement le sentier classique avant la cascade de la Doriaz. Après quelques traversées en escalade facile, il faut descendre ce ressaut de 15 mètres peu avant l'entrée de la grotte.

Pour cette petite digression, on quitte donc assez rapidement le sentier classique avant la cascade de la Doriaz. Après quelques traversées en escalade facile, il faut descendre ce ressaut de 15 mètres peu avant l'entrée de la grotte.

L'entrée de la grotte de la Doriaz.

L'entrée de la grotte de la Doriaz.

Les magnifiques concrétions non loin de l'entrée de la grotte de la Doriaz.

Les magnifiques concrétions non loin de l'entrée de la grotte de la Doriaz.

Une vraie galerie de métro...

Une vraie galerie de métro...

Quelques concrétions intéressantes décorent le plafond.

Quelques concrétions intéressantes décorent le plafond.

Depuis le porche supérieur, on peut rejoindre la cascade qui sort du porche inférieur par un rappel de 30 mètres (mais on peut aussi rentrer par le chemin. Voir topo PDF).

Depuis le porche supérieur, on peut rejoindre la cascade qui sort du porche inférieur par un rappel de 30 mètres (mais on peut aussi rentrer par le chemin. Voir topo PDF).

Le rappel de 30 m qui permet de descendre du trou supérieur au pied de la cascade de la Doriaz.

Le rappel de 30 m qui permet de descendre du trou supérieur au pied de la cascade de la Doriaz.

La via ferrata du Pt'chi

La ferrata du Pt'chi est une option intéressante, car elle serpente dans la falaise au-dessus de la grotte à Carret en reprenant sans doute des passages utilisés par Carret lui-même pour ses fouilles archéologiques. Les moyens de scellement modernes ont toutefois permis certaines variantes plus aériennes...

La ferrata du Pt'chi est une option intéressante, car elle serpente dans la falaise au-dessus de la grotte à Carret en reprenant sans doute des passages utilisés par Carret lui-même pour ses fouilles archéologiques. Les moyens de scellement modernes ont toutefois permis certaines variantes plus aériennes...

La ferrata du Pt'chi effectue de nombreuses traversées, utilisant le plus possible les vires boisées dans la falaise.

La ferrata du Pt'chi effectue de nombreuses traversées, utilisant le plus possible les vires boisées dans la falaise.

On passe toujours à la petite grotte de l'Œil, qui était équipée - bien avant la ferrata - de cette quinzaine de barreaux transversaux. On dit que c'est le fameux député anarchiste et archéologue Carret qui les aurait installés à la fin du dix-neuvième siècle, mais il n'y a aucune certitude à ce sujet. Le parcours moderne ne les emprunte pas, mais il en reste une partie. J'avais fait cette photo il y a une trentaine d'années, et elle a donc valeur patrimoniale.

On passe toujours à la petite grotte de l'Œil, qui était équipée - bien avant la ferrata - de cette quinzaine de barreaux transversaux. On dit que c'est le fameux député anarchiste et archéologue Carret qui les aurait installés à la fin du dix-neuvième siècle, mais il n'y a aucune certitude à ce sujet. Le parcours moderne ne les emprunte pas, mais il en reste une partie. J'avais fait cette photo il y a une trentaine d'années, et elle a donc valeur patrimoniale.

Option par le versant ouest : la Cheminée

Pour aller à la croix du Nivolet, dernière option, la plus à l'ouest : la Cheminée, que l'on atteint en traversant au-delà des Grand Prés. On peut aussi venir là depuis Pragondran par un joli sentier.

Pour aller à la croix du Nivolet, dernière option, la plus à l'ouest : la Cheminée, que l'on atteint en traversant au-delà des Grand Prés. On peut aussi venir là depuis Pragondran par un joli sentier.

Retour par le plateau, toujours face au Margériaz.

Retour par le plateau, toujours face au Margériaz.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mick1018 19/05/2020 22:52

Intéressant cette grotte ! Je n'en avait jamais entendu parlé. Je suis monté à la Croix par la fissure des lutins. Quand J'ai débarqué en mode "casque / baudrier /quincaillerie" au milieu de la foule de gens qui sont à la Croix en mode basket/short je me suis senti quelques secondes comme une curiosité (dans le sens positif) ahaha.

Jicépé 18/05/2020 19:11

Merci. Tous ces endroits me rappellent des escapades qui remontent maintenant à …une cinquantaine d’années… Il faut rappeler aussi que la Doriaz est une résurgence et donc que la visite de la grotte est à éviter en cas de risque d’orage sur le plateau.