Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Moulin Marquis au sec

Descente en une dizaine de rappels "confort" d'une des plus grandes cascades des Alpes

La cascade de Moulin-Marquis est située dans la partie inférieure des gorges de la Bourne. L’eau sort d’une grotte sous Saint-Julien-en-Vercors et, à peine dehors, se jette dans une falaise de près de 450 mètres pour rejoindre le Bournillon. Peu de cours d’eau ont une vie si brève et si mouvementée ! Le Bournillon lui-même sort d’une immense grotte cachée à droite de la cascade, le plus haut porche d’Europe avec ses 120 mètres.

Au début des années 1990, j’avais équipé une suite de rappels au sec en rive droite (à gauche en regardant du bas donc). J’accédais au tiers supérieur en traversant une vire depuis le pas de l’Écharasson, « sentier » muni d’échelles et de câbles entaillant les falaises à gauche de la cascade (voir ce lien pour l'approche). J’avais évoqué cette descente dans un de mes ouvrages (Les nouvelles randos du vertige, Glénat 1996) épuisé depuis longtemps, et elle tomba dans l’oubli au profit de celle des canyonistes qui empruntent la rive gauche. J’ai testé cette version « canyon », assez classique aujourd’hui, dans laquelle on se mouille forcément. Mais les relais peu confortables, les rappels tordus et les amarrages rouillés plantés dans du tuf ne séduiront que les canyonistes purs et durs… J’ai donc décidé de reprendre ma ligne de rappels, depuis le haut cette fois, ce qui en fait ne pose pas de problème particulier. Le résultat est sympathique : tous les relais se font sur de bonnes plateformes, parfois même de véritables palaces avec eau et bois à volonté. Le spectacle de la cascade luisante est féerique, et on peut s'en approcher à plusieurs reprises pour prendre une douche rafraîchissante.      

L'équipement entièrement à base de spits de 10 mm date de ce mois de juillet 2020, à l'exception de deux relais de la voie d'escalade ouverte en 2015. Une corde de 2 x 50 m suffit.

Merci encore à tous ceux qui m'ont aidés dans cet équipement : Éric Babbini, Laurent Jacquet, Michel Rousseau, Marie, Robin et Nathalie. Merci aussi à tous ceux qui ont descendu cette cascade avec moi durant les siècles derniers, et notamment Pascal Vassy, et Nicolas Galy, lequel n'aime pourtant pas se mouiller (-;

Voir détails techniques (matériel, approche, pièges, retour, etc.) par simple clic sur le doc PDF-MOULIN MARQUIS EN RAPPELS ci-dessous :

La cascade de Moulin-Marquis, plus de 400 mètres en paliers. La nouvelle descente au sec est en rouge, soit une dizaine de rappels. Les traits violets figurent les traversées possibles vers la cascade.

La cascade de Moulin-Marquis, plus de 400 mètres en paliers. La nouvelle descente au sec est en rouge, soit une dizaine de rappels. Les traits violets figurent les traversées possibles vers la cascade.

La cascade vue du chemin de la grotte du Bournillon. À sa gauche (et au centre de la photo), l'entaille où passe le pas de l'Écharasson.

La cascade vue du chemin de la grotte du Bournillon. À sa gauche (et au centre de la photo), l'entaille où passe le pas de l'Écharasson.

Le haut de la cascade et ses formations de tuf prise au télé-objectif depuis la route des grottes visitables de Choranche. On va descendre sur la gauche.

Le haut de la cascade et ses formations de tuf prise au télé-objectif depuis la route des grottes visitables de Choranche. On va descendre sur la gauche.

Depuis le chemin classique de la Porte du Diable, on voit très bien la cascade et ses paliers, autant de plate-formes confortables pour nos rappels.

Depuis le chemin classique de la Porte du Diable, on voit très bien la cascade et ses paliers, autant de plate-formes confortables pour nos rappels.

La source de Moulin-Marquis, une grotte d'où sort l'eau quelques dizaines de mètres avant de se jeter dans la cascade.

La source de Moulin-Marquis, une grotte d'où sort l'eau quelques dizaines de mètres avant de se jeter dans la cascade.

Premier rappel le long d'une magnifique cascade de tuf.

Premier rappel le long d'une magnifique cascade de tuf.

Michel Rousseau nous rejoint sur la vire qui permet d'aller se frotter à la cascade au sixième relais.

Michel Rousseau nous rejoint sur la vire qui permet d'aller se frotter à la cascade au sixième relais.

E pericoloso sporgersi !

E pericoloso sporgersi !

Comme un fou !

Comme un fou !

Nathalie affûte ses lames (-:

Nathalie affûte ses lames (-:

Grande halte sur la vire médiane, un véritable palace ****

Grande halte sur la vire médiane, un véritable palace ****

C'est sur cette vire que l'on peut aller prendre sa douche.

C'est sur cette vire que l'on peut aller prendre sa douche.

Mais toute bonne chose ayant une fin, il faut penser à repartir...

Mais toute bonne chose ayant une fin, il faut penser à repartir...

Laurent Jacquet dans son élément.

Laurent Jacquet dans son élément.

Du gaz à tous les étages...

Du gaz à tous les étages...

Laurent Jacquet et Michel Rousseau me préparent la plate-forme de réception. Merci (-;

Laurent Jacquet et Michel Rousseau me préparent la plate-forme de réception. Merci (-;

Nicolas Galy dans les derniers rappels. À l'arrière plan, on devine le porche de la grotte du Bournillon, l'un des plus hauts d'Europe avec ses 120 mètres.

Nicolas Galy dans les derniers rappels. À l'arrière plan, on devine le porche de la grotte du Bournillon, l'un des plus hauts d'Europe avec ses 120 mètres.

Atterrissage imminent !

Atterrissage imminent !

L'avant-dernier rappel, ou le dernier si l'on passe par la vire.

L'avant-dernier rappel, ou le dernier si l'on passe par la vire.

Dernier coup d'œil vers le haut avant de revenir dans le monde réel...

Dernier coup d'œil vers le haut avant de revenir dans le monde réel...

La grotte du Bournillon et son lac souterrain, une visite possible depuis le pied de la cascade. À ne pas manquer !

La grotte du Bournillon et son lac souterrain, une visite possible depuis le pied de la cascade. À ne pas manquer !

La cascade telle qu'on la voit depuis la grotte du Bournillon.

La cascade telle qu'on la voit depuis la grotte du Bournillon.

Vision de la cascade lors du glacial mois de février 2012, alors qu'elle venait d'être gravie (voir lien ci-dessous).

Vision de la cascade lors du glacial mois de février 2012, alors qu'elle venait d'être gravie (voir lien ci-dessous).

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Niko 31/07/2020 16:03

c'était en mai 2011, un bon souvenir humide :)
Merci Pascal!