Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Roche Courbe par l'arête est

C'est à mon avis l'une des plus belles courses du Dévoluy. Elle a tout ce qu'il faut comme il faut : pas trop longue, pas très difficile mais quand même ludique, aérienne avec des à-pics impressionnants, panoramique car centrale, et "parsemée de dents de lion, d'arêtes de requin, de poissons géants et de molosses menaçants" (1). Les riants alpages traversés à l'approche et au retour lui apportent même une note bucolique. On est là au cœur du Dévoluy, entre deux de ses grands sommets : le Rocher Rond et le Grand Ferrand, et on peut difficilement rêver plus typiquement dévoluard que cet ensemble contrasté de minéraux et de verdure, constellé de chourums (2) et de reliefs acérés tous plus étranges les uns que les autres. Le sommet de Roche Courbe est orné d'une arche assez grande, mais pour la sensation, il faudra au retour faire une petite digression vers l'énorme tunnel des Adroits et la belle arche homonyme, deux des plus remarquables géomorphosites du massif, à voir sur une autre page de ce blog. 

1 - Citation de Jean Giono dans "Un roi sans divertissement". L'écrivain passait ses vacances dans le Trièves et randonnait quelquefois au-dessus de Tréminis et de La Jarjatte.  Cette description concerne les reliefs délirants situés sous la crête des Vautes côté Jarjatte.

2 - Le terme chourum, qui désigne un gouffre, n'existe que dans le Dévoluy. Il s'agirait d'une déformation de "champ rond", ces gouffres s'ouvrant généralement au fond de petites cuvettes herbeuses.

Topo et carte par simple clic sur le doc PDF. ROCHE COURBE-ARÊTE EST ci-dessous : 

Dans la montée vers le chourum Clot, la vue sur l'arête est de la Roche Courbe se précise. À gauche, c'est le Rocher Rond (2453 m), et à droite le Grand Ferrand (2758 m).

Dans la montée vers le chourum Clot, la vue sur l'arête est de la Roche Courbe se précise. À gauche, c'est le Rocher Rond (2453 m), et à droite le Grand Ferrand (2758 m).

Vieille photo d'une rando à ski où l'on voit bien le "half dome" de la Roche Courbe à gauche, et cette impression que la montagne a été victime d'un coup de sabre géant. À droite, le Grand Ferrand et la Cloche.

Vieille photo d'une rando à ski où l'on voit bien le "half dome" de la Roche Courbe à gauche, et cette impression que la montagne a été victime d'un coup de sabre géant. À droite, le Grand Ferrand et la Cloche.

Après le chourum Clot, il faut quitter le GR pour aller vers l'arête est.

Après le chourum Clot, il faut quitter le GR pour aller vers l'arête est.

L'itinéraire proposé est en rouge. En jaune, la digression possible vers les arches des Adroits.

L'itinéraire proposé est en rouge. En jaune, la digression possible vers les arches des Adroits.

Le petit mur qui permet de surmonter la première barre.

Le petit mur qui permet de surmonter la première barre.

Après le petit mur, progression agréable sur l'arête au bord du vallon de Charnier.

Après le petit mur, progression agréable sur l'arête au bord du vallon de Charnier.

Abri bienvenu contre le vent lors d'une tentative hivernale.

Abri bienvenu contre le vent lors d'une tentative hivernale.

La Roche Courbe doit son nom à la falaise nord, surplombante au point de paraître penchée. On l'apercevra en plusieurs points de l'arête est.

La Roche Courbe doit son nom à la falaise nord, surplombante au point de paraître penchée. On l'apercevra en plusieurs points de l'arête est.

Petit berceau de dalles facilement négociable par des rampes en zigzag.

Petit berceau de dalles facilement négociable par des rampes en zigzag.

La vue sur la grande falaise nord est saisissante et permet de comprendre ce nom de roche "courbe".

La vue sur la grande falaise nord est saisissante et permet de comprendre ce nom de roche "courbe".

Songez qu'il y a là une vieille voie d'escalade, peu refaite car assez dure et en rocher incertain.

Songez qu'il y a là une vieille voie d'escalade, peu refaite car assez dure et en rocher incertain.

Au sommet, face au Grand Ferrand, l'attention reste monopolisée par les abîmes plus que verticaux de la face nord-ouest de notre Roche Courbe.

Au sommet, face au Grand Ferrand, l'attention reste monopolisée par les abîmes plus que verticaux de la face nord-ouest de notre Roche Courbe.

Sur la crête juste avant la fenêtre, petit pas de désescalade, le plus délicat du parcours. On peut s'y assurer avec une petite corde posée sur un becquet.

Sur la crête juste avant la fenêtre, petit pas de désescalade, le plus délicat du parcours. On peut s'y assurer avec une petite corde posée sur un becquet.

Après le pas de désescalade, on traverse cette vire vers la fenêtre, qui se dissimule dans un renfoncement. Au fond, le Rocher Rond.

Après le pas de désescalade, on traverse cette vire vers la fenêtre, qui se dissimule dans un renfoncement. Au fond, le Rocher Rond.

La fenêtre de Roche-Courbe côté pile...

La fenêtre de Roche-Courbe côté pile...

...Et côté face. On peut la traverser et monter dans l'herbe pour retrouver la crête.

...Et côté face. On peut la traverser et monter dans l'herbe pour retrouver la crête.

Après l'avoir traversée, on devine la fenêtre dans le renfoncement à gauche. Au centre en haut, dans la barre, on voit le petit pas de désescalade délicat.

Après l'avoir traversée, on devine la fenêtre dans le renfoncement à gauche. Au centre en haut, dans la barre, on voit le petit pas de désescalade délicat.

La fenêtre a une petite sœur, visible depuis son côté aval.

La fenêtre a une petite sœur, visible depuis son côté aval.

Du col qui sépare Roche Courbe de l'arête est de la Tête de Plate Longue, il faut remonter légèrement pour trouver la sente de retour dans le pierrier à droite.

Du col qui sépare Roche Courbe de l'arête est de la Tête de Plate Longue, il faut remonter légèrement pour trouver la sente de retour dans le pierrier à droite.

La sente dans le pierrier est meilleure qu'on ne pouvait le penser. Il ne faut pas descendre.

La sente dans le pierrier est meilleure qu'on ne pouvait le penser. Il ne faut pas descendre.

Dans la descente vers le col des Vautes, sous la Tête de Plate-Longue (2383 m) et le Rocher Rond, point culminant de la Drôme (2453 m). Depuis que le cirque de la Jarjatte a été inclus dans le Parc naturel régional du Vercors, le Rocher Rond est le plus haut sommet de ce dernier.

Dans la descente vers le col des Vautes, sous la Tête de Plate-Longue (2383 m) et le Rocher Rond, point culminant de la Drôme (2453 m). Depuis que le cirque de la Jarjatte a été inclus dans le Parc naturel régional du Vercors, le Rocher Rond est le plus haut sommet de ce dernier.

Roche Courbe vue du vallon de Charnier.

Roche Courbe vue du vallon de Charnier.

Gros plan sur le versant ouest de Roche Courbe avec sa fenêtre à droite.

Gros plan sur le versant ouest de Roche Courbe avec sa fenêtre à droite.

Eh oui, on était tout là-haut...

Eh oui, on était tout là-haut...

Curieux escaliers sous la petite cabane de Charnier. C'est là qu'est captée l'eau par un tuyau qui descend jusqu'au chourum Clot.

Curieux escaliers sous la petite cabane de Charnier. C'est là qu'est captée l'eau par un tuyau qui descend jusqu'au chourum Clot.

Retour à la cabane du Chourum-Clot. Au fond, la montagne de Faraut, le col du Noyer et le pic Ponsin.

Retour à la cabane du Chourum-Clot. Au fond, la montagne de Faraut, le col du Noyer et le pic Ponsin.

On aura une idée de l'univers souterrain qui environne cette balade en cliquant sur le lien ci-dessous. Ce sera l'occasion de voir à quoi ressemble le chourum Clot et ses sculptures de glace en hiver. Un nombre important d'autres cavités s'ouvrent dans le coin, par exemple celle des Clausis. À voir ici : 

La digression faisable au retour vers les arches des Adroits est expliquée dans un circuit différent (mais où l'on trouvera les précisions et les images nécessaires) consultable en cliquant sur le lien ci-dessous :

Le tunnel (flèche rouge de gauche) et l'arche des Adroits (flèche rouge de droite) tels qu'on les voit depuis l'arête est de Roche Courbe. Le trait rose est la liaison facile entre les deux. Le trait jaune (escarpé) permet d'aller sur l'arche depuis le tunnel, mais il faut un rappel pour en descendre.

Le tunnel (flèche rouge de gauche) et l'arche des Adroits (flèche rouge de droite) tels qu'on les voit depuis l'arête est de Roche Courbe. Le trait rose est la liaison facile entre les deux. Le trait jaune (escarpé) permet d'aller sur l'arche depuis le tunnel, mais il faut un rappel pour en descendre.

Et toujours, pour une vision plus synthétique (c'est justement l'arche des Adroits sur la photo d'intro) : 

Et enfin, pour plus de détails sur ce massif à nul autre pareil, vous pouvez consulter l'ouvrage que j'ai commis en 2016 (clic sur le lien ci-dessous). Vous y trouverez la voie normale du Grand Ferrand p. 98, mais aussi la traversée des crêtes du Rocher Rond p. 80. Ces deux itinéraires peuvent être l'occasion de combinaisons diverses avec celui-ci. On croise notamment la montée à Plate Longue en arrivant au-dessus du col des Vautes, et on peut donc poursuivre jusqu'au Rocher Rond. Dans ce cas, il faudra bien sûr redescendre sur le chourum Clot par la grande pente est.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article