Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Roc d'Ambane : la Baume Rouge

Une grande baume rougeâtre blottie au milieu des falaises au nord du Roc d'Ambane me faisait de l'œil depuis longtemps. Et puis, en 2007, revenant d'une vire acrobatique qui traverse ces mêmes falaises, j'avais vu que son plafond était percé par un trou, laissant présager une descente en rappel particulièrement aérienne. Le 21 août 2020, j'y suis donc allé avec Michel Rousseau, Laurent Jacquet, Bernard Conod et Michel Voyant. Pas déçu ! Les rappels figurent parmi les plus aériens que l'on puisse imaginer ! Non seulement dans la baume, car tous sont en plein vide, et le second est long de 70 m. C'est supérieur en sensations à l'arche Double de Font d'Urle , ou même à la Bocca del Pescecane sarde. En outre, ces falaises figurent parmi les plus curieuses du Glandasse. Je n'avais jamais vu autant de surplombs, de bombés, de trous et de rochers colorés dans un espace aussi condensé. Un grand moment !

Topo et détails par simple clic sur le doc PDF.BAUME ROUGE D'AMBANE ci-dessous :

Le Roc d'Ambane vu de la vallée de la Drôme au niveau de Laval d'Aix. La baume Rouge est à gauche (voir tracés sur photo suivante).

Le Roc d'Ambane vu de la vallée de la Drôme au niveau de Laval d'Aix. La baume Rouge est à gauche (voir tracés sur photo suivante).

La baume Rouge est à gauche avec les tracés des rappels en blanc. En rouge, la grande vire d'Ambane que j'avais parcourue en 2007 avec Raf Rodon (avec un pas de 5, ce qui me laisse supposer qu'il s'agissait d'une première). En rose, le Ranc du Cabri, un parcours assez classique connu des locaux, mais expo tout de même.

La baume Rouge est à gauche avec les tracés des rappels en blanc. En rouge, la grande vire d'Ambane que j'avais parcourue en 2007 avec Raf Rodon (avec un pas de 5, ce qui me laisse supposer qu'il s'agissait d'une première). En rose, le Ranc du Cabri, un parcours assez classique connu des locaux, mais expo tout de même.

Une arche qu'on avait oublié de répertorier entre la pierre des Sacrifices et la Palle...

Une arche qu'on avait oublié de répertorier entre la pierre des Sacrifices et la Palle...

La Baume Rouge vue du sentier d'approche. Les rappels sont tracés sur la photo suivante.

La Baume Rouge vue du sentier d'approche. Les rappels sont tracés sur la photo suivante.

Roc d'Ambane : la Baume Rouge
C'est en revenant de la grande vire d'Ambane avec Raf Rodon par le Balcon du Glandasse que j'avais aperçu ce puits au plafond de la baume Rouge en 2007.

C'est en revenant de la grande vire d'Ambane avec Raf Rodon par le Balcon du Glandasse que j'avais aperçu ce puits au plafond de la baume Rouge en 2007.

Vue rapprochée de la Baume Rouge. La hauteur sous plafond est de plus de 70 mètres si l'on prend la mesure jusqu'à la vire la plus basse (où j'ai équipé le rappel suivant).

Vue rapprochée de la Baume Rouge. La hauteur sous plafond est de plus de 70 mètres si l'on prend la mesure jusqu'à la vire la plus basse (où j'ai équipé le rappel suivant).

L'approche : descente dans le pierrier après avoir quitté le sentier vers 1800 mètres. Cette barre rocheuse est facilement contournable par la gauche (à droite en descendant donc).

L'approche : descente dans le pierrier après avoir quitté le sentier vers 1800 mètres. Cette barre rocheuse est facilement contournable par la gauche (à droite en descendant donc).

Au bas du pierrier, arrivée dans le puits qui crève le plafond de la Baume Rouge (photo L. Jacquet).

Au bas du pierrier, arrivée dans le puits qui crève le plafond de la Baume Rouge (photo L. Jacquet).

Une fois à l'intérieur de ce trou, on s'aperçoit qu'il s'agit en fait d'une arche  double et non d'un simple puits perdu (photo L. Jacquet).

Une fois à l'intérieur de ce trou, on s'aperçoit qu'il s'agit en fait d'une arche double et non d'un simple puits perdu (photo L. Jacquet).

L'équipe pendant que j'équipe (...) : Bernard Conod, Michel Voyant et Michel Rousseau (photo L. Jacquet).

L'équipe pendant que j'équipe (...) : Bernard Conod, Michel Voyant et Michel Rousseau (photo L. Jacquet).

Et c'est parti ! 50 mètres les pieds dans le vide (photo L. Jacquet).

Et c'est parti ! 50 mètres les pieds dans le vide (photo L. Jacquet).

Michel Rousseau tisse sa toile comme une araignée pendue à son fil... (photo L. Jacquet).

Michel Rousseau tisse sa toile comme une araignée pendue à son fil... (photo L. Jacquet).

Un des rappels les plus beaux et les plus impressionnants que j'aie équipés.

Un des rappels les plus beaux et les plus impressionnants que j'aie équipés.

J'ai attendu quelques minutes, et puis j'ai vu des pieds sortir (-:

J'ai attendu quelques minutes, et puis j'ai vu des pieds sortir (-:

Michel Voyant aura attendu 78 ans pour connaître une de ses plus belles émotions, je crois...

Michel Voyant aura attendu 78 ans pour connaître une de ses plus belles émotions, je crois...

Bernard Conod en paparazzi...

Bernard Conod en paparazzi...

Au bout de la vire herbeuse sous la baume rouge, j'équipe le second rappel (photo L. Jacquet).

Au bout de la vire herbeuse sous la baume rouge, j'équipe le second rappel (photo L. Jacquet).

Ce deuxème rappel présenta un obstacle imprévu : une barrière d'énormes surplombs d'une hauteur de près de 70 mètres. Il fallut rabouter nos deux cordes.

Ce deuxème rappel présenta un obstacle imprévu : une barrière d'énormes surplombs d'une hauteur de près de 70 mètres. Il fallut rabouter nos deux cordes.

Je suis allé sur une trace de chamois qui part au nord-ouest sur la vire du dessous. De là, j'ai pris Michel Rousseau (assis, en rouge, au sommet du rappel) et Michel Voyant, moins visible plus bas sur la corde.

Je suis allé sur une trace de chamois qui part au nord-ouest sur la vire du dessous. De là, j'ai pris Michel Rousseau (assis, en rouge, au sommet du rappel) et Michel Voyant, moins visible plus bas sur la corde.

C'est le pays des surplombs.

C'est le pays des surplombs.

Le dernier rappel, toujours en fil d'araignée. Ça devient une habitude...

Le dernier rappel, toujours en fil d'araignée. Ça devient une habitude...

Retour par le Balcon du Glandasse, qui se trouve 50 mètres sous le dernier rappel.

Retour par le Balcon du Glandasse, qui se trouve 50 mètres sous le dernier rappel.

Le retour à la Palle se fait en quelques minutes (photo L. Jacquet).

Le retour à la Palle se fait en quelques minutes (photo L. Jacquet).

Bouquetines à la Palle. Elles ont leur petit 4 étoiles...

Bouquetines à la Palle. Elles ont leur petit 4 étoiles...

Dernier coup d'œil sur le Pestel et les grandes falaises du Glandasse.

Dernier coup d'œil sur le Pestel et les grandes falaises du Glandasse.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Theo 17/10/2020 17:34

Superbe itinéraire, le topo est très clair.
Le premier rappel est magnifique, on arrive par le plafond, on a une vue magnifique.

J'ai pas essayé de passé avec une corde de 50m Avé. Le relai plus bas. (pas très joueur).

On a pris une corde d'escalade de 70m et de la cordelette de 7mm. Je crois pas trop à l'escaper pour le 2eme rappel, beaucoup de frottement.

Amateur de sensation et de grand rappel, à vous de jouer

Roman Bernard 26/08/2020 00:37

"Bouquetines "

Vous vouliez dire étagnes ? ;-)

Pascal Sombardier 26/08/2020 19:36

C'était un clin d'œil à Éric Rottenbusch qui avait employé le mot sur ma page FaceBook. Ceci dit, j'ai légendé une photo sur mon livre "Vercors secret" en précisant que l'on voyait des étagnes, et j'ai reçu plein de messages me demandant ce que c'était comme animal...