Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Du Sapiau au Faisan (1735 m)

Du Sapiau au Faisan (1735 m)

Arche-tunnel de l'Échelette

La crête qui borde au sud la montagne de Beure, et les hauts plateaux du Vercors par la même occasion, est en fait une succession de pentes herbeuses très agréables et donc l'occasion d'une randonnée tranquille. Elle est d'ailleurs assez fréquentée dans sa première partie. La plupart des visiteurs du site sont toutefois plutôt conduits sur le sentier qui part à l'est en contrebas vers la cabane de Pré-Peyret, et qu'on utilise ici au retour. La crête, si elle n'offre pas plus de difficultés, présente l'avantage d'être très panoramique sur le Diois, et surtout de se dérouler dans un décor particulièrement spectaculaire dominant des à-pics déchiquetés par l'érosion. C'est dans le relief le plus marqué - que nous appellerons tour de l'Échelette - que se trouve un curieux tunnel qui mérite un petit détour, ainsi que le superbe promontoire situé en dessous. J'avais décrit la descente du pas de l'Échelette dans Montagnes-Mag en 2003, mais cette fois-ci, nous avons préféré continuer sur la crête, toujours aussi herbeuse et agréable. Après la dépression du pas des Écondus, pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? Une sente repart sur la crête, plus boisée et plus raide à ce niveau, et s'élève vers la tête du Faisan, d'où il est logique de redescendre à la cabane de Pré-Peyret, un des endroits emblématiques de la traversée des hauts plateaux du Vercors. Un joli tour qui permet une incursion dans la plus grande réserve naturelle de France.

L'arche-tunnel de l'Échelette est répertoriée dans la liste des arches du Vercors publiée sur cette page de mon blog.

Carte et topo détaillé par clic sur le doc PDF ci-dessous :

Sous la table d'orientation, début de la crête.

Sous la table d'orientation, début de la crête.

En rouge, du Sapiau au pas des Écondus en passant par l'Échelette. En orange, du pas des Écondus à la cabane de Pré-Perret. Le scialet de la Fontaine de la Plante est indiqué au nord de ce trait orange.

En rouge, du Sapiau au pas des Écondus en passant par l'Échelette. En orange, du pas des Écondus à la cabane de Pré-Perret. Le scialet de la Fontaine de la Plante est indiqué au nord de ce trait orange.

Descente du But Sapiau.

Descente du But Sapiau.

Entre le But Sapiau et le pas de l'Échelette, on domine des reliefs particulièrement impressionnants et déchiquetés.

Entre le But Sapiau et le pas de l'Échelette, on domine des reliefs particulièrement impressionnants et déchiquetés.

La tour de l'Échelette, facilement reconnaissable par ses deux traînées noirâtres, est visible au fond à droite.

La tour de l'Échelette, facilement reconnaissable par ses deux traînées noirâtres, est visible au fond à droite.

Au-dessus du pas de l'Échelette, face à la tour homonyme traversée par le tunnel.

Au-dessus du pas de l'Échelette, face à la tour homonyme traversée par le tunnel.

Pour accéder au tunnel, il faut descendre dans ce couloir sur le côté de la tour.

Pour accéder au tunnel, il faut descendre dans ce couloir sur le côté de la tour.

Le tunnel traverse la tour sur une quinzaine de mètres.

Le tunnel traverse la tour sur une quinzaine de mètres.

On peut ensuite continuer dans le couloir pour longer la base de la facette ouest de la tour et descendre à un magnifique promontoire.

On peut ensuite continuer dans le couloir pour longer la base de la facette ouest de la tour et descendre à un magnifique promontoire.

L'arche-tunnel est visible dans la traînée noire au centre.

L'arche-tunnel est visible dans la traînée noire au centre.

On a tout loisir de poursuivre sur la crête au moins jusqu'au pas des Écondus. Après, il est possible d'aller à la cabane de Pré-Peyret soit par le GR, soit - plus intéressant mais plus sportif - par la tête du Faisan.

On a tout loisir de poursuivre sur la crête au moins jusqu'au pas des Écondus. Après, il est possible d'aller à la cabane de Pré-Peyret soit par le GR, soit - plus intéressant mais plus sportif - par la tête du Faisan.

Le scialet de la Fontaine de la Plante

Ce trou perdu au milieu du plateau et au nord du Faisan mérite un détour. Son entrée est modeste, mais la vision de la salle immense en dessous est spectaculaire. La verticale sur corde est de plus de 30 mètres dans cette cloche souterraine très évasée. Je ne décris pas l'accès, car il n'y a aucun chemin et aucun repère à cet endroit. Seuls du génie - ou Iphigénie - pourra vous permettre de le trouver. L'indication sur la carte IGN est exacte.

Michel Rousseau et Laurent Jacquet au bord du scialet de la Fontaine de la Plante.

Michel Rousseau et Laurent Jacquet au bord du scialet de la Fontaine de la Plante.

Départ pour une verticale de plus de 30 mètres en plein vide.

Départ pour une verticale de plus de 30 mètres en plein vide.

Du fond du scialet, vision spectaculaire de la remontée sur corde. La salle au fond fait peut-être plus de 50 mètres de diamètre tant la forme de cloche est évasée.

Du fond du scialet, vision spectaculaire de la remontée sur corde. La salle au fond fait peut-être plus de 50 mètres de diamètre tant la forme de cloche est évasée.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article