Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Les plus grandes arches d'Europe

S'arcada Manna et s'arcada Sozzastru - Sardaigne

Mon troisième voyage en Sardaigne en compagnie de Laurent Jacquet et Guilain Debossens m'a permis de recenser quelques-unes des arches repérées lors des précédents ou sur le Net. Les Sardes, bien qu'intéressés par ce qu'ils appellent leurs "monuments naturels", n'en avaient pas fait de classification. Or la grande île est un des territoires européens les plus riches en la matière, ce qui avait échappé à des spécialistes internationaux comme Guilain Debossens en l'absence d'une documentation claire, précise et bien diffusée. L'article ci-dessous ne présente que deux arches parmi la trentaine que nous avons visitées, mais il s'agit des deux plus grandes. S'arcada Manna affiche même des mensurations sans égal en Europe. Situées au cœur des Supramonte de Baunei, ces deux géantes sont défendues par un terrain complexe et sauvage et offrent des randonnées quelque peu aventureuses, ce qui renforce à nos yeux leur attractivité.

Petit lexique aidant à la compréhension des mots sardes utilisés : sa, su, s' correspondent à la, le, l'. Un bacu est un vallon encaissé, une sorte de canyon. Une codula est une vallée. Arcada, archittu, arcu, architeddu sont autant de mots qui désignent une arche. Cala désigne une plage. Un bruncu est un petit sommet. Ovile ou cuile désignent une hutte de berger. Attention aux cartes locales, très incomplètes et imprécises, où les arches et autres sites sont souvent mal situés. Les noms propres diffèrent d'une carte à l'autre... et parfois des rares panneaux en place. Les chemins sont en général peu tracés et rarement balisés.

Les itinéraires permettant de rendre visite aux arches évoquées dans cet article sont tracés en rouge sur la carte visible en haute-définition (attendre la netteté quelques secondes) disponible sur ce fichier. Même si elle a l'avantage d'être synthétique, de rectifier certaines erreurs et de permettre la compréhension globale du secteur, il est indispensable de la compléter par d'autres infos et tracés trouvables sur le Net.

S'arcada Manna

depuis la cala Sisine, le Golgo ou le bruncu Sartainosti

Pour s'arcada Manna, depuis Cala Gonone, on peut se faire déposer en bateau sur la cala Sisine (env. 20 € AR). C'est le plus simple, même si cela rajoute 40 mn de marche pour rejoindre le planu 'e Murta, endroit où l'on se gare si l'on vient du sud en voiture par une piste accidentée de 12 km.

Pour s'arcada Manna, depuis Cala Gonone, on peut se faire déposer en bateau sur la cala Sisine (env. 20 € AR). C'est le plus simple, même si cela rajoute 40 mn de marche pour rejoindre le planu 'e Murta, endroit où l'on se gare si l'on vient du sud en voiture par une piste accidentée de 12 km.

L'option voiture depuis Baunei et le plateau du Golgo impose donc un parcours difficile (mais si beau) sur une piste de 12 km. 4x4 conseillé. On peut l'envisager à pied (1 h 30 à 2 h) depuis Ololbissi, où se trouve maintenant un bar. L'accès à celui-ci a été facilité par un nivellement de la piste sur ses 6 premiers kilomètres.

L'option voiture depuis Baunei et le plateau du Golgo impose donc un parcours difficile (mais si beau) sur une piste de 12 km. 4x4 conseillé. On peut l'envisager à pied (1 h 30 à 2 h) depuis Ololbissi, où se trouve maintenant un bar. L'accès à celui-ci a été facilité par un nivellement de la piste sur ses 6 premiers kilomètres.

Dans le cas où l'on vient de la côte (Planu 'e Murta), on remonte le bacu sa Ena (50 mn) en passant par cette passerelle qui donne accès au bacu su Orruargiu.

Dans le cas où l'on vient de la côte (Planu 'e Murta), on remonte le bacu sa Ena (50 mn) en passant par cette passerelle qui donne accès au bacu su Orruargiu.

Dans l'autre cas, on part du plateau près du bruncu Sartainosti vers 900 m. Le point de départ du chemin s'atteint par 6,6 km de piste qui se prennent au km 170 de la fameuse route SS 125 "Orientale Sarda".

Dans l'autre cas, on part du plateau près du bruncu Sartainosti vers 900 m. Le point de départ du chemin s'atteint par 6,6 km de piste qui se prennent au km 170 de la fameuse route SS 125 "Orientale Sarda".

On peut alors descendre le bacu Addas et rejoindre le bacu su Orruargiu en traversant les falaises de sa rive droite par des vires impressionnantes : s'Istrada Longa et su Marinau (photo). On remonte ensuite en 3 h par le bacu su Orruargiu en passant par s'arcada Manna. Une belle boucle !

On peut alors descendre le bacu Addas et rejoindre le bacu su Orruargiu en traversant les falaises de sa rive droite par des vires impressionnantes : s'Istrada Longa et su Marinau (photo). On remonte ensuite en 3 h par le bacu su Orruargiu en passant par s'arcada Manna. Une belle boucle !

Su Marinau. En Sardaigne, c'est un chemin pour les chèvres et leurs bergers, mais celui-ci a tendance à devenir classique aussi pour les randonneurs.

Su Marinau. En Sardaigne, c'est un chemin pour les chèvres et leurs bergers, mais celui-ci a tendance à devenir classique aussi pour les randonneurs.

S'arcada Manna, blottie et cachée dans le bacu su Orruargiu malgré sa taille gigantesque. La silhouette noire de Laurent Jacquet (1,82 m) perché sur un grand promontoire à droite dans l'ouverture en donne une idée. Nous l'avons mesurée manuellement et par laser, trouvant dans les deux cas 42 mètres de largeur. La hauteur serait de 40 m au centre de la voûte, mais probablement de près de 60 m du haut de l'ogive située sur le côté aval jusqu'au fond du vallon. Des alpinistes ayant descendu cette masse rocheuse en rappel depuis le sommet ont utilisé 120 m de corde, dont la deuxième moitié en plein vide.

S'arcada Manna, blottie et cachée dans le bacu su Orruargiu malgré sa taille gigantesque. La silhouette noire de Laurent Jacquet (1,82 m) perché sur un grand promontoire à droite dans l'ouverture en donne une idée. Nous l'avons mesurée manuellement et par laser, trouvant dans les deux cas 42 mètres de largeur. La hauteur serait de 40 m au centre de la voûte, mais probablement de près de 60 m du haut de l'ogive située sur le côté aval jusqu'au fond du vallon. Des alpinistes ayant descendu cette masse rocheuse en rappel depuis le sommet ont utilisé 120 m de corde, dont la deuxième moitié en plein vide.

Au cas où vous ne l'auriez pas repéré...

Au cas où vous ne l'auriez pas repéré...

La vue sur l'arche depuis l'amont est impressionnante, mais difficile de rendre compte de sa taille en photo par manque de recul.

La vue sur l'arche depuis l'amont est impressionnante, mais difficile de rendre compte de sa taille en photo par manque de recul.

La masse rocheuse de l'arc-boutant est énorme, imposante, sans doute sans égal en Europe.

La masse rocheuse de l'arc-boutant est énorme, imposante, sans doute sans égal en Europe.

Vue sur la mer depuis le bacu su Orruargiu.

Vue sur la mer depuis le bacu su Orruargiu.

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

S'arcada Sozzastru

depuis la cala di Luna

La cala di Luna et ses célèbres grottes. On peut se faire déposer là en bateau depuis Cala Gonone en seulement 15 mn ou marcher 2 h...

La cala di Luna et ses célèbres grottes. On peut se faire déposer là en bateau depuis Cala Gonone en seulement 15 mn ou marcher 2 h...

À l'intérieur des célèbres grottes de la cala di Luna.

À l'intérieur des célèbres grottes de la cala di Luna.

Début de la remontée de la codula di Luna depuis la plage homonyme, au milieu de reliefs étonnants. À noter que ce vallon, défendu par un cordon dunaire, est au début situé à plusieurs mètres en dessous du niveau de la mer.

Début de la remontée de la codula di Luna depuis la plage homonyme, au milieu de reliefs étonnants. À noter que ce vallon, défendu par un cordon dunaire, est au début situé à plusieurs mètres en dessous du niveau de la mer.

S'arcada Sozzastru vue de la codula di Luna lorsqu'on remonte celle-ci depuis la plage homonyme pendant 1 h 30 (à noter que l'on peut rejoindre ce point en 2 h 30 depuis Teletotes, terminus d'une petite route qui descend du plateau et de l'Orientale Sarda - voir carte).

S'arcada Sozzastru vue de la codula di Luna lorsqu'on remonte celle-ci depuis la plage homonyme pendant 1 h 30 (à noter que l'on peut rejoindre ce point en 2 h 30 depuis Teletotes, terminus d'une petite route qui descend du plateau et de l'Orientale Sarda - voir carte).

De la codula di Luna (au fond en bas), il faut repérer cette aiguille et trouver une sente très raide qui monte dessous. Typiquement sarde !!

De la codula di Luna (au fond en bas), il faut repérer cette aiguille et trouver une sente très raide qui monte dessous. Typiquement sarde !!

Arrivée à l'aiguille-repère, non loin de s'arcada Sozzastru.

Arrivée à l'aiguille-repère, non loin de s'arcada Sozzastru.

Après une très rude montée dans des rochers et des éboulis (+ de 250 m depuis la codula di Luna), s'arcada Sozzastru se dévoile enfin devant nos yeux ébahis et tient ses promesses.

Après une très rude montée dans des rochers et des éboulis (+ de 250 m depuis la codula di Luna), s'arcada Sozzastru se dévoile enfin devant nos yeux ébahis et tient ses promesses.

Impossible toutefois d'aller dessous et de la mesurer. Trop raide et touffu ! Elle a un côté mystérieux et romantique, et elle le gardera, mais je pense qu'elle fait près de 30 m de large et sans doute beaucoup plus en hauteur.

Impossible toutefois d'aller dessous et de la mesurer. Trop raide et touffu ! Elle a un côté mystérieux et romantique, et elle le gardera, mais je pense qu'elle fait près de 30 m de large et sans doute beaucoup plus en hauteur.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

François LANNES 30/05/2019 17:30

Toutes ces photos montrent des paysages vraiment splendides... J'en reste "baba", et un peu envieux aussi, de ne pas aller là-bas.
S'arcada Manna est complètement ahurissante. L'échelle donnée par Laurent ( pourtant loin d'être un petit) coupe le souffle. Nous avions vus des "grandes" arches. Mais là, c'est une autre catégorie. Merci de nous les faire connaître.

Pascal Sombardier 03/06/2019 20:06

Et pourquoi ne pas y aller ? Il n'y a rien de plus simple ! Toulon : la voiture sur le ferry qui est à un prix dérisoire en dehors de la saison touristique, une bonne nuit sur le bateau, et le lendemain, les routes sardes, avec de grands axes gratuits qui permettent de se déplacer rapidement vers nos centres d'intérêt. c'est presque plus simple que d'aller dans le Vercors...