Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Beauregard : croix de St-Gervais

Les surprises sont nombreuses dans ces contreforts sud-ouest du Vercors. J'avais abondamment exploré et décrit les circonvolutions de la combe d'Oyans dans Vercors secret. Mais en fait, chacun des villages situés dans cet alignement entre Saint-Nazaire-en-Royans et Chabeuil recèle des reliefs étonnants et des sentiers oubliés. Beauregard-Baret, le plus au nord, ne fait pas exception. Comme celle d'Oyans à Rochefort-Samson, la gorge du Portail commande ici deux grandes envolées hérissées d'aiguilles, de couloirs et de crêtes rocheuses qui, malgré une altitude modeste, comptent parmi les plus spectaculaires du Vercors. Leurs replis abritent un grand nombre de grottes et d'arches, surtout du côté des Temparts, où une longue arête menant aux Grands Essarts (993 m) fera peut-être l'objet d'une autre communication. Pour l'heure, je décris un parcours sauvage qui utilise une sente de chasseurs grimpant à la curieuse croix de Saint-Gervais au sud du Portail, sur la crête des Vachères. Jusqu'à la croix, certains passages sont raides et nécessitent l'usage des mains, sans difficulté notable toutefois. L'aller-retour à une mystérieuse grotte perchée sur une vire au-dessus de la gorge constitue le clou du spectacle. Une habitante nous avait parlé d'une jonction souterraine entre le château de Beauregard (qui se situait au-dessus de la carrière abandonnée, non loin de la grotte donc) et celui de Rochefort (soit plus de 3 km...), mais je pense qu'il s'agit là d'une exagération amplifiée par la légende. Un habitant de Beauregard, Joël Chabert, m'a précisé ultérieurement que cette grotte a été explorée en 1940, et que son nom est grotte de las Faillas (grotte des Fées). Les possibilités de retour sont multiples et variées (voir topo PDF et carte). 

Je propose une variante d'approche plus technique par l'arche du Portail, dont l'apparition en haut d'un étroit couloir ne pourra manquer de vous émouvoir. Il s'agit en effet de l'une des plus importantes du massif et sa visite apportera, si besoin était, un peu de piment à une journée déjà bien remplie... 

Tracés sur carte et topo détaillé par simple clic sur le doc PDF ci-dessous 

Arrivée sur le promontoire au-dessus de la grotte des Fées. De là, on a cette belle vue sur les Temparts et la crête des Grands Essarts de l'autre côté des gorges du Portail. C'est de ce promontoire que l'on peut faire un petit aller-retour à la grotte des Fées, mais aussi maintenant à l'arche du Portail.

Arrivée sur le promontoire au-dessus de la grotte des Fées. De là, on a cette belle vue sur les Temparts et la crête des Grands Essarts de l'autre côté des gorges du Portail. C'est de ce promontoire que l'on peut faire un petit aller-retour à la grotte des Fées, mais aussi maintenant à l'arche du Portail.

La grotte de las Faillas s'atteint par un court aller-retour depuis le promontoire. Est-ce celle qui est à l'origine de la légende locale qui raconte qu'on pouvait traverser la montagne jusqu'à la combe d'Oyans ?

La grotte de las Faillas s'atteint par un court aller-retour depuis le promontoire. Est-ce celle qui est à l'origine de la légende locale qui raconte qu'on pouvait traverser la montagne jusqu'à la combe d'Oyans ?

À gauche de l'entrée, des marches naturelles permettent de descendre facilement dans une seconde salle.

À gauche de l'entrée, des marches naturelles permettent de descendre facilement dans une seconde salle.

Cette deuxième salle est percée d'une fenêtre.

Cette deuxième salle est percée d'une fenêtre.

Au fond de la troisième salle se trouve une inscription laissée par des membres de "la Société spéléologique de France" en 1940. Joël Chabert m'a communiqué ultérieurement le plan réalisé par Pierre Ageron après cette exploration (photo suivante).

Au fond de la troisième salle se trouve une inscription laissée par des membres de "la Société spéléologique de France" en 1940. Joël Chabert m'a communiqué ultérieurement le plan réalisé par Pierre Ageron après cette exploration (photo suivante).

Un document émouvant...

Un document émouvant...

Poursuite de la sente sur la crête des Vachères, au milieu d'une étrange forêt de pierres.

Poursuite de la sente sur la crête des Vachères, au milieu d'une étrange forêt de pierres.

La croix de Saint-Gervais, bordée de terrasses idéales pour le pique-nique. Sur la croix sont gravées deux inscriptions (retranscrites ici telles quelles) : au sud : " CADO DU PÈRE SEYVE DE SONAISE " et au nord : " AU S.GERVAIS, PRIYIER POUR NOUS".

La croix de Saint-Gervais, bordée de terrasses idéales pour le pique-nique. Sur la croix sont gravées deux inscriptions (retranscrites ici telles quelles) : au sud : " CADO DU PÈRE SEYVE DE SONAISE " et au nord : " AU S.GERVAIS, PRIYIER POUR NOUS".

Juste après le pas du Loup, la grotte des Ussets qui, bien que classique, paraît bien fade après celle que l'on a vue au départ.

Juste après le pas du Loup, la grotte des Ussets qui, bien que classique, paraît bien fade après celle que l'on a vue au départ.

Retour bucolique à la Combe par les vallons riants de Sonnaize ou des Termiers, selon l'option choisie.

Retour bucolique à la Combe par les vallons riants de Sonnaize ou des Termiers, selon l'option choisie.

Variante sportive : l'arche du Portail

Au retour dans les gorges en amont du village, au niveau du lieu-dit "le Portail", on aperçoit (du moins en l'absence de feuilles aux arbres), une grande arche qui chevauche le premier couloir en rive gauche. En février 2019, avec Michel Mange et Laurent Jacquet, comme Joël Chabert l'avait fait en 1980, j'ai gravi le mur qui en défend l'accès pour la voir de plus près. Nous avons eu la surprise de constater que des grimpeurs avaient mis quelques spits sur le flanc de l'arche.  Peut-être sont-ils venus  par la droite, puisqu'une sente aisée descend en fait du promontoire précité situé au-dessus de la grotte des Fées. On peut donc aussi venir voir cette grande arche en aller-retour depuis là et sans difficulté.

Une habitante rencontrée ensuite sur la route en dessous a évoqué une échelle qui permettait aux hommes du village d'aller chercher du bois par là-haut. Elle-même gardait les vaches dans le couloir, ce qui est pour le moins surprenant... L'arche, mesurée par moi au laser, est large de 8 m 50 et haute de 8 m, ce qui en fait une des plus massives du Vercors. Détails techniques pour les accès à voir sur le doc PDF dont je remets le lien ici.

L'arche du Portail, telle qu'on la voit dans la vignette en bas à gauche, est repérable depuis la route des gorges en haut du premier couloir de la rive gauche (en descendant). Le problème est qu'il faut gravir un mur d'une vingtaine de mètres. Une corde fixe facilite maintenant la chose, mais Joêl Chabert ayant révélé la présence d'une sente qui arrive au-dessus de l'arche depuis le promontoire de la grotte des Fées, on peut lui rendre visite plus facilement.

L'arche du Portail, telle qu'on la voit dans la vignette en bas à gauche, est repérable depuis la route des gorges en haut du premier couloir de la rive gauche (en descendant). Le problème est qu'il faut gravir un mur d'une vingtaine de mètres. Une corde fixe facilite maintenant la chose, mais Joêl Chabert ayant révélé la présence d'une sente qui arrive au-dessus de l'arche depuis le promontoire de la grotte des Fées, on peut lui rendre visite plus facilement.

Laurent Jacquet dans la montée à l'arche, face aux Temparts situés de l'autre côté de la route. Selon une habitante rencontrée sur celle-ci, des vaches paissaient dans ce couloir il y a 70 ans. La végétation devait être bien différente !

Laurent Jacquet dans la montée à l'arche, face aux Temparts situés de l'autre côté de la route. Selon une habitante rencontrée sur celle-ci, des vaches paissaient dans ce couloir il y a 70 ans. La végétation devait être bien différente !

Au pied du mur s'ouvre une grotte jolie, mais sans prolongement.

Au pied du mur s'ouvre une grotte jolie, mais sans prolongement.

Malgré la corde, il faut s'employer dans le mur, surtout sur les premiers mètres.

Malgré la corde, il faut s'employer dans le mur, surtout sur les premiers mètres.

Après le franchissement du mur, arrivée sous l'arche.

Après le franchissement du mur, arrivée sous l'arche.

Michel Mange et Laurent Jacquet sous l'arche, mesurée à 8,50 m de largeur pour 8 m de hauteur. La corde fixe qui pend à gauche est l'œuvre (récente) de grimpeurs.

Michel Mange et Laurent Jacquet sous l'arche, mesurée à 8,50 m de largeur pour 8 m de hauteur. La corde fixe qui pend à gauche est l'œuvre (récente) de grimpeurs.

L'arche vue du haut. 50 mètres au-dessus, une sente part à droite et rejoint le promontoire de la grotte des Fées.

L'arche vue du haut. 50 mètres au-dessus, une sente part à droite et rejoint le promontoire de la grotte des Fées.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gérard Olivier 22/05/2019 10:14

Lien vers mon blog.

Gérard OLIVIER 18/04/2019 04:02

Bonjour. Rando faite ce mercredi 17 avril 2019. Belle rando bien décrite. Lien Google Photo https://photos.app.goo.gl/ZGg2n6HYgCtEi34J9

laurent 15/04/2019 19:28

Parcours magnifique , la crête des vacheres est assez facile à suivre , jolis promontoires tout le long , le sentier est facile à suivre , la grotte mysterieuse est interessante mais elle se merite , l'emplacement de la croix Saint gervais est très agreable et permet facilement un pique nique ça petite terrasse en contre bas ,après ça file jusqu'au col de Sonnaize sans probleme ,au retour j'ai pris l'option Crêtes des Ussets donc le parcours traçè orange par Pascal sur la carte au niveau du col de sonnaize, c'est un bon sentier jusqu'au passage face ouest là effectivement le sentier part à l'ouest au niveau de la premiere partie rocheuse et revient à droite jusqu'a une seconde partie rocheuse ou il finit sur les crêtes , dans le doute j'ai fait demi tour pour revenir sur le sentier ou j'ai reperé 2 couloirs qui descendaient raides plein ouest j'ai pris le second couloir qui me paraissait le plus praticable mais je suis tombé sur un pierrier ou une sente part à droite mais se perd en forêt et reste à niveau sans descendre ! pas bon , j'ai fait demi tour pour remonter le couloir et revenir sur le sentier des arêtes rocheuses là j'ai reperé un petit sentier partant plein Est , il est relativement facile et zigzag bien en forêt jusqu'aux prairies ou j'ai coupé à travers champs jusqu'a la piste des fonds blanches 300 metres avant le dernier parking passage du tour , ça fait une belle boucle de 5 h environ .Pour l'arche du portail je l'ai vu depuis la route mais j'ai laissé tomber ç etait deja tard , a la prochaine !

pascal sombardier 08/02/2020 09:03

Le chemin au bas de la crête des Ussets continue bien et descend tranquillement à droite dans les prés de Martel. Il fallait juste remonter deux fois quelques mètres dans des pierriers cairnés pour le trouver.

Joel 09/04/2019 16:40

Je ne suis pas un habitué des sentiers battus, mais je me rends compte qu’aller en randonnée comme vous l’avez fait semble très intéressant et instructif. Notre planète regorge de parcours naturels et c’est dommage de ne pas en découvrir davantage.

Laurent Jacquet 11/03/2019 19:14

Même à la montée , je garde une certaine souplesse , non ?

Pascal SOMBARDIER 11/03/2019 20:36

Rien à jeter !!