Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Les pas Pascaud et du Follet

Une incursion dans les grandes falaises sud du plateau de Font-d'Urle

Il existait jadis plusieurs pas permettant aux habitants du cirque de Quint de rallier le plateau de Font-d'Urle. Le seul qui reste aisément praticable depuis Quint est la Porte d'Urle, mais les sentiers qui montaient aux pas Pascaud, du Chien, du Follet ou de la Trappe ont en grande partie disparu. Il existe cependant un moyen de profiter de l'ambiance unique de ces pas et de ces falaises peuplées de nombreux chamois et mouflons : descendre le pas Pascaud depuis le rebord du plateau, traverser au pied de ces impressionnantes parois et remonter par le Follet (tracé sur photo ci-dessous). Cette combinaison demande un pied sûr sans toutefois présenter de grandes difficultés. Quant on pense que certains bergers se mettaient pieds nus pour remonter le pas du Chien, bien plus délicat, on n'a pas le droit de se plaindre.

Voir à la suite des photos de cette traversée (et dans le topo PDF) une variante aller-retour pour admirer la nouvelle arche de la Riposte que j'ai découverte en juillet 2019.

Voir carte et topo détaillé par clic sur le doc PDF ci-dessous :

La vire dans le bas du pas Pascaud.

La vire dans le bas du pas Pascaud.

La Baume Rousse est en fait une paroi de plus de 200 m surplombante et lisse, un problème qui résiste toujours aux grimpeurs.

La Baume Rousse est en fait une paroi de plus de 200 m surplombante et lisse, un problème qui résiste toujours aux grimpeurs.

La Baume Noire, immense auvent naturel sans prolongement souterrain évident.

La Baume Noire, immense auvent naturel sans prolongement souterrain évident.

L'avancée du surplomb de la Baume Noire est impressionnante : pas loin de 40 mètres, je pense. Et presque autant en largeur et en hauteur.

L'avancée du surplomb de la Baume Noire est impressionnante : pas loin de 40 mètres, je pense. Et presque autant en largeur et en hauteur.

Le passage en terrasse peu avant le pas du Follet.

Le passage en terrasse peu avant le pas du Follet.

L'arche Double de Jalliffier vue par dessous.

L'arche Double de Jalliffier vue par dessous.

Le pas de la Trappe et son Pestel constituent une alternative au pas du Follet et sort au Puy de la Gagère, mais c'est plus long et un peu fastidieux.

Le pas de la Trappe et son Pestel constituent une alternative au pas du Follet et sort au Puy de la Gagère, mais c'est plus long et un peu fastidieux.

Dans le pas du Follet, plus facile qu'on ne pourrait le croire.

Dans le pas du Follet, plus facile qu'on ne pourrait le croire.

La dalle aux marches (taillées ?) du pas du Follet.

La dalle aux marches (taillées ?) du pas du Follet.

La sortie du pas du Follet. Il est possible (et conseillé) de sortir par la belle vire que l'on aperçoit en haut à gauche.

La sortie du pas du Follet. Il est possible (et conseillé) de sortir par la belle vire que l'on aperçoit en haut à gauche.

À noter que, comme suggéré sur la photo précédente, plutôt que de sortir bêtement par le cône herbeux sur le plateau, on peut continuer par la vire à gauche jusqu'à quelques gradins faciles. C'est la cerise sur le gâteau et c'est très esthétique.

À noter que, comme suggéré sur la photo précédente, plutôt que de sortir bêtement par le cône herbeux sur le plateau, on peut continuer par la vire à gauche jusqu'à quelques gradins faciles. C'est la cerise sur le gâteau et c'est très esthétique.

Tracé du pas du Follet, débonnaire si on prend la traversée à droite à temps.

Tracé du pas du Follet, débonnaire si on prend la traversée à droite à temps.

Retour paisible sur un tapis de crocus.

Retour paisible sur un tapis de crocus.

Les falaises sud de Font d'Urle vues du cirque de Quint.

Les falaises sud de Font d'Urle vues du cirque de Quint.

L'arche du Puy de la Gagère, accessible soit depuis le sommet en descendant les raides pentes sud, soit en venant du pas de la Trappe.

L'arche du Puy de la Gagère, accessible soit depuis le sommet en descendant les raides pentes sud, soit en venant du pas de la Trappe.

L'arche de la Riposte en aller-retour depuis le pas Pascaud

Un beau jour de juillet 2019, c'est en levant les yeux depuis la forêt en dessous du pas Pascaud que j'aperçus un grand trou au milieu de la falaise à gauche de celui-ci. Je réussis à y aller grâce à une vire herbeuse et déversée, mais suffisamment tracée par les chamois (en jaune sur la carte). Ce trou est alors apparu à mes yeux comme une arche magnifique et d'une taille imposante, l'entrée que je voyais du bas étant la plus petite de deux grandes ouvertures reliées entre elles. La plus grande a été mesurée à 13,50 m de hauteur, l'autre à 9,50 m. L'ensemble reste toutefois caché jusqu'au dernier moment. Pour s'y rendre, il faut donc prendre une vire au même niveau que celle qui part à gauche (en descendant) au bas du pas Pascaud et en haut d'un couloir d'éboulis, mais à droite et en passant sous deux arbres. La suivre sur environ 400 m et, lorsqu'elle bute devant un pilier, dévaler un petit couloir d'éboulis sur 20 m pour contourner ce dernier. Traverser plutôt vers des arbres sur une bonne trace sous les deux ouvertures pour revenir dans la seconde. Pied sûr indispensable.

J'ai baptisé cette formation "la Riposte", et il s'agit d'une simple boutade destinée à nos amis Valentinois (Chris Maiter et Michel Mange notamment) qui n'arrêtent pas de découvrir des arches dans le sud du Vercors depuis l'automne 2018. Histoire de ne pas être en reste...

J'ai d'ailleurs dressé un bilan de leurs découvertes consultable ICI.

Au bout de la vire, le pilier qu'il faut contourner par le petit couloir d'éboulis visible en bas.

Au bout de la vire, le pilier qu'il faut contourner par le petit couloir d'éboulis visible en bas.

L'ouverture de droite telle que je l'ai vue de la forêt et telle qu'on la découvre après avoir contourné le pilier.

L'ouverture de droite telle que je l'ai vue de la forêt et telle qu'on la découvre après avoir contourné le pilier.

L'ouverture de gauche, à laquelle on accède facilement en passant sous l'ensemble et en revenant.

L'ouverture de gauche, à laquelle on accède facilement en passant sous l'ensemble et en revenant.

Michel Rousseau et Laurent Jacquet dans l'arche de la Riposte.

Michel Rousseau et Laurent Jacquet dans l'arche de la Riposte.

Le soleil fait une apparition dans l'ouverture de droite (de gauche vue de l'intérieur) en début d'après-midi.

Le soleil fait une apparition dans l'ouverture de droite (de gauche vue de l'intérieur) en début d'après-midi.

La vire d'accès (ici au retour) que l'on prend en bas du pas Pascaud. La Riposte reste bien cachée dans le renfoncement noir au centre.

La vire d'accès (ici au retour) que l'on prend en bas du pas Pascaud. La Riposte reste bien cachée dans le renfoncement noir au centre.

À voir aussi au sujet de l'arche double de Jalliffier

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hugues 29/05/2020 08:25

Bonjour Pascal,
Un beau vertige réalisé hier. Merci pour l'idée et la précision de l'itinéraire qui contribuent à en diminuer la difficulté. Faut quand même avoir l'idée d'aller "fouiner" au bout de cette vire!
Hugues

Joël Chabert 15/08/2019 15:38

Bonjour Pascal. Aujourd'hui, que du plaisir... La descente du pas Pascaud est très évidente et la traversée sous les falaises magnifique.Nous étions seuls (mon fils et moi) et seul un chamois nous a "sifflé". A l'aplomb de l'Arche,pour info, nous avons trouvé une montre bleue fracassée (bracelet et cadran cassés) que nous avons remontée avec nous. Dans le pas Follet, beaucoup de traces, à mon sens plus animales qu'humaines, ne nous ont malgré tout pas empêché de trouver le couloir dérobé pour terminer par la magnifique vire de sortie. Merci pour le topo...Et la digression vers l'arche de la Riposte sera pour une autre fois, peut être avec les Balcons de Font d'Urle... Cordialement J.C.

Gérard Barré 12/05/2018 17:07

Bonjour Pascal, J'ai repris hier matin ton itinéraire avec une sente du Pas Pascaud bien humide et glissante… La traversée s'est bien passée avec une montée de la Baume Noire très boueuse. J'ai gravi le Pas du Follet par les gradins en rive droite pour retrouver ton itinéraire au niveau de la première dalle après ta traversée du pierrier. J'ai trouvé la dalle de sortie un peu éprouvante… Le plus impressionnant est de deviner et "comprendre" la sortie qu'une fois sur place. Merci pour le topo ! Cordialement, Gérard Barré

Pascal Sombardier 13/05/2018 16:19

Il vaut mieux attendre en effet que ce soit plus sec dans ces terrains parfois raides et exposés.