Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Les rochers Motas et Rissiou

J'affectionne particulièrement le secteur du col du Sabot dans les Grandes Rousses, où j'ai déjà proposé plusieurs randos (voir les liens plus bas). Si le côté spectaculaire de ce petit paradis vient plutôt des aiguillettes de Vaujany et du sentier de la Cochette, l'aspect sauvage sera plus présent de l'autre côté du col, dans un versant dominé par l'imposant Rissiou (2622 m), lequel est accessible seulement depuis Vaujany. Les crêtes des rochers Motas étaient présentées par Thierry Margueritat dans l'un de ses fascicules. J'y ai adjoint la prolongation acrobatique des rochers Rissiou (à ne pas confondre avec le Rissiou lui-même). Leur arête nord-est débute par un passage d'anthologie sur le fil d'un rasoir qui ne manquera pas de vous laisser quelques souvenirs.

http://www.pascal-sombardier.com/2018/07/les-aiguillettes-de-vaujany.html

http://www.pascal-sombardier.com/2019/07/les-lacs-des-grandes-rousses.html

http://www.pascal-sombardier.com/2018/06/le-col-du-couard-2234-m.html

Topo détaillé et carte par simple clic sur le doc PDF ci-dessous :

Les rochers Rissiou et Motas vus de la route du col du Sabot.

Les rochers Rissiou et Motas vus de la route du col du Sabot.

Troupeau de brebis à la ruine du Col-d'en-Haut.

Troupeau de brebis à la ruine du Col-d'en-Haut.

Le massif des Sept-Laux et les aiguilles de l'Argentière depuis l'alpage de la Partia.

Le massif des Sept-Laux et les aiguilles de l'Argentière depuis l'alpage de la Partia.

Arrivée sous le sommet 2389 m des rochers Motas, dont on voit les dalles qu'il va falloir remonter.

Arrivée sous le sommet 2389 m des rochers Motas, dont on voit les dalles qu'il va falloir remonter.

En arrière plan, le lac de Grand-Maison.

En arrière plan, le lac de Grand-Maison.

Petite escalade facile des dalles menant au sommet 2389 m des rochers Motas.

Petite escalade facile des dalles menant au sommet 2389 m des rochers Motas.

À gauche, le massif des Sept-Laux.

À gauche, le massif des Sept-Laux.

Sur la crête des rochers Motas. Au fond, le Rissiou (2622 m).

Sur la crête des rochers Motas. Au fond, le Rissiou (2622 m).

Arrivée au sommet 2393 m, point culminant des rochers Motas.

Arrivée au sommet 2393 m, point culminant des rochers Motas.

Contournement de la crête par le versant sud-est, plus aisé.

Contournement de la crête par le versant sud-est, plus aisé.

Dernière crête avant le col sans nom.

Dernière crête avant le col sans nom.

Vision austère du très vaste et très sauvage versant nord-ouest du Rissiou. Sur la gauche, on voit fort bien le rasoir de l'arête que l'on va emprunter pour aller au sommet 2502 m des rochers Rissiou.

Vision austère du très vaste et très sauvage versant nord-ouest du Rissiou. Sur la gauche, on voit fort bien le rasoir de l'arête que l'on va emprunter pour aller au sommet 2502 m des rochers Rissiou.

Après le col sans nom, traversée vers les rochers Rissiou au milieu des joubarbes. Au fond, derrière les aiguilles de l'Argentière, le mont Blanc.

Après le col sans nom, traversée vers les rochers Rissiou au milieu des joubarbes. Au fond, derrière les aiguilles de l'Argentière, le mont Blanc.

Depuis le col sans nom, il faut rester au pied des dalles du versant sud-est sous la crête des rochers Rissiou.

Depuis le col sans nom, il faut rester au pied des dalles du versant sud-est sous la crête des rochers Rissiou.

Arrivée à la petite brèche au début du rasoir qui monte au sommet 2502 m des rochers Rissiou. Cette arête est plus impressionnante que difficile.

Arrivée à la petite brèche au début du rasoir qui monte au sommet 2502 m des rochers Rissiou. Cette arête est plus impressionnante que difficile.

L'escalade du petit mur à écailles permettant d'accéder au rasoir, un passage d'anthologie.

L'escalade du petit mur à écailles permettant d'accéder au rasoir, un passage d'anthologie.

Variante en versant nord-ouest par une vire à chamois permettant de contourner le rasoir.

Variante en versant nord-ouest par une vire à chamois permettant de contourner le rasoir.

Après le rasoir, l'arête devient herbeuse, mais reste étroite et aérienne.

Après le rasoir, l'arête devient herbeuse, mais reste étroite et aérienne.

Juste ce qu'il faut...

Juste ce qu'il faut...

Peu avant le sommet 2502 m.

Peu avant le sommet 2502 m.

Le sommet 2502 m une fois atteint, il faut revenir par le même chemin, ce qui n'est pas le plus simple.

Le sommet 2502 m une fois atteint, il faut revenir par le même chemin, ce qui n'est pas le plus simple.

La route du col du Sabot dominée par l'Étendard.

La route du col du Sabot dominée par l'Étendard.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article