Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

La chapelle Saint-Pons et ses prolongements

La chapelle Saint-Pons est un but de randonnée connu de longue date, surtout depuis la parution en 1993 des « Randonnées du vertige » de Pierre Millon. Elle date du onzième siècle et on a peu de renseignements sur son origine. Elle fut restaurée en 1998, mais seule la couleur rouge de ses murs comble le vide intérieur. Le tunnel situé à côté aurait hébergé un ermite, et on dit que sa traversée guérit de la colique… Malgré ce folklore amusant, j’avais surtout été sensible à la situation de ce site émouvant au milieu d’une falaise, mais j’étais resté sur ma faim devant la brièveté du parcours. Le travail récent de grimpeurs locaux a solutionné ce problème grâce aux équipements qu’ils ont mis en place pour faciliter leurs approches et retours dans la falaise qui tourne au sud après la chapelle. Ce prolongement en versant ouest permet de sortir sur le plateau au-dessus avant de redescendre par un bon sentier, réalisant ainsi, dans un paysage tourmenté et sauvage, une belle petite boucle ludique, acrobatique sans excès.

Topo et carte par simple clic sur le doc PDF.SAINT-PONS ci-dessous :

Le sentier classique aménagé dans la falaise pour accéder à la chapelle Saint-Pons.

Le sentier classique aménagé dans la falaise pour accéder à la chapelle Saint-Pons.

En rouge, le circuit proposé. En violet, le retour possible par le pas de Sumiou.

En rouge, le circuit proposé. En violet, le retour possible par le pas de Sumiou.

La chapelle Saint-Pons, perchée sur une vire au milieu de la falaise.

La chapelle Saint-Pons, perchée sur une vire au milieu de la falaise.

L'intérieur, où il ne reste pas grand-chose, à part quelques messages de mémoire.

L'intérieur, où il ne reste pas grand-chose, à part quelques messages de mémoire.

Tout près de la chapelle, entrée du tunnel de l'ermite (le fameux saint Pons), dont on dit que la traversée guérit de la colique...

Tout près de la chapelle, entrée du tunnel de l'ermite (le fameux saint Pons), dont on dit que la traversée guérit de la colique...

Après la chapelle, le prolongement en versant ouest commence par une vire au-dessus de ce joli canyon et face à la montagne de Sumiou.

Après la chapelle, le prolongement en versant ouest commence par une vire au-dessus de ce joli canyon et face à la montagne de Sumiou.

La suite est équipée de quelques tiges, marchepieds et cordes fixes facilitant l'accès au site d'escalade récemment ouvert en ces lieux.

La suite est équipée de quelques tiges, marchepieds et cordes fixes facilitant l'accès au site d'escalade récemment ouvert en ces lieux.

Après la dalle équipée, on revient au nord sur cette vire assez aérienne.

Après la dalle équipée, on revient au nord sur cette vire assez aérienne.

La même vire vue dans l'autre sens.

La même vire vue dans l'autre sens.

Et la sortie sur le plateau par quelques gradins.

Et la sortie sur le plateau par quelques gradins.

De l'autre côté de la vallée du Jabron, le Roc de l'Aigle et la Pierre Impie.

De l'autre côté de la vallée du Jabron, le Roc de l'Aigle et la Pierre Impie.

Comme le montre la photo précédente, on est là en face de la Pierre Impie, à propos de laquelle j'avais décrit un parcours également beau et intéressant. Accessible par simple clic sur le lien ci-dessous.

On n'est pas très loin non plus de la sublime crête de Géruen qui, elle, se trouve de l'autre côté de la vallée de la Durance :

La région de Sisteron est particulièrement riche en itinéraires de toute sorte, souvent dans un cadre sauvage et préservé avec des reliefs très spectaculaires. C'est un de mes endroits préférés. Outre les sites évoqués ci-dessus, j'avais aussi décrit l'arête ouest du Rocher de la Baume avec un accès original et sportif au trou de l'Argent depuis Sisteron dans mon ouvrage Alpes, randonnées insolites et spectaculaires.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article