Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Dans les Aiguilles de Chironne

En passant le col de Rousset, on ne peut manquer ces magnifiques aiguilles de Chironne, un des reliefs les plus esthétiques du Vercors. Voilà longtemps que je rêvais de circuler entre ces pinacles pour les admirer de plus près, mais je ne savais trop comment faire, le terrain étant particulièrement complexe et abrupt. C'est en regardant le blog de Manu Ibarra que je vis qu'il y avait un accès possible pour une voie qu'il avait ouverte dans les aiguilles en 2019. Cet accès n'est pas la partie la plus agréable du parcours, mais il a le mérite d'ouvrir les portes de ce petit univers sympathique.

François Mauron me fit savoir après coup qu'il y avait un autre accès depuis le lacet de la route situé 700 mètres en aval. Laurent Jacquet est allé vérifier durant l'automne 2021, et confirme qu'il y a là une bonne sente qui permet d'aller tranquillement dans le couloir au sud des aiguilles jusqu'à la petite prairie suspendue. Cette approche paraît donc plus conseillable que l'autre.

Après, nous étions dans l'inconnu total et une suite de petits miracles a répondu à toutes nos interrogations : une barre rocheuse franchissable par une rampe providentielle, un pierrier commode, une vire tracée par les chamois, une brèche qui donne accès à l'autre versant, la trace des chamois toujours présente en travers de pentes très raides, et la boucle fut bouclée. Depuis le champêtre plateau de Chironne ainsi atteint, diverses options de retour sont possibles.

Tout est dans le doc PDF.CHIRONNE-LES AIGUILLES à télécharger ci-dessous

Les Aiguilles de Chironne vues du sud.

Les Aiguilles de Chironne vues du sud.

En rouge, la montée dans les Aiguilles par l'est. En blanc, l'approche par le sud. En violet, le retour direct par les crêtes et le GR.  En orange, la jonction avec le col de Chironne et le GR. En jaune, le détour par la baume en Suret. En bleu foncé, le retour par le But de Nève.

En rouge, la montée dans les Aiguilles par l'est. En blanc, l'approche par le sud. En violet, le retour direct par les crêtes et le GR. En orange, la jonction avec le col de Chironne et le GR. En jaune, le détour par la baume en Suret. En bleu foncé, le retour par le But de Nève.

Vue générale des Aiguilles et des Rochers de Chironne depuis le lacet 1072 m de la route.

Vue générale des Aiguilles et des Rochers de Chironne depuis le lacet 1072 m de la route.

Les Aiguilles et les Rochers de Chironne vus du nord.

Les Aiguilles et les Rochers de Chironne vus du nord.

Le départ de l'approche par l'est se fait dans le talus de la route. Il ne faut pas se suivre de trop près, le premier pouvant faire rouler de petites pierres sur la tête des suivants.

Le départ de l'approche par l'est se fait dans le talus de la route. Il ne faut pas se suivre de trop près, le premier pouvant faire rouler de petites pierres sur la tête des suivants.

Une corde fixe s'avère bien utile pour les premiers mètres.

Une corde fixe s'avère bien utile pour les premiers mètres.

Petit pierrier permettant une pause dans la rude montée aux Aiguilles. Les vautours rôdent déjà...

Petit pierrier permettant une pause dans la rude montée aux Aiguilles. Les vautours rôdent déjà...

Mais après ce pierrier, ça reprend de plus belle. Heureusement, c'est court.

Mais après ce pierrier, ça reprend de plus belle. Heureusement, c'est court.

Derrière les Aiguilles, le couloir se couche et une bonne trace sur la droite permet de monter à un collu.

Derrière les Aiguilles, le couloir se couche et une bonne trace sur la droite permet de monter à un collu.

Au cœur des Aiguilles, comme souhaité.

Au cœur des Aiguilles, comme souhaité.

La suite est moins raide et bien tracée par les chamois.

La suite est moins raide et bien tracée par les chamois.

Là, on peut dire que le contrat est rempli. Le couloir que l'on voit ici est celui que l'on remonte quand on vient du virage 1072 m par le sud.

Là, on peut dire que le contrat est rempli. Le couloir que l'on voit ici est celui que l'on remonte quand on vient du virage 1072 m par le sud.

Voici d'ailleurs une des photos que Laurent Jacquet a faites lors de la reconnaissance de cette approche par le sud.

Voici d'ailleurs une des photos que Laurent Jacquet a faites lors de la reconnaissance de cette approche par le sud.

Très joli aussi. À conseiller sans doute, car plus tranquille.

Très joli aussi. À conseiller sans doute, car plus tranquille.

La petite plate-forme herbeuse paradisiaque au sein des Aiguilles, là où se rejoignent les deux approches.

La petite plate-forme herbeuse paradisiaque au sein des Aiguilles, là où se rejoignent les deux approches.

Au fond à gauche, le But de Nève, par lequel nous reviendrons, domine le col de Rousset et son tunnel (visible au centre de la photo).

Au fond à gauche, le But de Nève, par lequel nous reviendrons, domine le col de Rousset et son tunnel (visible au centre de la photo).

Cette petite terrasse est sympathique, mais nous avons rêvé d'aller sur cette île perchée au sommet d'une aiguille où poussent quelques arbres. Jamais contents !!

Cette petite terrasse est sympathique, mais nous avons rêvé d'aller sur cette île perchée au sommet d'une aiguille où poussent quelques arbres. Jamais contents !!

De l'autre côté, la vue est parfaite sur ce que nous supposons être la suite.

De l'autre côté, la vue est parfaite sur ce que nous supposons être la suite.

On ne savait pas trop si ça le ferait. Notamment, le basculement sur l'autre versant, aléatoire vu de là.

On ne savait pas trop si ça le ferait. Notamment, le basculement sur l'autre versant, aléatoire vu de là.

Mais déjà, il a fallu chercher un moyen de descendre sous la barre rocheuse du promontoire. Et heureusement, il y avait cette rampe.

Mais déjà, il a fallu chercher un moyen de descendre sous la barre rocheuse du promontoire. Et heureusement, il y avait cette rampe.

Les gros blocs du pierrier qui sommeille dans le creux entre les Aiguilles et les Rochers de Chironne se sont avérés très commodes.

Les gros blocs du pierrier qui sommeille dans le creux entre les Aiguilles et les Rochers de Chironne se sont avérés très commodes.

En haut du pierrier, une trace nous aiguille vers la vire.

En haut du pierrier, une trace nous aiguille vers la vire.

Le promontoire où nous étions quelques minutes auparavant.

Le promontoire où nous étions quelques minutes auparavant.

Sur la vire, la trace est bonne, mais parfois entrecoupée de gradins faciles.

Sur la vire, la trace est bonne, mais parfois entrecoupée de gradins faciles.

Coup d'œil vers le But Sapiau.

Coup d'œil vers le But Sapiau.

Arrivée au bout de la vire. Va-t-on pouvoir basculer de l'autre côté ?

Arrivée au bout de la vire. Va-t-on pouvoir basculer de l'autre côté ?

Après la brèche au bout de la vire, on tourne au nord-ouest pour longer le pied des falaises sud des Rochers de Chironne. Heureusement, les chamois ont fait la trace.

Après la brèche au bout de la vire, on tourne au nord-ouest pour longer le pied des falaises sud des Rochers de Chironne. Heureusement, les chamois ont fait la trace.

Les falaises des Rochers de Chironne et leurs surprises.

Les falaises des Rochers de Chironne et leurs surprises.

L'orage arrive...

L'orage arrive...

Peu avant l'arrivée sur le plateau, la trace franchit sans encombre les derniers escarpements.

Peu avant l'arrivée sur le plateau, la trace franchit sans encombre les derniers escarpements.

L'arrivée sur le plateau. À gauche, le But de l'Aiglette, où l'on peut faire un aller-retour.

L'arrivée sur le plateau. À gauche, le But de l'Aiglette, où l'on peut faire un aller-retour.

Au sommet des Rochers de Chironne. On voit en bas à droite la trace des chamois où nous étions quelques minutes plus tôt.

Au sommet des Rochers de Chironne. On voit en bas à droite la trace des chamois où nous étions quelques minutes plus tôt.

Du But de l'Aiglette, on voit bien le parcours effectué (à droite).

Du But de l'Aiglette, on voit bien le parcours effectué (à droite).

Après une traversée des grandes prairies du plateau, arrivée au col de Chironne devant le But de Nève.

Après une traversée des grandes prairies du plateau, arrivée au col de Chironne devant le But de Nève.

La montée au But de Nève est une option à retenir.

La montée au But de Nève est une option à retenir.

L'arête sud-est du But de Nève. Une descente régulière jusqu'au dessus du col de Rousset.

L'arête sud-est du But de Nève. Une descente régulière jusqu'au dessus du col de Rousset.

Depuis le But de Nève, dernier coup d'œil sur les Aiguilles et le parcours effectué.

Depuis le But de Nève, dernier coup d'œil sur les Aiguilles et le parcours effectué.

Autre option : le retour direct par le sentier taillé de la Pause. Joli, mais surpeuplé.

Autre option : le retour direct par le sentier taillé de la Pause. Joli, mais surpeuplé.

La baume en Suret

Pour les amateurs de curiosités géologiques, cette baume s'ouvre en pleine forêt. Il faut la chercher un peu, mais c'est le jeu. Elle peut être l'occasion d'un petit aller-retour au passage.

la belle voûte de la baume en Suret.

la belle voûte de la baume en Suret.

Pour être si bien signalée sur la carte, cette baume aurait-elle servi d'abri à des bergers ou autres ?

Pour être si bien signalée sur la carte, cette baume aurait-elle servi d'abri à des bergers ou autres ?

À voir aussi sur ce blog dans le même secteur : 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article