Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Le Dôme de Bellefont par le sangle homonyme et l'arête nord

Pour Chartreuse inédite, j'avais exploré le versant est du Dôme de Bellefont et ses différents étages de sangles connus seulement de quelques arpenteurs locaux. Le sangle des Arches est devenu assez classique depuis. Mais le plus haut semble maintenant aussi fréquenté vu la trace qui s'y trouve. Je n'en avais parlé dans Chartreuse inédite que pour une petite portion permettant de gagner un passage direct montant au sommet du Dôme en venant du nord ou du passage Galy, avant de m'apercevoir qu'il se prolongeait au sud jusqu'au-dessus du pas de Montbrun avec une facilité déconcertante. Je l'avais alors présenté dans la version 2010 des Randonnées du vertige. C'est au cours de ces pérégrinations que j'avais également gravi l'arête nord, une petite chose présentant deux ou trois passages d'escalade ne dépassant pas le 3, qu'on peut envisager sans corde si on est à l'aise en rocher. Je n'en avais pas parlé, préférant le passage direct de la lame calcaire sous le sommet. Mais des topos de l'arête nord furent publiés sur C2C, ce qui m'étonna vu le faible intérêt qu'elle représente pour les grimpeurs. Michel Rousseau me dit y avoir trouvé du plaisir ; j'y suis donc retourné dans l'ambiance lumineuse de ce bel automne 2021. Pour varier un peu, j'ai imaginé la boucle depuis l'intérieur de la Chartreuse, en partant de Saint-Pierre et de la Scia. L'approche est ainsi assez reposante et la boucle logique. Et puis, en arpentant ces paisibles chemins, il y a quelque chose de mystérieux à se dire qu'on va traverser au milieu des falaises de l'autre versant pour revenir au sommet par des passages tout aussi invisibles.

Topo détaillé par simple clic sur le doc PDF.DÔME DE BELLEFONT-ARÊTE NORD ci-dessous :

Des abords du col de la Saulce, la Lance de Malissard apparaît.

Des abords du col de la Saulce, la Lance de Malissard apparaît.

En rouge, le circuit proposé avec final par l'arête nord. Le petit tracé blanc à l'est du sommet figure la sortie directe par le passage de la lame calcaire. En jaune, l'approche depuis Perquelin.

En rouge, le circuit proposé avec final par l'arête nord. Le petit tracé blanc à l'est du sommet figure la sortie directe par le passage de la lame calcaire. En jaune, l'approche depuis Perquelin.

La cabane de Bellefont devant la Lance de Malissard.

La cabane de Bellefont devant la Lance de Malissard.

Après le troisième lacet, on quitte le chemin du col de Bellefont pour s'engager sur une sente qui va vers le pas de Montbrun. Bien que mentionnée sur IGN, elle est assez confidentielle.

Après le troisième lacet, on quitte le chemin du col de Bellefont pour s'engager sur une sente qui va vers le pas de Montbrun. Bien que mentionnée sur IGN, elle est assez confidentielle.

Le chemin devrait rejoindre la crête au niveau du pas de Montbrun, mais en fait, il arrive plutôt dessous. Il y a de nombreuses traces dans le secteur...

Le chemin devrait rejoindre la crête au niveau du pas de Montbrun, mais en fait, il arrive plutôt dessous. Il y a de nombreuses traces dans le secteur...

Début du sangle de Bellefont, le plus haut dans ce versant.

Début du sangle de Bellefont, le plus haut dans ce versant.

L'Aup du Seuil apparaît au centre. À droite, l'inévitable mont Blanc.

L'Aup du Seuil apparaît au centre. À droite, l'inévitable mont Blanc.

Le sangle de Bellefont roussi par l'automne.

Le sangle de Bellefont roussi par l'automne.

Arrivée en vue de la superbe dalle sous le sommet. C'est en montant juste avant que l'on peut atteindre directement le Dôme de Bellefont par un passage désormais bien tracé.

Arrivée en vue de la superbe dalle sous le sommet. C'est en montant juste avant que l'on peut atteindre directement le Dôme de Bellefont par un passage désormais bien tracé.

Cette dalle de calcaire est si pure qu'on ne peut la manquer. Quelques gradins faciles permettent de franchir la première barre.

Cette dalle de calcaire est si pure qu'on ne peut la manquer. Quelques gradins faciles permettent de franchir la première barre.

Pour aller à l'arête nord, il faut continuer encore une quinzaine de minutes sur le sangle.

Pour aller à l'arête nord, il faut continuer encore une quinzaine de minutes sur le sangle.

Au-dessus de la combe Barbouse.

Au-dessus de la combe Barbouse.

Les premières petites difficultés de l'arête nord.

Les premières petites difficultés de l'arête nord.

Il s'agit en fait d'un amas d'énormes blocs entassés les uns sur les autres.

Il s'agit en fait d'un amas d'énormes blocs entassés les uns sur les autres.

La fin de la première partie.

La fin de la première partie.

Là, on s'amuse, parce que ça passe tranquillement dans le couloir à gauche.

Là, on s'amuse, parce que ça passe tranquillement dans le couloir à gauche.

Avant le sommet, une pelouse paradisiaque nous attendait, loin de la foule qui se presse au col et au Dôme de Bellefont..

Avant le sommet, une pelouse paradisiaque nous attendait, loin de la foule qui se presse au col et au Dôme de Bellefont..

L'arête nord vue du sommet, après un dernier ressaut en 3.

L'arête nord vue du sommet, après un dernier ressaut en 3.

Retour par le col de Bellefont.

Retour par le col de Bellefont.

Du col de Bellefont, l'arête nord que nous venons de gravir (voir tracé sur photo suivante).

Du col de Bellefont, l'arête nord que nous venons de gravir (voir tracé sur photo suivante).

Le Dôme de Bellefont par le sangle homonyme et l'arête nord
Descente par les lacets sur la cabane, devant la Lance de Malissard. Les parapentes ont largement investi les lieux.

Descente par les lacets sur la cabane, devant la Lance de Malissard. Les parapentes ont largement investi les lieux.

À voir également sur ce blog dans le même secteur :

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article