Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Le Plat de la Selle

Je n'ai pu résister à publier cette petite balade, si belle avec les couleurs de l'automne en Oisans. Le chemin qui monte de Pré Clot (env. 1,5 km après Saint-Christophe-en-Oisans en allant vers la Bérarde), est un des plus réguliers et des mieux tracés que je connaisse. Je l'avais déjà fait pour gravir l'aiguille du Plat de la Selle par la voie Cordier en 1999, alors qu'il venait d'être retaillé sous l'impulsion d'un maire historique de Saint-Christophe qui s'était mis en tête de restaurer ce qu'il appelait les sentiers d'alpinistes : Xavier Charpe, et il semble bien entretenu depuis. On gravit ainsi 1000 mètres sans effort, parce qu'il n'y a jamais le moindre raidillon ni escarpement. De l'anti-sombarderie en somme (-;

Après le somptueux plat de la Selle, que les moutons venaient de quitter, le sentier de descente sur Saint-Christophe est plus accidenté et raide, et parfois même un peu vertigineux dans sa partie médiane, mais ça reste gentillet. Associé aux vues sur les grands sommets de l'Oisans (Lauranoure, la Muzelle, les Arias, les Fétoules), cette descente est spectaculaire. Je pense que sur l'ensemble du circuit, le record du nombre de lacets est largement battu.

Le point de départ est à Pré Clot entre ses quelques maisons, mais le panneau précise 2 h 20 pour le Plat de la selle, alors qu'il faut 2 h 40, ce qu'indique un autre panneau situé... 20 mn après. Ils ont dû être inversés. On part de 1556 m et on arrive à 2555 m au Plat où se trouve un panneau. Là, il faut 1 h 30 pour descendre aux Prés au-dessus de St-Chris. Dès qu'on arrive sur la piste à 1635 m, prendre à gauche un chemin indiqué Pré Clot (+ 30 mn). C'est tout simple, mais de temps en temps, ça ne fait pas de mal.

Départ à Pré Clot, mon lieu préféré dans le Vénéon.

Départ à Pré Clot, mon lieu préféré dans le Vénéon.

Petit détour de 5 mn au hameau de Champébran, bien restauré, mais désert en cette saison.

Petit détour de 5 mn au hameau de Champébran, bien restauré, mais désert en cette saison.

On peut voir plusieurs petits moulinets comme celui-ci aux alentours de Champébran.

On peut voir plusieurs petits moulinets comme celui-ci aux alentours de Champébran.

Les dalles de la Marsare, devenue une falaise d'escalade bien équipée depuis quelques années.

Les dalles de la Marsare, devenue une falaise d'escalade bien équipée depuis quelques années.

Le sentier est on ne peut plus régulier. À droite, le vallon de la Mariande et les Arias.

Le sentier est on ne peut plus régulier. À droite, le vallon de la Mariande et les Arias.

Vue sur Saint-Christophe. Au fond, les Deux Alpes dominées par le sommet de Pied Moutet.

Vue sur Saint-Christophe. Au fond, les Deux Alpes dominées par le sommet de Pied Moutet.

En montant, on commence à apercevoir le sommet de Lauranoure au-dessus de l'Alpe du Pin.

En montant, on commence à apercevoir le sommet de Lauranoure au-dessus de l'Alpe du Pin.

Vers 2400 m, l'aiguille du Plat de la Selle apparaît enfin.

Vers 2400 m, l'aiguille du Plat de la Selle apparaît enfin.

Le surprenant plat de la Selle, étonnant par son étendue. En face, Lauranoure et la Muzelle.

Le surprenant plat de la Selle, étonnant par son étendue. En face, Lauranoure et la Muzelle.

Début de la descente sous l'aiguille du Plat de la Selle à gauche (3596 m) et la Tête de la Marsare à droite (3118 m).

Début de la descente sous l'aiguille du Plat de la Selle à gauche (3596 m) et la Tête de la Marsare à droite (3118 m).

Après les grandes étendues dégagées du Plat, on traverse une surprenante plantation de pins anti-avalanches.

Après les grandes étendues dégagées du Plat, on traverse une surprenante plantation de pins anti-avalanches.

Après la plantation, le chemin devient plus raide et accidenté. En bas, on aperçoit Saint-Christophe.

Après la plantation, le chemin devient plus raide et accidenté. En bas, on aperçoit Saint-Christophe.

Descente spectaculaire face à la Toura (2885 m) qui se dresse de l'autre côté du vallon de la Selle.

Descente spectaculaire face à la Toura (2885 m) qui se dresse de l'autre côté du vallon de la Selle.

Lauranoure passe dans l'ombre, alors que nous profitons du soleil.

Lauranoure passe dans l'ombre, alors que nous profitons du soleil.

Des Prés de St-Chris, virage à gauche pour retourner directement à Pré Clot par un chemin magnifique au début. À droite le Bec du Canard et les Arias (3402 m).

Des Prés de St-Chris, virage à gauche pour retourner directement à Pré Clot par un chemin magnifique au début. À droite le Bec du Canard et les Arias (3402 m).

Et pour finir, belle vision vespérale de la Tête des Fétoules (3359 m, à droite). À gauche, on voit la petite paroi de la Tête de l'Ours où j'avais ouvert une voie facile en 1980 sur du beau granit. Mais comme il faut 6 h d'approche, elle est tombée dans l'oubli.

Et pour finir, belle vision vespérale de la Tête des Fétoules (3359 m, à droite). À gauche, on voit la petite paroi de la Tête de l'Ours où j'avais ouvert une voie facile en 1980 sur du beau granit. Mais comme il faut 6 h d'approche, elle est tombée dans l'oubli.

Depuis le chemin de descente, on voit bien le sommet de Pied Moutet, sur lequel j'avais trouvé une voie originale et sauvage. À voir en cliquant sur le lien ci-dessous :

Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article