Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Presles : la vire du Fou

Le Fou qui repeint son plafond, vieille histoire drôle immortalisée par Gotlib (accroche-toi au pinceau, j'enlève l'échelle !), est le nom que j'avais donné à une voie d'escalade que notre bande de Grenoblois avait ouverte en 1978 et qui traverse entre les deux étages d'un grand toit jaune visible de loin. L'itinéraire présenté ici, s'il se contente de rester sur la vire en dessous, n'en est pas moins impressionnant et un peu technique, sans toutefois relever de l'escalade. Il s'agit d'une des vires les plus esthétiques que l'on puisse parcourir dans la région, où l'on trouvera peu d'autres trottoirs en plein vide aussi nets et propres. C'est la plus belle section de la vire médiane des falaises de Presles, qui court sur près de 5 km au milieu de 200 à 300 mètres de vide, malheureusement avec beaucoup de discontinuité. C'est l'occasion de flirter avec ce monde vertical, colonisé depuis les années 1970 par les grimpeurs qui y ont ouvert près de 400 voies, et qui est devenu une référence internationale.

Le site, très bas en altitude (entre 400 et 700 m) et très bien exposé, reste praticable toute l'année. Il est même conseillé d'y aller plutôt en dehors des périodes chaudes.

Des guides du Vercors proposent la vire du Fou à leur programme. 

Le parcours peut se compléter par la mini-ferrata de Balme Étrange et la visite d'un certain nombre de grottes faciles d'accès (pour Balme Rousse, se référer à  Vercors secret).

Tous les détails utiles par simple clic sur le lien PDF ci-dessous :  

Presles : la vire du Fou
Les falaises de Presles vues de Pont-en-Royans. La vire du Fou est bien visible au centre, à gauche d'une grande tache jaune.

Les falaises de Presles vues de Pont-en-Royans. La vire du Fou est bien visible au centre, à gauche d'une grande tache jaune.

Arrivée sur la vire du Fou.

Arrivée sur la vire du Fou.

La vire des vires. Au fond, la clue de Pont-en-Royans.

La vire des vires. Au fond, la clue de Pont-en-Royans.

Heureusement, les points permettant de s'assurer sont nombreux.

Heureusement, les points permettant de s'assurer sont nombreux.

E pericoloso sporgersi.

E pericoloso sporgersi.

Dans la grotte sans nom située sur le parcours de la vire du Fou.

Dans la grotte sans nom située sur le parcours de la vire du Fou.

Départ du rappel au bout de la vire.

Départ du rappel au bout de la vire.

Le grand rappel : près de 50 m en plein vide.

Le grand rappel : près de 50 m en plein vide.

Après le grand rappel, retour par Pierrot Beach vers la petite via ferrata.

Après le grand rappel, retour par Pierrot Beach vers la petite via ferrata.

La petite via ferrata qui mène de Pierrot Beach à la vire de Balme Étrange.

La petite via ferrata qui mène de Pierrot Beach à la vire de Balme Étrange.

Sortie de la ferrata.

Sortie de la ferrata.

Après la petite ferrata, la vire de Balme Étrange, face au toit des Lyonnais.

Après la petite ferrata, la vire de Balme Étrange, face au toit des Lyonnais.

L'étrange entrée... de la balme Étrange.

L'étrange entrée... de la balme Étrange.

L'énorme coulée stalagmitique à l'intérieur de la balme Étrange.

L'énorme coulée stalagmitique à l'intérieur de la balme Étrange.

La calcite prise dans les gouttelettes brille comme de l'or à la lueur de nos frontales.

La calcite prise dans les gouttelettes brille comme de l'or à la lueur de nos frontales.

Par grand froid, l'entrée labyrinthique de la balme Étrange est propice à l'éclosion de ces phallus de glace, sans doute en raison des courants d'air..

Par grand froid, l'entrée labyrinthique de la balme Étrange est propice à l'éclosion de ces phallus de glace, sans doute en raison des courants d'air..

Lors de la descente, on passe devant l'entrée de la grotte Chevaline.

Lors de la descente, on passe devant l'entrée de la grotte Chevaline.

Et la même grotte Chevaline ornée de chandelles de glace en hiver.

Et la même grotte Chevaline ornée de chandelles de glace en hiver.

Si l'on a une lampe, cela vaut le coup de pénétrer quelques dizaines de mètres (très facile) dans la grotte Chevaline jusqu'au siphon, lequel communique avec la grotte visitable de Couffin, la liaison restant évidemment réservée aux plongeurs.

Si l'on a une lampe, cela vaut le coup de pénétrer quelques dizaines de mètres (très facile) dans la grotte Chevaline jusqu'au siphon, lequel communique avec la grotte visitable de Couffin, la liaison restant évidemment réservée aux plongeurs.

Il serait dommage de ne pas rendre visite à la grotte de Couffin, l'une des plus belles d'Europe avec ses fistuleuses, longs macaroni de calcite creux qui peuvent dépasser deux mètres.

Il serait dommage de ne pas rendre visite à la grotte de Couffin, l'une des plus belles d'Europe avec ses fistuleuses, longs macaroni de calcite creux qui peuvent dépasser deux mètres.

À 5 minutes de la grotte visitable de Couffin, le lac à l'entrée de la grotte de Gournier.

À 5 minutes de la grotte visitable de Couffin, le lac à l'entrée de la grotte de Gournier.

Juste après la grotte, la cascade de tuf de Gournier.

Juste après la grotte, la cascade de tuf de Gournier.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Roméo Feugier 24/03/2019 09:37

Tiens tiens, lorsque j' ai parcouru le haut des falaises de Presles, j' ai bien vu cette longue vire en travers de la falaise, et je me disait bien qu' il devait y avoir moyen d'y accéder ! Je sens que je vais très bientôt aller y faire un tour !