Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Sardaigne : la côte nord

La Sardaigne perturbe depuis quelques années ma tranquillité d'esprit. Il existait donc en Europe une telle sauvagerie avec des reliefs et des couleurs dignes d'une autre planète ! Il m'a fallu plusieurs voyages pour en prendre toute la mesure, et je vais progressivement livrer sur ce blog quelques pistes pour ceux qui ne se contentent pas des cartes postales touristiques. Je commence doucement avec la côte nord, qui est facile d'accès et très connue, mais offre l'un des plus étonnants paysages de Méditerranée. Encore faut-il chercher un peu et se faufiler dans les coins et les recoins pour en tirer toute la quintessence.

Au capo Testa, les sentes sont nombreuses et aucun itinéraire pour découvrir le site n'est imposé. On suit son instinct sans être jamais déçu.

Au capo Testa, les sentes sont nombreuses et aucun itinéraire pour découvrir le site n'est imposé. On suit son instinct sans être jamais déçu.

Satin de granit.

Satin de granit.

Artemisia et griffes de sorcière, en masse sur la côte.

Artemisia et griffes de sorcière, en masse sur la côte.

Un escalier permet d'aller sur ce qui semble être un ancien poste de guet, ou un phare ?...

Un escalier permet d'aller sur ce qui semble être un ancien poste de guet, ou un phare ?...

Sardaigne : la côte nord
Sardaigne : la côte nord
Sardaigne : la côte nord
Sardaigne : la côte nord
Sardaigne : la côte nord
La gargouille.

La gargouille.

Sardaigne : la côte nord
Ici vit une communauté hippie depuis de nombreuses années. Ils ont leurs codes... et leurs totems.

Ici vit une communauté hippie depuis de nombreuses années. Ils ont leurs codes... et leurs totems.

Nous avons longuement discuté avec l'un d'entre eux, qui a construit comme les autres sa cabane à l'écart du monde. Pour se nourrir, ils marchent 5 km vers Santa-Teresa et récoltent les produits soi-disants périmés de notre société de consommation hyper-gâtée.

Nous avons longuement discuté avec l'un d'entre eux, qui a construit comme les autres sa cabane à l'écart du monde. Pour se nourrir, ils marchent 5 km vers Santa-Teresa et récoltent les produits soi-disants périmés de notre société de consommation hyper-gâtée.

Reliefs hallucinants.

Reliefs hallucinants.

Plus à l'est, vers Palau, l'ours de granit a donné son nom au Capo d'Orso. Son accès est payant et très réglementé, mais les aménageurs n'ont même pas été foutus de faire un chemin vers le point de vue permettant de faire cette photo, pourtant classique.

Plus à l'est, vers Palau, l'ours de granit a donné son nom au Capo d'Orso. Son accès est payant et très réglementé, mais les aménageurs n'ont même pas été foutus de faire un chemin vers le point de vue permettant de faire cette photo, pourtant classique.

L'orso vu par dessous.

L'orso vu par dessous.

L'orso vu d'un promontoire difficilement accessible.

L'orso vu d'un promontoire difficilement accessible.

Plus à l'ouest, Costa Paradiso est un complexe touristique unique en son genre. Les maisons construites avec le granit local s'intègrent parfaitement dans le paysage et le respectent. Les sentiers qui partent d'un côté ou de l'autre restent sauvages et escarpés.

Plus à l'ouest, Costa Paradiso est un complexe touristique unique en son genre. Les maisons construites avec le granit local s'intègrent parfaitement dans le paysage et le respectent. Les sentiers qui partent d'un côté ou de l'autre restent sauvages et escarpés.

Le granit rose de Costa Paradiso est l'occasion d'une petite randonnée riche en émotions.

Le granit rose de Costa Paradiso est l'occasion d'une petite randonnée riche en émotions.

Certains passages demandent quelques rudiments d'escalade.

Certains passages demandent quelques rudiments d'escalade.

Après nos errements sur la Costa Paradiso, nous sommes tombés un peu par hasard sur cette maison-dôme. Je savais qu'elle existait grâce à un ouvrage local expliquant que deux monstres sacrés du cinéma italien - Monica Vitti et Michelangelo Antonioni - l'avaient fait construire et avaient failli y vivre. L'architecte Dante Bini venait d’inventer la « Binishell », un dôme de béton projeté sur un ballon gonflable. Cette « Cupola » fut terminée en 1969, alors que le couple mythique venait de se séparer.

Après nos errements sur la Costa Paradiso, nous sommes tombés un peu par hasard sur cette maison-dôme. Je savais qu'elle existait grâce à un ouvrage local expliquant que deux monstres sacrés du cinéma italien - Monica Vitti et Michelangelo Antonioni - l'avaient fait construire et avaient failli y vivre. L'architecte Dante Bini venait d’inventer la « Binishell », un dôme de béton projeté sur un ballon gonflable. Cette « Cupola » fut terminée en 1969, alors que le couple mythique venait de se séparer.

La cupola est ouverte et reste en bon état plus de trente ans après son abandon. Oui, nous avons posé notre modeste fessier dans les fauteuils de Monica Vitti et Michelangelo Antonioni ! Merci aux vandales qui, d'habitude, taguent et cassent tout, d'avoir respecté la mémoire de ces deux monstres sacrés du cinéma italien.

La cupola est ouverte et reste en bon état plus de trente ans après son abandon. Oui, nous avons posé notre modeste fessier dans les fauteuils de Monica Vitti et Michelangelo Antonioni ! Merci aux vandales qui, d'habitude, taguent et cassent tout, d'avoir respecté la mémoire de ces deux monstres sacrés du cinéma italien.

Sardaigne : la côte nord

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Joel 10/04/2019 12:35

Je suis allé en Sardaigne à bord d’un camping-car. C’est ma femme qui a souhaité que j’investisse dans une caravane comme elle avait envie de road-trip. Évidemment, j’ai eu de la chance en tombant sur une offre et aussi d'obtenir du soutien grâce à une simulation d’emprunt sur https://www.sofinco.fr/simulation-credit.htm . Nous sommes tout de suite partis en vadrouille après avoir reçu notre camping-car. La Sardaigne nous a beaucoup émerveillés, mais je me rends compte que nous nous sommes limités à des endroits vraiment accessibles, surtout depuis que j’ai consulté votre blog.

Pascal Sombardier 14/04/2019 10:40

Bonjour et merci de votre intérêt. En ce qui concerne la Sardaigne, qui reste peu connue des Français, je pense qu'il s'agit d'un des plus grands terrains d'aventure d'Europe. J'y suis allé plusieurs fois, mais il me faudrait plusieurs vies pour en épuiser les possibilités (comme pour beaucoup d'autres choses d'ailleurs...). Je dois y retourner prochainement pour rendre visite à quelques-unes des plus grandes arches d'Europe, mais ce pays est si âpre, complexe et mystérieux qu'il faut beaucoup de préparation. En