Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Perrellier : arête SE et Ranc Fagneau

J'ai déjà présenté ce petit sommet récemment sur mon blog (par le balcon ouest). Depuis, en farfouinant un peu avec Laurent Jacquet, nous y avons trouvé d'autres pépites, notamment en poursuivant l'arête sud-est dont je connaissais le début depuis longtemps pour être allé dans la belle face sud-ouest. Je ne pensais pas que l'intégralité de cette arête pouvait constituer un parcours aussi aérien et ludique, rendu même agréable par un léger défrichage. Les randonneurs et chasseurs locaux passent apparemment là depuis longtemps, et cette arête donne d'ailleurs accès à une vire - un "ranc" comme on dit ici -  assez large et bien tracée. La grande baume qui se trouve à son autre extrémité est de toute beauté. En débouchant dans la forêt juste après, nous sommes tombés sur un panneau artisanal indiquant "Rang Fagneau", nom que j'ai retenu ici en attendant d'éventuelles infos supplémentaires. 

Remarquant que, de ce panneau, on n'était qu'à quelques minutes du parcours du balcon ouest, j'ai alors imaginé une grande boucle enchaînant l'arête SE, le Ranc Fagneau, le balcon ouest, la petite crête sud et les crêtes sommitales du Perrellier. Un itinéraire sportif original, varié, ludique et très esthétique.

Topo détaillé par simple clic sur le doc PDF.PERRELLIER-ARÊTE SUD-EST ET RANC FAGNEAU ci-dessous :

Le Perrellier vu de La Balme-de-Rencurel. Voir la photo suivante avec les tracés.

Le Perrellier vu de La Balme-de-Rencurel. Voir la photo suivante avec les tracés.

Perrellier : arête SE et Ranc Fagneau
En rouge, le circuit proposé par l’arête SE, le Ranc Fagneau et le Balcon Ouest. En jaune, la variante acrobatique de la petite crête sud. En violet, la vire médiane de la face sud-ouest.

En rouge, le circuit proposé par l’arête SE, le Ranc Fagneau et le Balcon Ouest. En jaune, la variante acrobatique de la petite crête sud. En violet, la vire médiane de la face sud-ouest.

Bordant la très raide face sud-ouest, la belle arête sud-est vue de la route en face (liaison Goule Noire - Saint-Julien).

Bordant la très raide face sud-ouest, la belle arête sud-est vue de la route en face (liaison Goule Noire - Saint-Julien).

L'arête sud-est vue de la basse Valette, point de départ de cette grande boucle.

L'arête sud-est vue de la basse Valette, point de départ de cette grande boucle.

De nombreux passages rocheux, mais finalement sans grande difficulté vu la taille des prises.

De nombreux passages rocheux, mais finalement sans grande difficulté vu la taille des prises.

Départ au-dessus de la vire médiane. La falaise à gauche est d'une verticalité absolue (photo Laurent Jacquet).

Départ au-dessus de la vire médiane. La falaise à gauche est d'une verticalité absolue (photo Laurent Jacquet).

Ces passages, bien que raides, s'avèrent être d'une facilité déconcertante vu la prolifération des prises dans du bon rocher.

Ces passages, bien que raides, s'avèrent être d'une facilité déconcertante vu la prolifération des prises dans du bon rocher.

Au fond, La Balme-de-Rencurel (photo Laurent Jacquet).

Au fond, La Balme-de-Rencurel (photo Laurent Jacquet).

Derniers ressauts délicats peu avant l'arrivée sur le Ranc Fagneau (photo Laurent Jacquet).

Derniers ressauts délicats peu avant l'arrivée sur le Ranc Fagneau (photo Laurent Jacquet).

Arrivée sous le pilier infranchissable au sommet de l'arête SE. Le Ranc Fagneau part à gauche (photo Laurent Jacquet).

Arrivée sous le pilier infranchissable au sommet de l'arête SE. Le Ranc Fagneau part à gauche (photo Laurent Jacquet).

Début du Ranc Fagneau.

Début du Ranc Fagneau.

La vire bien dégagée du Ranc Fagneau (photo Laurent Jacquet).

La vire bien dégagée du Ranc Fagneau (photo Laurent Jacquet).

Sous la grande baume du Ranc Fagneau (photo Laurent Jacquet).

Sous la grande baume du Ranc Fagneau (photo Laurent Jacquet).

Après avoir évité les dalles de la baume par un petit crochet dans les buis à gauche, on arrive au-dessus d'un goulet généralement rempli de glaise. Pour le descendre, une corde de 30 m sera la bienvenue.

Après avoir évité les dalles de la baume par un petit crochet dans les buis à gauche, on arrive au-dessus d'un goulet généralement rempli de glaise. Pour le descendre, une corde de 30 m sera la bienvenue.

Après le Ranc, on débouche dans la forêt où l'on tombe sur ce petit panneau. Rang ou Ranc ? Le terme ranc est plus usité dans la région (ex : pas du Ranc à Choranche).

Après le Ranc, on débouche dans la forêt où l'on tombe sur ce petit panneau. Rang ou Ranc ? Le terme ranc est plus usité dans la région (ex : pas du Ranc à Choranche).

Du panneau, on peut redescendre directement, ou poursuivre par le balcon ouest et ses promontoires (ici, sur cette photo de Laurent Jacquet, on est sous le premier promontoire).

Du panneau, on peut redescendre directement, ou poursuivre par le balcon ouest et ses promontoires (ici, sur cette photo de Laurent Jacquet, on est sous le premier promontoire).

On reprend ensuite le parcours du Balcon ouest.

On reprend ensuite le parcours du Balcon ouest.

Variante de la petite crête sud

Plutôt que de remonter le couloir de l'étrave, je conseille de faire ce crochet par la petite crête sud. C'est plus vertigineux et acrobatique bien sûr, mais cela reste assez facile et c'est surtout ttrès esthétique. Les détails sont donnés dans le topo PDF et sur la carte (tracé jaune).

 Sur la petite crête sud. L'étrave jaune est ici bien visible à gauche (photo Laurent Jacquet).

Sur la petite crête sud. L'étrave jaune est ici bien visible à gauche (photo Laurent Jacquet).

Sur la crête sud. Au fond, les Rochers de Chalimont.

Sur la crête sud. Au fond, les Rochers de Chalimont.

Une crête plus impressionnante que difficile.

Une crête plus impressionnante que difficile.

 De la petite crête sud qui borde le couloir de l'étrave (à gauche), on voit les Rochers de Gonson (à droite). (Photo Laurent Jacquet)

De la petite crête sud qui borde le couloir de l'étrave (à gauche), on voit les Rochers de Gonson (à droite). (Photo Laurent Jacquet)

Dans le riant vallon du retour, on peut observer quelques ruines, ainsi que des charbonnières. Dans un grand champ sur la gauche se trouve cette curieuse borne sans doute dédiée à la mémoire de bûcherons ou de charbonniers italiens. On peut y lire : "Maurizio Nathan, Giorgio Montefior, 29/10/1932".

Dans le riant vallon du retour, on peut observer quelques ruines, ainsi que des charbonnières. Dans un grand champ sur la gauche se trouve cette curieuse borne sans doute dédiée à la mémoire de bûcherons ou de charbonniers italiens. On peut y lire : "Maurizio Nathan, Giorgio Montefior, 29/10/1932".

________________________________

La vire médiane de la face sud-ouest (à ne pas mettre entre toutes les mains)

Cette falaise sud-ouest est si lisse et si belle qu’elle s’impose au regard quand on se trouve dans les environs de La Balme-de-Rencurel. Elle avait déjà attiré quelques grimpeurs, mais dans un cercle assez confidentiel. C’est en rendant visite à ces quelques voies (concentrées sur la partie droite) que j’avais poursuivi jusqu’à l’autre extrémité de la vire médiane, où j’avais trouvé des cordes fixes déjà bien vieillies permettant d’en descendre. Lors d’une seconde visite, j’avais préféré tirer deux rappels (45 et 35 m - rééquipés en février 2021) plutôt que de me pendre sur ces antiquités… La vire est équipée de spits, mais malheureusement encombrée par les buis sur deux portions. La pyrale en viendra peut-être à bout un jour… Cette petite fantaisie (en pointillés violets sur la carte) s’adresse à des montagnards avertis et équipés. Grande exposition avec quelques passages techniques. Corde de 2 x 50 mètres, baudrier, casque, 5 ou 6 dégaines pour s’assurer dans les passages les plus expos (notamment la rampe descendante avant les rappels). Voir photo avec tracés à la fin de ce doc. Le topo de l'approche est donné dans celui de l'arête SE, puisqu'on emprunte celle-ci jusqu'à mi-hauteur. Je le remets donc ci-dessous en PDF :

La belle face sud-ouest vue de la route située en face, qui relie le pont de la Goule Noire à Saint-Julien. Voir même photo avec tracés en fin de page.

La belle face sud-ouest vue de la route située en face, qui relie le pont de la Goule Noire à Saint-Julien. Voir même photo avec tracés en fin de page.

Le début de la vire est repérable par la corde fixe des grimpeurs qui descendent de là en rappel dans les voies.

Le début de la vire est repérable par la corde fixe des grimpeurs qui descendent de là en rappel dans les voies.

Cath et Raf sur la vire médiane de la face sud-ouest.

Cath et Raf sur la vire médiane de la face sud-ouest.

Il est indispensable de s'assurer, surtout dans cette petite descente avant les rappels.

Il est indispensable de s'assurer, surtout dans cette petite descente avant les rappels.

Perrellier : arête SE et Ranc Fagneau
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article