Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Grande Diagonale de la Bourne

Balcon de la Goule Noire - cascade et Bastion des Rages

(en option : grotte Roche, grotte Favot, Balme Noire)

Devant la grotte Roche. C'est à ce niveau que l'on peut traverser la Bourne et aller sous les énormes surplombs en face, début de notre diagonale.

Devant la grotte Roche. C'est à ce niveau que l'on peut traverser la Bourne et aller sous les énormes surplombs en face, début de notre diagonale.

Voici une combinaison qui m'a donné du fil à retordre durant plusieurs années, non de manière continue bien sûr, mais ponctuellement, de prospections en découvertes et de déductions en errances successives. En traversant la Bourne, j'avais déjà été surpris de trouver des ruines et un sentier qui s'échappait vers l'aval en surplombant le torrent de façon spectaculaire, et j'en avais parlé succinctement  dans Vercors secret. Mais en réfléchissant, je me suis dit que s'il y avait ici des habitants, ils devaient forcément communiquer par le pas des Rages avec ceux de la Haute-Valette, hameau assez important à l'époque et situé sur le plateau au-dessus (sachant qu'il n'y avait pas de route dans les gorges). Alors, j'ai cherché le chemin qui servait à cette liaison, et je l'ai trouvé, en descente, car il est totalement invisible depuis le bas. Sans doute très parcouru autrefois, mais oublié depuis plusieurs décennies, il rejoint effectivement le classique sentier du pas des Rages, non loin de sa cascade. À gauche de cette dernière, j'avais déjà remonté plusieurs fois un improbable bastion rocheux exposé, mais dont l'ascension se déroule dans une ambiance assez extraordinaire. Je le propose également, car il me semble constituer le point d'orgue de cette Grande Diagonale. C'est la combinaison de tout cela que je livre aujourd'hui, avec cette petite précision : chaque partie étant faisable séparément, il s'agit d'un itinéraire "à la carte", donc aussi bien destiné à des randonneurs traditionnels qu'à des alpinistes ou à des spéléos selon les choix qu'ils feront. Parmi les options se trouvent quelques-unes des plus belles grottes du Vercors : grotte Roche, grotte Favot, Balme Noire... Tout est dans le topo PDF.BOURNE-GRANDE DIAGONALE consultable par simple clic sur le lien ci-dessous :  

En rouge, la Grande Diagonale. En vert, le sentier de la grotte Favot. En violet, le sentier du pas des Rages. En jaune, le retour par la Haute Valette. En bleu, le retour de la Balme Noire au pont de Valchevrière.

En rouge, la Grande Diagonale. En vert, le sentier de la grotte Favot. En violet, le sentier du pas des Rages. En jaune, le retour par la Haute Valette. En bleu, le retour de la Balme Noire au pont de Valchevrière.

Les grands surplombs de la Bourne, important centre d'entraînement de cordistes, ce qui explique toutes ces cordes qui pendent.

Les grands surplombs de la Bourne, important centre d'entraînement de cordistes, ce qui explique toutes ces cordes qui pendent.

La grotte Roche, située juste sous la route. Un panneau du Parc se trouvant dans l'entrée explique le développement de la cavité et ses caractéristiques. Pour aller au-delà, il faut des compétences et du matériel. On peut trouver facilement des encadrements professionnels sur le plateau (voir détails à la fin de cette page ou sur le doc PDF).

La grotte Roche, située juste sous la route. Un panneau du Parc se trouvant dans l'entrée explique le développement de la cavité et ses caractéristiques. Pour aller au-delà, il faut des compétences et du matériel. On peut trouver facilement des encadrements professionnels sur le plateau (voir détails à la fin de cette page ou sur le doc PDF).

Devant la grotte Roche, il est assez simple de traverser la Bourne sur de grands blocs plats, du moins en basses eaux (à ne pas tenter lors d'une crue).

Devant la grotte Roche, il est assez simple de traverser la Bourne sur de grands blocs plats, du moins en basses eaux (à ne pas tenter lors d'une crue).

Un accès un peu acrobatique, mais l'endroit est magique.

Un accès un peu acrobatique, mais l'endroit est magique.

Ce site fut apparemment habité si l'on en juge par quelques ruines disséminées dans les arbres et sous les surplombs. Parmi elles, un étrange mur encadre l'entrée d'une grotte qui se prolonge sur près de 300 mètres malheureusement très boueux.

Ce site fut apparemment habité si l'on en juge par quelques ruines disséminées dans les arbres et sous les surplombs. Parmi elles, un étrange mur encadre l'entrée d'une grotte qui se prolonge sur près de 300 mètres malheureusement très boueux.

Cette vire est munie d'un chemin qui domine la Bourne de près de 100 mètres. Avant la construction de la route, c'était sans doute le seul accès à ces habitations.

Cette vire est munie d'un chemin qui domine la Bourne de près de 100 mètres. Avant la construction de la route, c'était sans doute le seul accès à ces habitations.

Ce chemin traverse puis descend en direction de La Balme-de-Rencurel, mais une ramification continue à traverser vers le pas des Rages en passant sous la grotte Favot.

Ce chemin traverse puis descend en direction de La Balme-de-Rencurel, mais une ramification continue à traverser vers le pas des Rages en passant sous la grotte Favot.

On peut aller voir l'entrée de la grotte Favot en montant quelques minutes sur son sentier d'accès, que l'on croise, mais il faut savoir qu'il existe deux entrées. La première (ci-dessus) n'est qu'une antichambre. Pour aller à la véritable entrée, il faut marcher à quatre pattes sur plus de 20 mètres dans un tunnel.

On peut aller voir l'entrée de la grotte Favot en montant quelques minutes sur son sentier d'accès, que l'on croise, mais il faut savoir qu'il existe deux entrées. La première (ci-dessus) n'est qu'une antichambre. Pour aller à la véritable entrée, il faut marcher à quatre pattes sur plus de 20 mètres dans un tunnel.

La vraie entrée de la grotte Favot se présente comme une énorme conduite forcée. Sans corde, il ne faut pas aller plus loin que le personnage sur la photo, car on risque de dévaler le toboggan sur plus de 100 mètres. Des accidents graves se sont déjà produits ici.

La vraie entrée de la grotte Favot se présente comme une énorme conduite forcée. Sans corde, il ne faut pas aller plus loin que le personnage sur la photo, car on risque de dévaler le toboggan sur plus de 100 mètres. Des accidents graves se sont déjà produits ici.

Après le Balcon de la Goule Noire, on arrive sur le chemin du pas des Rages, qui passe devant la cascade homonyme, rarement bien fournie en eau.

Après le Balcon de la Goule Noire, on arrive sur le chemin du pas des Rages, qui passe devant la cascade homonyme, rarement bien fournie en eau.

Cela relève plus de la douche que de la cascade, mais justement, s'il fait chaud, c'est mieux.

Cela relève plus de la douche que de la cascade, mais justement, s'il fait chaud, c'est mieux.

Séance de ionisation devant la cascade des Rages (photo Laurent Jacquet).

Séance de ionisation devant la cascade des Rages (photo Laurent Jacquet).

Spectacle rare pour cette cascade au débit généralement faible (photo Laurent Jacquet).

Spectacle rare pour cette cascade au débit généralement faible (photo Laurent Jacquet).

Ça mouille quand même...

Ça mouille quand même...

C'est au niveau de cette cascade que l'on a deux options : soit rentrer tranquillement par le pas des Rages (photo ci-dessus).

C'est au niveau de cette cascade que l'on a deux options : soit rentrer tranquillement par le pas des Rages (photo ci-dessus).

 Soit partir à gauche sur cette large vire boisée en direction du Bastion (photo Laurent Jacquet).

Soit partir à gauche sur cette large vire boisée en direction du Bastion (photo Laurent Jacquet).

À gauche, le Bastion des Rages que j'avais parcouru plusieurs fois par des passages trop exposés et dangereux pour oser en parler. Suite à la découverte des sentiers venant de la grotte Roche, je me suis dit qu'il constituait tout de même un couronnement idéal pour la Grande Diagonale. Avec quelques bouts de cordes fixes, cela devient fréquentable.

À gauche, le Bastion des Rages que j'avais parcouru plusieurs fois par des passages trop exposés et dangereux pour oser en parler. Suite à la découverte des sentiers venant de la grotte Roche, je me suis dit qu'il constituait tout de même un couronnement idéal pour la Grande Diagonale. Avec quelques bouts de cordes fixes, cela devient fréquentable.

Au bout de la vire boisée, un couloir raide monte jusqu'à cet énorme épicéa et à cette belle conque (photo Laurent Jacquet).

Au bout de la vire boisée, un couloir raide monte jusqu'à cet énorme épicéa et à cette belle conque (photo Laurent Jacquet).

C'est de là que part la vire d'accès au Bastion, assez exposée car au-dessus de surplombs bien rentrants (photo Laurent Jacquet).

C'est de là que part la vire d'accès au Bastion, assez exposée car au-dessus de surplombs bien rentrants (photo Laurent Jacquet).

Ici, mieux vaut avoir le pied sûr et le cœur bien accroché. Chute interdite !

Ici, mieux vaut avoir le pied sûr et le cœur bien accroché. Chute interdite !

De petits passages en escalade facile permettent de remonter les escarpements du Bastion (photo Laurent Jacquet).

De petits passages en escalade facile permettent de remonter les escarpements du Bastion (photo Laurent Jacquet).

Une dalle équipée constitue le dernier obstacle avant les gradins finaux.

Une dalle équipée constitue le dernier obstacle avant les gradins finaux.

La dalle équipée vue de dessous (photo Laurent Jacquet).

La dalle équipée vue de dessous (photo Laurent Jacquet).

Au sommet du Bastion des Rages (1250 m) se trouve une curieuse plate-forme taillée qui a dû servir à un projet de pylône (photo Laurent Jacquet).

Au sommet du Bastion des Rages (1250 m) se trouve une curieuse plate-forme taillée qui a dû servir à un projet de pylône (photo Laurent Jacquet).

Retour par le hameau ruiné de la Haute-Valette.

Retour par le hameau ruiné de la Haute-Valette.

Petit aller-retour à la Balme Noire avant la descente sur le pont de Valchevrière.

Petit aller-retour à la Balme Noire avant la descente sur le pont de Valchevrière.

La Grande Diagonale de la Bourne.

La Grande Diagonale de la Bourne.

––––––––––––––––––––––––––––––

La grotte Roche jusqu'à la grande stalagmite blanche (cette grotte se trouve au départ (P1) de la Grande Diagonale, sous la route - Détails à la fin du doc PDF.BOURNE-GRANDE DIAGONALE consultable en cliquant sur le lien ci-dessous)

 

L'entrée de la grotte Roche, défendue par une mare sans profondeur.

L'entrée de la grotte Roche, défendue par une mare sans profondeur.

Après un ramping pénible, on débouche dans une première salle concrétionnée. Attention à ne pas piétiner le sol en dehors des cordes de délimitation.

Après un ramping pénible, on débouche dans une première salle concrétionnée. Attention à ne pas piétiner le sol en dehors des cordes de délimitation.

La célèbre stalagmite blanche.

La célèbre stalagmite blanche.

Cette échelle est le départ d'un parcours souterrain complexe destiné aux spéléos confirmés et équipés.

Cette échelle est le départ d'un parcours souterrain complexe destiné aux spéléos confirmés et équipés.

Les fistuleuses du plafond autour de la grande stalagmite.

Les fistuleuses du plafond autour de la grande stalagmite.

––––––––––––––––––––––––––––––

La grotte Favot (cette grotte se trouve au dessus du Balcon de la Goule Noire et s'atteint en 15 minutes depuis celui-ci. Il est intéressant d'aller voir les fausse et vraie entrées, mais en aucun cas, il ne faut s'engager sans corde sur le toboggan glissant de la vraie, long d'une centaine de mètres, où des accidents se sont déjà produits - Détails à la fin du doc PDF.BOURNE-GRANDE DIAGONALE consultable en cliquant sur le lien ci-dessous).

La conduite forcée de l'entrée de la grotte Favot vue de dessous. Corde obligatoire !

La conduite forcée de l'entrée de la grotte Favot vue de dessous. Corde obligatoire !

La première salle, ornée de quelques belles concrétions.

La première salle, ornée de quelques belles concrétions.

L'énorme coulée stalagmitique située après la salle du gué. Haute de plus de trente mètres, elle peut se contourner et s'admirer par dessous. Il faut pour cela commencer par grimper ces marches taillées et descendre derrière.

L'énorme coulée stalagmitique située après la salle du gué. Haute de plus de trente mètres, elle peut se contourner et s'admirer par dessous. Il faut pour cela commencer par grimper ces marches taillées et descendre derrière.

Le petit lac derrière la coulée stalagmitique.

Le petit lac derrière la coulée stalagmitique.

Retour vers la lumière après les merveilles de l'ombre.

Retour vers la lumière après les merveilles de l'ombre.

––––––––––––––––––––––––––––––

Quelques liens utiles pour ce secteur des gorges de la Bourne

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article