Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Roc de Toulau : les vires ouest

Le Roc de Toulau se voit de très loin, car c'est l'un des seuls sommets qui émergent au milieu des plateaux du Vercors Sud. Il se dresse au-dessus de celui d'Ambel à l'est et du col de la Bataille à l'ouest. Le problème est que ces deux sites sont pris d'assaut dès les beaux jours au point qu'il est impossible de s'y garer. C'est pourquoi j'avais cherché un moyen de trouver un peu de calme et, dans Vercors secret, j'avais déjà présenté ces paisibles vires ouest qui constituent aussi l'un des plus beaux et des plus spectaculaires paysages du massif. Depuis, j'ai peaufiné le parcours pour véritablement éviter les abcès de fixation. Le départ proposé est à l'écart, ainsi que le retour par l'arête nord-est qui se termine sur de magnifiques tours rocheuses. On peut construire son itinéraire à la carte avec d'autres propositions que je fais ici, comme le pied des barres de la face ouest. Une chose est sûre : on ne sera pas déçu devant les merveilles rencontrées.

Topo détaillé par simple clic sur le doc PDF ci-dessous :

Le versant ouest du Roc de Toulau vu de la crête de la Sausse. On distingue les vires ouest entre les deux étages de tours rocheuses sous le sommet.

Le versant ouest du Roc de Toulau vu de la crête de la Sausse. On distingue les vires ouest entre les deux étages de tours rocheuses sous le sommet.

En rouge, le circuit le plus simple avec approche par la Ferme d’Ambel, les vires en face ouest  et retour par l’arête nord-est. En jaune, montée directe au col de Toulau (avec variante en vert clair depuis la Ferme d’Ambel). En violet, variante alpine de la traversée au pied des falaises ouest.

En rouge, le circuit le plus simple avec approche par la Ferme d’Ambel, les vires en face ouest et retour par l’arête nord-est. En jaune, montée directe au col de Toulau (avec variante en vert clair depuis la Ferme d’Ambel). En violet, variante alpine de la traversée au pied des falaises ouest.

Au-dessus du parking se dressent ce bel ensemble de tours rocheuses. Le retour par l'arête nord-est permet d'aller dessus.

Au-dessus du parking se dressent ce bel ensemble de tours rocheuses. Le retour par l'arête nord-est permet d'aller dessus.

Sur la piste qui traverse tout le versant est du Roc de Toulau. L'ambiance est forestière, mais surtout plus calme qu'à Gardiole.

Sur la piste qui traverse tout le versant est du Roc de Toulau. L'ambiance est forestière, mais surtout plus calme qu'à Gardiole.

Vision furtive du Saut de la Truite en contrebas.

Vision furtive du Saut de la Truite en contrebas.

La Ferme d'Ambel était le QG des résistants du Vercors Sud pendant la Seconde guerre. Elle fut brûlée par les Allemands puis reconstruite avant d'être transformée en refuge.

La Ferme d'Ambel était le QG des résistants du Vercors Sud pendant la Seconde guerre. Elle fut brûlée par les Allemands puis reconstruite avant d'être transformée en refuge.

Le plateau d'Ambel se caractérise par une faune et une flore abondantes. C'est une zone sensible où il faut se contenter de regarder.

Le plateau d'Ambel se caractérise par une faune et une flore abondantes. C'est une zone sensible où il faut se contenter de regarder.

Au col de Toulau, on voit à droite le chemin qui monte au sommet du Roc et qu'il faudra quitter pour traverser sous les yeux à gauche.

Au col de Toulau, on voit à droite le chemin qui monte au sommet du Roc et qu'il faudra quitter pour traverser sous les yeux à gauche.

Les yeux : deux grandes baumes évoquant un masque et marquant le début des vires ouest.

Les yeux : deux grandes baumes évoquant un masque et marquant le début des vires ouest.

Les chamois ont bien fait leur travail de traceurs.

Les chamois ont bien fait leur travail de traceurs.

Le début des vires. Éric est visible dessus. Cherchez.

Le début des vires. Éric est visible dessus. Cherchez.

Et la photo qu'il a dû faire de là où il se trouvait...

Et la photo qu'il a dû faire de là où il se trouvait...

Une large vire qui s'apparente plus aux sangles de Chartreuse qu'aux étroits trottoirs en plein vide que l'on trouve souvent en Vercors.

Une large vire qui s'apparente plus aux sangles de Chartreuse qu'aux étroits trottoirs en plein vide que l'on trouve souvent en Vercors.

Une succession de promontoires tous aussi attirants les uns que les autres.

Une succession de promontoires tous aussi attirants les uns que les autres.

Au fond, les gorges d'Omblèze.

Au fond, les gorges d'Omblèze.

En passant sous cette grotte, les derniers mètres avant de rejoindre le plateau facilement.

En passant sous cette grotte, les derniers mètres avant de rejoindre le plateau facilement.

Traversée du plateau sommital en direction du curieux dôme rocheux du sommet nord-est.

Traversée du plateau sommital en direction du curieux dôme rocheux du sommet nord-est.

L'arche du Roc de Toulau, petite, mais très esthétique, mérite un détour.

L'arche du Roc de Toulau, petite, mais très esthétique, mérite un détour.

Sur le sommet nord-est (1516 m), avant la descente.

Sur le sommet nord-est (1516 m), avant la descente.

Du sommet NE, vue sur le plateau et la facette nord (photo E. Babbini).

Du sommet NE, vue sur le plateau et la facette nord (photo E. Babbini).

Scialet encore rempli de neige fin mai.

Scialet encore rempli de neige fin mai.

Le versant est du Roc vu de la D 199 (voir légendes et tracés photo suivante).

Le versant est du Roc vu de la D 199 (voir légendes et tracés photo suivante).

Roc de Toulau : les vires ouest
Sur l'arête nord-est. Au fond à gauche, la vallée et le lac de Bouvante.

Sur l'arête nord-est. Au fond à gauche, la vallée et le lac de Bouvante.

Le sommet nord-est vu en descendant son arête.

Le sommet nord-est vu en descendant son arête.

Profond puits dominant la route peu avant l'extrémité des tours rocheuses.

Profond puits dominant la route peu avant l'extrémité des tours rocheuses.

Descente dans une curieuse forêt faite de petits arbres tout tordus.

Descente dans une curieuse forêt faite de petits arbres tout tordus.

Rencontre avec les restes d'une charbonnière dans la forêt (photo E. Babbini).

Rencontre avec les restes d'une charbonnière dans la forêt (photo E. Babbini).

Dernier coup d'œil sur le sommet nord-est depuis la D 199. On note à sa droite les tours rocheuses (au centre de la photo) qui marquent l'extrémité de l'arête nord-est par laquelle on est descendu.

Dernier coup d'œil sur le sommet nord-est depuis la D 199. On note à sa droite les tours rocheuses (au centre de la photo) qui marquent l'extrémité de l'arête nord-est par laquelle on est descendu.

Variante alpine au pied des falaises ouest

On peut s'amuser à longer le pied des barres rocheuses qui soutiennent les vires ouest. C'est très beau également et on peut toujours revenir par les vires et le sommet. Tout cela au cas où vous ne seriez pas assez fatigués...

Depuis le col de Toulau, il faut s'engager sur le sentier qui revient au col de la Bataille et monter vers les tours rocheuses dès qu'on les voit.

Depuis le col de Toulau, il faut s'engager sur le sentier qui revient au col de la Bataille et monter vers les tours rocheuses dès qu'on les voit.

La cinquième tour est percée d'une grotte où l'on peut s'enfoncer sur quelques mètres.

La cinquième tour est percée d'une grotte où l'on peut s'enfoncer sur quelques mètres.

On y trouvera même les restes d'une occupation récente...

On y trouvera même les restes d'une occupation récente...

Les vires ouest sont juste au-dessus et même accessibles par certains des couloirs qui se faufilent entre les tours.

Les vires ouest sont juste au-dessus et même accessibles par certains des couloirs qui se faufilent entre les tours.

Les étonnants reliefs des dernières petites barres.

Les étonnants reliefs des dernières petites barres.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

François Lannes 05/06/2021 09:21

Bonjour Pascal,
Je me permets de signaler un arbre remarquable - un hêtre - qui se trouve au-dessus de la ferme d'Ambel. Au-dessus de la ferme, donc, il faut aller au point où ton pointillé rouge fait une équerre (allant vers le sud). De ce point, monter 100 m plus haut le long de la lisière du pré. Arrivé presqu'en haut du pré, le hêtre se trouve juste à droite, isolé dans ce pré. L'arbre est splendide, massif, avec de grosses charpentières. J'avais fait quelques photos de lui sur ce blog : https://krapooarboricole.wordpress.com/2010/09/22/le-hetre-de-la-ferme-dambel-plateau-dambel-drome/