Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Le Grand Armet par le Rochier

Le versant est du Grand Armet est l'un des plus grands et des plus abrupts des Alpes. Le parcours exceptionnel proposé ici, bien que présentant de grandes envolées d'escalade facile, reste dans le domaine de la moyenne montagne et de la randonnée alpine, vu l'absence de réelles difficultés techniques. Mais sa longueur et son côté aventureux font qu’une expérience d'alpiniste peut s’avérer utile. Ce terrain très raide demande en effet un pied sûr et un bon sens de l'itinéraire. Et si la qualité du rocher permet une progression à la fois agréable, relativement facile et sûre, l'isolement, l'éloignement et la complexité du retour induisent un certain engagement.

Ces 1800 m de parois et de couloirs attirent en hiver de rares glaciairistes et des skieurs de pentes raides comme Thierry Clavel. Le regretté Stéphane Brosse en avait fait son terrain de prédilection. Quant aux belles dalles grises qui bordent le vallon du Rochier, elles comportent au moins deux voies (voir lien en fin de page). Mais, malgré un gneiss à œillets parfait, la longue approche semble rebuter les grimpeurs. Le site reste donc d’une sauvagerie et d’une tranquillité difficilement égalables.

J'avais présenté cette "randonnée", réalisée en 2014 avec Marianna Jagercikova, dans mon ouvrage « Alpes, randonnées insolites et spectaculaires ». J'y suis retourné depuis et je profite de cette publication pour indiquer qu’au retour, on peut aller directement à Plancol sans redescendre dans le vallon de Vaunoire. On gagnera ainsi un peu de dénivelé et de temps.

Topo détaillé par simple clic sur le doc GRAND ARMET-ROCHIER ci-dessous : 

Départ de la Chalp à l'aube (fin octobre).

Départ de la Chalp à l'aube (fin octobre).

Le circuit décrit est en rouge. En jaune, le retour par la combe de Vaunoire décrit dans mon livre, mais qui n'est plus indispensable, vu qu'on peut aller directement à Plancol.

Le circuit décrit est en rouge. En jaune, le retour par la combe de Vaunoire décrit dans mon livre, mais qui n'est plus indispensable, vu qu'on peut aller directement à Plancol.

 Au-dessus du hameau de la Chalp, le vallon du Rochier, haut de 1800 m (voir tracé de l'itinéraire sur la photo suivante).

Au-dessus du hameau de la Chalp, le vallon du Rochier, haut de 1800 m (voir tracé de l'itinéraire sur la photo suivante).

Au printemps 2014, une coulée dévalant le vallon du Rochier a envahi le hameau de la Chalp, le recouvrant en partie de gravier et occasionnant d'énormes dégâts. Afin de remettre le torrent dans son lit originel, les habitants envisagèrent de dynamiter des blocs vers 2000 m. Cette étude, menée conjointement avec des experts, aboutit à la numérotation d'énormes rochers-cibles sur l'itinéraire présenté ici, en gros et à la peinture bleue. Le projet, dont le résultat fut jugé aléatoire, tomba rapidement à l'eau au profit d'une digue plus près du hameau, et les "tags" étaient encore là en 2015, comme les témoins de cette nature sans pitié. Au cas où vous passeriez dans le coin, merci de me signaler s’ils y sont toujours.

Au printemps 2014, une coulée dévalant le vallon du Rochier a envahi le hameau de la Chalp, le recouvrant en partie de gravier et occasionnant d'énormes dégâts. Afin de remettre le torrent dans son lit originel, les habitants envisagèrent de dynamiter des blocs vers 2000 m. Cette étude, menée conjointement avec des experts, aboutit à la numérotation d'énormes rochers-cibles sur l'itinéraire présenté ici, en gros et à la peinture bleue. Le projet, dont le résultat fut jugé aléatoire, tomba rapidement à l'eau au profit d'une digue plus près du hameau, et les "tags" étaient encore là en 2015, comme les témoins de cette nature sans pitié. Au cas où vous passeriez dans le coin, merci de me signaler s’ils y sont toujours.

Le début se déroule sur de belles dalles blanches.

Le début se déroule sur de belles dalles blanches.

 Après les premières dalles, l'arrivée dans le vallon, en vue du sommet (au centre).

Après les premières dalles, l'arrivée dans le vallon, en vue du sommet (au centre).

 Belle cascade avant le replat de l'ancien glacier.

Belle cascade avant le replat de l'ancien glacier.

Fin de la première partie. La suite est plus minérale.

Fin de la première partie. La suite est plus minérale.

Et on arrive sur les dalles de l'ancien glacier. La suite apparaît sur la gauche.

Et on arrive sur les dalles de l'ancien glacier. La suite apparaît sur la gauche.

Les Dalles Grises qui bordent le vallon ont attiré quelques grimpeurs, mais restent assez confidentielles.

Les Dalles Grises qui bordent le vallon ont attiré quelques grimpeurs, mais restent assez confidentielles.

Les dalles polies par l'ancien glacier vers 2200 m, au pied du ressaut sommital.

Les dalles polies par l'ancien glacier vers 2200 m, au pied du ressaut sommital.

Ce gneiss à œillets, d'une grande pureté, a été ici raboté et lissé par un glacier aujourd'hui disparu.

Ce gneiss à œillets, d'une grande pureté, a été ici raboté et lissé par un glacier aujourd'hui disparu.

Pour relier les dalles de l'ancien glacier au sommet, il faut partir vers la gauche en suivant des vires, des rampes et des gradins relativement évidents.

Pour relier les dalles de l'ancien glacier au sommet, il faut partir vers la gauche en suivant des vires, des rampes et des gradins relativement évidents.

Les dalles polies par l'ancien glacier vues du ressaut sommital. Au fond, la Muzelle (3465 m).

Les dalles polies par l'ancien glacier vues du ressaut sommital. Au fond, la Muzelle (3465 m).

 La partie supérieure, rocheuse et raide, présente une succession de passages d'escalade facile.

La partie supérieure, rocheuse et raide, présente une succession de passages d'escalade facile.

Le rocher coloré est franc et prisu.

Le rocher coloré est franc et prisu.

Après un petit passage délicat, on débouche dans un long couloir oblique qui mène au sommet.

Après un petit passage délicat, on débouche dans un long couloir oblique qui mène au sommet.

Ce couloir finalement peu raide se remonte facilement entre des aiguilles acérées, mais sur plusieurs centaines de mètres.

Ce couloir finalement peu raide se remonte facilement entre des aiguilles acérées, mais sur plusieurs centaines de mètres.

Une fois ces belles petites aiguilles surmontées, on n'est plus très loin du sommet.

Une fois ces belles petites aiguilles surmontées, on n'est plus très loin du sommet.

Sommet du Grand Armet : 2792 m.

Sommet du Grand Armet : 2792 m.

Marianna au sommet avec, à sa gauche la Meije derrière le glacier de la Girose, et à droite, le Dôme et la Barre des Écrins.

Marianna au sommet avec, à sa gauche la Meije derrière le glacier de la Girose, et à droite, le Dôme et la Barre des Écrins.

Descente sur le col de Combe-Oursière par l'arête de la Grisonnière.

Descente sur le col de Combe-Oursière par l'arête de la Grisonnière.

Le Grand glacier (ou ce qu'il en reste) tel qu'on le voit depuis l'arête de la Grisonnière. Du temps de sa splendeur, il était considéré comme le pus occidental des Alpes.

Le Grand glacier (ou ce qu'il en reste) tel qu'on le voit depuis l'arête de la Grisonnière. Du temps de sa splendeur, il était considéré comme le pus occidental des Alpes.

La traversée directe vers Plancol se fait en passant sous ce grand névé permanent (voir les détails sur le topo PDF dont je remets le lien ci-dessous). Merci à Yves Sabot pour sa participation lors de cette sortie complémentaire en 2020.

La traversée directe vers Plancol se fait en passant sous ce grand névé permanent (voir les détails sur le topo PDF dont je remets le lien ci-dessous). Merci à Yves Sabot pour sa participation lors de cette sortie complémentaire en 2020.

Après Plancol, un chemin aérien et câblé descend sur le col d'Ornon.

Après Plancol, un chemin aérien et câblé descend sur le col d'Ornon.

Ci-dessous, deux photos de ce versant réalisées en 2021 par Bruno Arnaud depuis les Clottous en face. La première avec le tracé de Bruno. La deuxième montre l'écroulement partiel de ce qu'il reste du glacier du Rochier.

Le Grand Armet par le Rochier
Le Grand Armet par le Rochier

À propos des voies d'escalade des dalles grises situées en rive droite du vallon du Rochier, on sait peu de choses. Jean-Pierre Nicollet, chef de secteur du Parc national des Écrins, alpiniste originaire du Périer et auteur prolixe, a sans doute été le premier à y planter des pitons, mais peut-être existe-t-il d'autres voies. Comme on le voit sur le fichier lié (ci-dessous), il reste des zones d'ombre dans ces endroits sauvages, et c'est bien ainsi. Un vrai terrain d'aventure...

À voir aussi sur ce blog dans le même secteur : 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article