Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pascal-sombardier.com

Topos et photos sur la montagne hors des sentiers battus, par l'auteur des Randonnées du vertige

Le pic de l'Aigle à Reychas

Le Diois profond est plein d'endroits mystérieux. Ses moindres recoins furent habités et exploités, et il en reste une multitude de hameaux parfois ruinés, souvent restaurés. Reychas est un de ceux-là, et faisait partie d'une commune à l'habitat très dispersé, au point que son nom (Treschenu) ne correspondait à aucun vrai village. Récemment, tous les hameaux qui la constituaient (1) ont été rattachés à Châtillon-en-Diois en 2019, qui est ainsi devenu l'une des plus grandes communes de France avant d'obtenir en 2021 le label du plus beau village de France. Champagne !

Reychas est l'un des plus beaux sites de cet ensemble unique, ce qui est d'autant plus surprenant qu'il se trouve perdu au bout d'une piste improbable qui a dû demander quelques années de travail pour se faufiler ainsi dans des barres rocheuses et des gorges profondes. Le secteur est connu grâce au célèbre canyon du Rio Sourd, très (trop) fréquenté et situé au bas du vallon de Reychas, mais le hameau lui-même reste assez confidentiel. Pourtant, on ne peut rester insensible au charme de ses grandes prairies et de ses arbres fruitiers majestueux, d'autant plus que la vue y est très panoramique en direction du sud. Deux de ses trois maisons et sa chapelle ne sont pas à l'abandon, et c'est même grâce à l'un de ses habitants que nous avons eu l'opportunité de gravir l'arête sud-est du pic de l'Aigle, modeste sommet de 1359 m qui le domine. Modeste ne rimant pas avec inintéressant, nous avons été séduits par le caractère sauvage et parfois spectaculaire de ses reliefs, d'autant plus que nous avons trouvé un moyen de descendre de l'autre côté jusqu'au Rio Sourd, pour revenir de ce bout du monde par l'étonnant et vertigineux sentier des Gardes. La boucle ainsi réalisée ne manque pas de sel, surtout si on la débute par le superbe chemin des Baumes comme je le préconise sur une idée de Michel Mange. Ce dernier avait aussi trouvé une belle arche dans le secteur, une merveille qui mérite un petit détour, même si on n'est pas à cela près dans un endroit si attachant.

1 - Menée, Mensac, Bénevise, Les Nonières, Archiane, Creyers, Reychas, L'Église, Le Serre... et j'en oublie peut-être. Certains de ces hameaux sont perdus dans la montagne et ne comprennent que 2 ou 3 maisons parfois totalement abandonnées, parfois restaurées et habitées saisonnièrement. 

Topo détaillé par simple clic sur le doc ci-dessous :

Départ au tournant de Vachères sur un sentier bien caché au début.

Départ au tournant de Vachères sur un sentier bien caché au début.

Le trait rouge indique le circuit décrit. Les pointillés violets le détour à l’arche du rio la Forêt.  Les pointillés jaunes la descente directe dans le rio Sourd supérieur (la partie inférieure étant un canyon très fréquenté).

Le trait rouge indique le circuit décrit. Les pointillés violets le détour à l’arche du rio la Forêt. Les pointillés jaunes la descente directe dans le rio Sourd supérieur (la partie inférieure étant un canyon très fréquenté).

Le sentier des Baumes longe d'abord une belle falaise jaune.

Le sentier des Baumes longe d'abord une belle falaise jaune.

Puis les baumes elles-mêmes.

Puis les baumes elles-mêmes.

Une belle série de baumes juste avant la traversée d'un ruisseau.

Une belle série de baumes juste avant la traversée d'un ruisseau.

Cet arbre est intriguant. Comment peut-il vivre sur du rocher et sous un toit rocheux ? Ses grandes racines rampantes apportent une réponse.

Cet arbre est intriguant. Comment peut-il vivre sur du rocher et sous un toit rocheux ? Ses grandes racines rampantes apportent une réponse.

Il peut pleuvoir. On s'en f...

Il peut pleuvoir. On s'en f...

L'arche révélée par Michel Mange en rive droite du rio la Forêt (photo Michel Mange).

L'arche révélée par Michel Mange en rive droite du rio la Forêt (photo Michel Mange).

L'arrivée au hameau de Reychas. il n'y a que trois maisons et une chapelle. Deux maisons sont habitées une partie de l'année par des résidents secondaires.

L'arrivée au hameau de Reychas. il n'y a que trois maisons et une chapelle. Deux maisons sont habitées une partie de l'année par des résidents secondaires.

Devant la chapelle, nous sommes très bien accueillis par l'un des résidents. C'est lui qui nous indiquera comment aller au pic de l'Aigle.

Devant la chapelle, nous sommes très bien accueillis par l'un des résidents. C'est lui qui nous indiquera comment aller au pic de l'Aigle.

L'intérieur de la chapelle a été restaurée, et notamment cette fresque.

L'intérieur de la chapelle a été restaurée, et notamment cette fresque.

Le pic de l'Aigle et son arête sud-est (à droite). La descente s'effectue derrière l'arête de gauche jusqu'au rio Sourd.

Le pic de l'Aigle et son arête sud-est (à droite). La descente s'effectue derrière l'arête de gauche jusqu'au rio Sourd.

Au-dessus de Reychas, il faut d'abord aller vers ce petit cimetière à l'abandon.

Au-dessus de Reychas, il faut d'abord aller vers ce petit cimetière à l'abandon.

Après le cimetière, on trouve un chemin qui va sur la crête à droite. De ce beau rocher, on voit la Pare et la Toussière.

Après le cimetière, on trouve un chemin qui va sur la crête à droite. De ce beau rocher, on voit la Pare et la Toussière.

Après le beau rocher, on suit un chemin qui redescend légèrement. La suite (en rouge) consiste à trouver le meilleur passage entre les buis et les genêts.

Après le beau rocher, on suit un chemin qui redescend légèrement. La suite (en rouge) consiste à trouver le meilleur passage entre les buis et les genêts.

Il faut viser l'extrémité droite de l'arête pour trouver le pas de l'Aigle, que l'on franchit par ces quelques gradins.

Il faut viser l'extrémité droite de l'arête pour trouver le pas de l'Aigle, que l'on franchit par ces quelques gradins.

Début spectaculaire de l'arête sud-est.

Début spectaculaire de l'arête sud-est.

Un passage étroit de l'arête, sur quelques mètres seulement. La suite est plus classique.

Un passage étroit de l'arête, sur quelques mètres seulement. La suite est plus classique.

Depuis l'arête sud-est (où l'on peut voir deux personnages), vue sur le vallon de Borne à gauche, et sur la Toussière à droite. Au fond à gauche, le Dévoluy apparaît par dessus le Jocou.

Depuis l'arête sud-est (où l'on peut voir deux personnages), vue sur le vallon de Borne à gauche, et sur la Toussière à droite. Au fond à gauche, le Dévoluy apparaît par dessus le Jocou.

Du sommet du pic de l'Aigle, la Toussière au fond à gauche.

Du sommet du pic de l'Aigle, la Toussière au fond à gauche.

La descente du grand ravin sur le rio Sourd peut se faire en courant (photo M. Mange).

La descente du grand ravin sur le rio Sourd peut se faire en courant (photo M. Mange).

Arrivée dans la grande prairie d'Auriaval. Un bout du bout du monde...

Arrivée dans la grande prairie d'Auriaval. Un bout du bout du monde...

Auriaval donne accès au chemin des Gardes, celui que l'on devinait depuis le sommet où l'on était une heure avant et que l'on voit ici à l'arrière-plan. La descente du grand ravin s'est faite dans les arbres à gauche du sommet.

Auriaval donne accès au chemin des Gardes, celui que l'on devinait depuis le sommet où l'on était une heure avant et que l'on voit ici à l'arrière-plan. La descente du grand ravin s'est faite dans les arbres à gauche du sommet.

Le chemin des Gardes emprunte quelques passages très spectaculaires en corniche.

Le chemin des Gardes emprunte quelques passages très spectaculaires en corniche.

Méandre vertigineux du sentier des Gardes. On peut se parler d'un bord à l'autre.

Méandre vertigineux du sentier des Gardes. On peut se parler d'un bord à l'autre.

Il traverse ensuite longuement dans la forêt, traversant quelques rios.

Il traverse ensuite longuement dans la forêt, traversant quelques rios.

Retour aux magiques gorges des Gâts par le rio Sourd.

Retour aux magiques gorges des Gâts par le rio Sourd.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article